Ali Bongo a reçu le 12 février depuis l’ambassade du Gabon au Maroc, le serment de Rose-Christiane Ossouka Raponda, nouvelle ministre de la Défense nationale et de la Sécurité du territoire.

Rose-Christiane Ossouka Raponda prononçant son serment de fidélité et de loyauté à la Constitution et à l’État de droit. © Présidence de la République gabonaise

 

Scènes de cérémonie et de la rencontre avec Ali Bongo. © Présidence de la République gabonaise

Nommée ministre d’État, ministre de la Défense nationale et de la Sécurité du Territoire lors du réaménagement du gouvernement le 30 janvier, l’ancien édile de la commune de Libreville peut enfin entrer en fonction.

Elle a prononcé  le mardi 12 février, à l’ambassade du Gabon au Maroc, le serment de fidélité et de loyauté à la Constitution et  à l’État de droit, devant le président Ali Bongo. Cette cérémonie, la première dans une mission diplomatique du Gabon s’est déroulée en présence du Premier ministre, Julien Nkoghé Bekale, du président de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo, et des autres membres de cette institution.

Au terme de la prestation de serment, la nouvelle ministre de la Défense nationale et de la Sécurité du territoire a été reçue en audience par Ali Bongo, en présence du chef du gouvernement, du directeur de cabinet du président de la République, Brice Laccruche-Alihanga et du secrétaire général de la présidence Jean-Yves Teale.

Agée de 55 ans, Rose-Christiane Ossouka Raponda, précédemment maire de la commune de Libreville, devient officiellement la deuxième femme à occuper le poste de ministre de la Défense nationale, après Angélique Ngoma en octobre 2009. C’est la deuxième fois que Rose-Christiane Ossouka Raponda va siéger dans un gouvernement, après son passage dans le gouvernement Ndong Sima entre janvier 2012 et janvier 2014, en qualité de ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique.

 
 

9 Commentaires

  1. doliprane dit :

    ya Massard est pliéé?

    il faut quitter le bateau là, leur disque est rayé après 51 ans de pouvoir moutouki.

    bonne chance pour la suite.

    mouamouamouamoua edjé edjé edjé edjé edjé. atarzamééé.

    les photos de ya ALI là sont maintenant sublimes oyoooo….oyoooo!!!

  2. Ndong Alexis dit :

    A Ntare Nzame ! Ou va le Gabon ? Pitié !

  3. Léon Nkogue dit :

    Jusqu’à quand va durer ce cinéma ? Pauvre Mborantsuo…

  4. Martine dit :

    Pourquoi vider les caisses de l’état pour payer des ministres qui n’ont aucun pouvoir ? Tout ce décide au Maroc chez ce roitelet qui a reçu ordre de la France de gérer notre Gabon. Il ne reste plus qu’à officialiser le Gabon comme étant la 12ème région du Maroc. Pitié ! Et le peuple gabonais reste comme d’habitude indolent, l’opposition gabonaise muette. Et aucun PDGISTE pour dénoncer cette mascarade. Pourtant, il me semble que le patriotisme doit prévaloir sur mon orientation politique. Vous n’avez même plus d’honneur peuple gabonais ? Quelle humiliation !

  5. Hugo dit :

    La confidentialité des dossiers et le secret d’État, c’est quoi ? De cacher le mensonge de l’Etat actuel, de connivence avec le Maroc et la France ? Le Gabon à vraiment touché le fond. Même les PDGistes devraient dénoncer cette mascarade En tant que patriotes, républicains. On ne peut plus continuer à se laisser baiser par la famille Bongo et les Bongoistes, avec la complicité de la France et du Maroc. Trop c’est trop…

  6. Michel BOUKA RABENKOGO dit :

    GABONReview est notre fierté. L’image de la fière du peuple souverain authentique d’IBOGA (Gabonais), traduite ici par notre premier journal en ligne. BWETE est simplement déçu que GABONReview focalise l’essentiel de la rédaction de son actualité, sur les actes d’un groupuscule qui déshonore aux yeux de l’opinion, comme il ne l’a jamais été permis, le peuple fière d’IBOGA (Gabonais). IBOGA (Gabon) ” Le Pays De l’Intelligence Divine Exceptionnelle IBOGA, Le Bois Sacré “. Dommage. Vraiment dommage. BWETE. /

  7. Serge Makaya dit :

    Vous trouvez normal qu’une prestation de serment se passe sans la présence de journalistes ou de médias gabonais ? A Ntare Nzame !!!

  8. B2 dit :

    Il faudra bien qu’un moment un au moins de ces comédiens gabonais se révolte pour nous dire toute la vérité sur ce grand mensonge d’État. Réveillé PDGiste, réveille toi opposant, réveille toi peuple gabonais. Tu es roulé dans de la farine. Pitié !

  9. mbwarra dit :

    “le serment de fidélité et de loyauté à la Constitution et à l’État de droit, devant le président Ali Bongo”. Encore 1 comme ça et je ME roule sous la table et je reviens plus !

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW