Clôturant les travaux du séminaire gouvernemental, le 17 février Cap Estérias, le Premier ministre a fait une annonce forte : il signera dans les jours à venir, des arrêtés d’attributions afin de responsabiliser les ministres délégués.

Des ministres et des ministres délégués participants activement aux travaux du Séminaire gouvernemental du Cap Estérias, du 15 au 17 février 2019. © Gabonreview

 

Finie la super hégémonie des ministres au détriment de leurs délégués. Telle est l’annonce forte du Premier, le 17 février au Cap Estérias, à l’issue du séminaire gouvernemental sur le thème «Amplifier la dynamique de transformation économique et sociale». Julien Nkogue Bekale a déclaré qu’il prendra des arrêtés d’attributions pour les ministres délégués.

Selon le chef du gouvernement, les ministres délégués ne sont pas les subalternes des ministres titulaires. Bien au contraire. «Ce sont des membres du gouvernement à part entière», a-t-il affirmé. Pour lui, la collectivité et la collégialité commencent par l’association entre le ministre et le ministre délégué.

«Quand on vous voit ensemble, il est évident qu’on vous verra avec le Premier ministre, mais si vous commencez à laisser les ministres délégués, à les mettre de côté, ça dénote qu’il n’y a pas de cohésion au sein du gouvernement. C’est une invitation que je fais aux uns et aux autres», a-t-il indiqué.

Dans les précédents gouvernements, en effet, des ministres délégués avaient été nommés, souvent en charge de tel domaine. Or, dans la majorité des cas, le ministre titulaire ne déléguait rien du tout, s’arrogeant tous les portefeuilles du département ministériel.

Dans ce contexte, assure un journaliste ayant couvert les travaux du Cap Estérias, «en prenant cette décision de responsabiliser les ministres délégués, le Premier ministre veut marquer son territoire. Il veut imposer son rythme dans ce groupe composé de ses anciens collègues ministres».

 
 

2 Commentaires

  1. Bona dit :

    Très bonne initiative et je pense qu’il devrait être de même pour d’autres postes de responsabilités dans l’administration. Il faut désormais un réel partage de responsabilité pour éviter toute sorte d’incohérence et chacun devrait répondre pour ses missions.
    Bon début. On attend la suite.

  2. moundounga dit :

    Bjr. Pourquoi pas aussi les ménagères, les gardiens, les nounous. C’est pas cela l’essentiel. Mettez la commission de l’enrichissement illicite sur chaque ministre au quotidien là on sentira un signal fort!!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW