Comme cela se murmurait depuis quelque temps, c’est à l’ambassade du Gabon au Maroc que le nouveau ministre d’Etat chargé de la Défense nationale et de la Sécurité du Territoire va prononcer le serment de fidélité et de loyauté à la Constitution et à l’État de droit. La cérémonie est prévue pour le mardi 12 février.

Les récriminations de la Cour des comptes ne concerneraient pas Rose Christiane Ossouka Raponda © D.R.

 

Selon un communiqué de la présidence de la République, «le président de la République Ali Bongo Ondimba recevra, le mardi 12 février à 12 heures, à l’ambassade du Gabon au Maroc, le serment du ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et de la Sécurité du Territoire, Rose-Christiane Ossouka Raponda».

Cette cérémonie – la première dans une mission diplomatique du Gabon – se déroulera en présence du Premier ministre, chef du gouvernement, Julien Nkoghé Békalé, qui vient d’assister au 32ème Sommet de l’Union africaine à Addis-Abéba en Ethiopie, du président de la Cour constitutionnelle, Marie-Madeleine Mborantsuo, et des autres membres de cette institution.

Âgée de 55 ans, Rose-Christiane Ossouka Raponda, précédemment maire de la commune de Libreville, a été nommée ministre d’État, ministre de la Défense nationale et de la Sécurité du Territoire lors du réaménagement technique du gouvernement le 30 janvier dernier, devenant ainsi la deuxième femme à occuper ce prestigieux poste après Angélique Ngoma en octobre 2009. C’est la deuxième fois que Rose-Christiane Ossouka Raponda va siéger dans un gouvernement, après son passage dans le gouvernement Ndong Sima entre janvier 2012 et janvier 2014 en qualité de ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique.

 
 

5 Commentaires

  1. Fayo dit :

    Kelly Ondo à raison de dire que le Gabon a perdu sa dignité. L’ambassade ne fait pas partie du territoire national.

  2. Mett dit :

    Mon pauvre Gabon , qu’e Honte que c’est au Maroc que tout se passe … après la France le biafrai vend notre beau pays à ses amis musulman mais pour combien de temps cela va-t-il duré …j’ai honte moi aussi d’etre Gabonais

  3. Je-passe dit :

    En soi même,la prestation de serment d’un ministre devant un président est guignolesque et cela traduit une forme de monarchisation d’un système mais ce qui est encore plus cocasse,c’est que ces régents qui n’ont décidément pas honte vont remplir tout un avion pour le maroc juste pour ce jeu de cirque devant une momie.C’est pathétique,autant aller en Egypte pour le faire devant les pharaons.Le gabon est un pays de merdes comme dirait le président Trump

  4. Mboung dit :

    Comme dirait l’@ikobey de service Ns devons subir toutes ses idioties parce qu’ils sont les plus grands investisseurs que le bateau ivre ou la poule sans tête ( au choix )qu’est devenu notre cher Gabon ait connu malgré qu’on leur ait déja DONNE Gabpn Telecoms sans (le moindre) sous délié malgré l’absence totale l’appel d’offres car les pauvres n’avaient pas le pognon mais ils parait qu’il sont tellement riches (en quoi d’ailleurs?) que la caste maroccopdgiste ploutocrate qui dirige se sent mieux ainsi Pfff!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW