À la suite du remaniement ministériel du 10 juin dernier, les membres du gouvernement mutés ou promus ont pris leurs fonctions le 14 juin. C’est le cas de l’ancien ministre délégué au ministère des Forêts et de l’Environnement, chargé du Plan climat, Franck Nguéma. Il hérite du département de la Culture, des Sports, chargé de la Jeunesse et de la Vie associative pour lequel il a décliné ses priorités au terme de la cérémonie de passation de charges.

Franck Nguéma (à g.), promu ministre de la Culture, des Sports, de la Jeunesse et de la Vie associative, lors de la passation de charges, le 14 juin 2019 à Libreville. © Gabonreview

 

Le nouveau ministre de la Culture, des Sports, chargé de la Jeunesse et de la Vie Associative a donc pris ses fonctions le 14 juin à Libreville. À la faveur d’une cérémonie solennelle présidée par le Secrétaire général du gouvernement, Jonas Lola Mvou, l’ancien occupant du poste, Alain-Claude Billie-By-Nzé, a passé le relai à son successeur, Franck Nguéma, tandis que Nanette Longa Makinda, ancien ministre de la Jeunesse, lui confiait les dossiers relatifs à cet autre pan de son domaine de compétence.

© Gabonreview

Transmettant les dossiers au nouvel homme fort des Sports, de la Culture, de la Jeunesse et de la Vie associative, Alain-Claude Billie-By-Nzé et Nanette Longa Makinda lui ont présenté les chantiers en cours, l’encourageant à les mener à terme. Ce qui a emmené l’ancien ministre délégué à l’Environnement à saisir la balle au bond. S’il est conscient que les chantiers sont immenses et ardus, il s’inscrit visiblement dans la continuité de ce qu’ont initié et entamé ses prédécesseurs. Il a de ce fait présenté les priorités auxquelles il compte s’attaquer dans de brefs délais au sein du vaste département qui lui échoit.

 «Nous héritons de quatre ministères : la Culture, les Sports, la Jeunesse et la Vie associative. C’est un vaste domaine. C’est un vaste chantier qui nécessite que tout le monde se mette à la tâche dès maintenant comme nous l’a demandé le président de la République, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, que je remercie de la confiance placée sur ma modeste personne, et le Premier ministre, Chef du gouvernement, Julien Nkoghe Bekale», a-t-il déclaré. D’emblée à la Culture, Franck Nguéma entend rapidement se mettre au travail. Dans soixante jours, a-t-il laissé entendre, il compte organiser «Gabon 9 Provinces», un rendez-vous culturel national, très attendu, ayant enregistré un succès retentissant à sa première édition. Cet événement, reconnaît-il, sera la rampe de lancement des activités menant à la fête de l’Indépendance, le 17 août. «Nous avons aussi dans la culture un certain nombre d’actions à poser pour maintenir la fête des cultures», a-t-il indiqué

Dans le domaine du sport, celui qui est également le promoteur de la chaîne de télévision privée TV+ assure qu’«il y a beaucoup de choses à faire». «Nous avons les Jeux africains de Rabat, du 19 au 31 août, qu’il faut préparer. Il faut finaliser la participation des sportifs gabonais à cette compétition qui est importante parce qu’ils vont nous permettre de préparer les Jeux olympiques de Tokyo, en 2020», a-t-il expliqué. La sélection nationale de football n’est pas en reste dans ces chantiers. «Il faut signer les contrats de l’encadrement techniques des Panthères du Gabon et partant du sélectionneur au directeur technique national», a rappelé le nouveau ministre des Sports. Pour lui, «ce sont des choses très importantes parce que l’équipe nationale sort d’un échec et il faut vite se relever».

«Avec les équipes du ministère du Sport, nous allons tout faire avec la Fegafoot (Fédération gabonaise de football), qui garde son indépendance, pour pouvoir remettre les Panthères sur les rails et relever les nouveaux défis. Je fixe comme nouveau défi aux Panthères de se qualifier d’abord pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations (Can) de football 2021, au Cameroun, c’est-à-dire presqu’à domicile, et que nous puissions, si nous y allons, dépasser le quart de finale qui est, malheureusement le plafond de verre de l’équipe nationale de football du Gabon», a martelé le ministre des Sports.

Quant à la jeunesse, Franck Nguéma estime qu’elle se «sent sacrifiée». «Nous devons la valoriser. C’est un département transversal. Je vais essayer de tout faire pour mettre la jeunesse au centre des politiques publiques», a-t-il promis, soulignant que ces jeunes sont «la priorité du président de la République». «La jeunesse, c’est l’avenir du Gabon sur tous les points : emploi, études, loisir… Il faut qu’on puisse recentrer la vie des jeunes sur des choses concrètes et porteuses afin de les sortir de l’oisiveté et des actes déviants, que nous décrions malheureusement tous les jours», a-t-il souligné, expliquant, en ce qui concerne la Vie associative que son département fera de sorte qu’elle puisse être «ce bouillon des forces vives, de proposition, pour que le gouvernement sache que la société civile est bien vivante et constructive».

Les passations de charges se sont déroulées en présence du ministre délégué Olivia Hagar Nguema Obiang et Arsène Édouard Nkoghe Nze, ancien ministre délégué.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW