Écartés il y a peu ou depuis plusieurs mois, trois ministres ont réintégré le gouvernement, lors du remaniement survenu le 2 décembre. Il s’agit de Lambert Noël Matha, Pascal Houangni Ambouroue et Carmen Ndaot.

Pascal Houangni Ambouroue, Carmen Ndaot et Lambert Noël Matha ont réintégré le gouvernement, le 2 décembre 2019. © Gabonreview

 

Le gouvernement Nkogue Bekale 2 a enregistré un nouveau remaniement, le 2 décembre, avec des surprises à la clé. Notamment le retour aux affaires d’anciens ministres, limogés il y a peu ou depuis plusieurs mois. C’est le cas de Lambert Noël Matha qui retrouve le département de l’Intérieur, deux mois après y avoir été débarqué, début octobre.

Éjecté du gouvernement en juin dernier, l’ancien ministre du Pétrole aura passé plus de temps au «chômage». Après six mois au placard, Pascal Houangni Ambouroue a été nommé à la tête du ministère de l’Énergie, en remplacement de Tony Ondo Mba. Ancienne ministre du Travail, Carmen Ndaot a également pris part au bal des «revenants» au gouvernement.

Éjectée du gouvernement en juin dernier, puis nommée chargée de mission auprès du président de la République, un mois plus tard, Carmen Ndaot retrouve un poste ministériel avec celui de la Promotion des investissements. On peut également citer, dans une moindre mesure, le nouveau ministre du Pétrole. Viré de la Direction générale des hydrocarbures en 2018, pour «légèreté» de gestion ayant coûté des milliards à l’État, Vincent de Paul Massassa a eu une belle promotion avec son entrée au gouvernement.

Au total, huit ministres ont fait leur entrée au gouvernement. A contrario, neuf ont y laissé des plumes. C’est le cas de Brice Laccruche Alihanga qui, moins d’un mois après son arrivée au ministère chargé du Suivi de la stratégie des investissements humains, a été limogé. L’on peut également citer Jean-Fidèle Otandault, en poste depuis 2017, Roger Owono Mba, Noël Mboumba ou encore Tony Ondo.

Un remaniement motivé par le souci de renforcer le gouvernement avec des profils intègres, compétents, loyaux et expérimentés. «Devant l’impatience des Gabonaises et Gabonais de voir leurs conditions de vie s’améliorer, le président de la République a décidé d’agir vite et créer les conditions d’une plus grande efficacité de l’action gouvernementale», a justifié le Premier ministre. «Il m’a demandé de lui proposer une équipe gouvernementale efficace, composée d’hommes et femmes alliant expérience, compétence, intégrité et loyauté», a affirmé Julien Nkoghe Bekalé. Les ministres sortants apprécieront.

 
 

1 Commentaire

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW