Soirée-spectacle à l’honneur des différents arts martiaux et sport de combat, la Grande nuit des arts martiaux se tiendra le 24 mai à Libreville. Pas moins de 700 athlètes issus de 13 disciplines sont attendus à cette grand-messe placée sous le signe de la jeunesse.

Les jeunes seront à l’honneur à la 28e Grande nuit des arts martiaux. © supersportci.net

 

La 28e édition de la Grande nuit des arts martiaux se tiendra le 24 mai prochain, au Palais des Sports de Libreville. Créée en 1991, il s’agit d’une soirée-spectacle à l’honneur des différents arts martiaux et sports de combat. Cette année, l’organisation a placé ce rendez-vous sous le signe de la jeunesse.

«La nuit des arts martiaux est un moment de rêve de la jeunesse gabonaise. C’est une nuit qui nous a tous éduqués, qui fait en sorte que nous sommes toujours là depuis 28 ans», a déclaré le président de l’Association gabonaise de Karaté do (Agakado JKA). «Cette nuit sera dédiée la jeunesse, ces petits enfants qui constituent la relève. Beaucoup parmi eux rêvent de porter haut les couleurs nationales à l’instar d’Anthony Obame, Mélanie Engouang, etc.», a souligné Manfoumbi Mombo Wapatcha, promoteur de l’événement.

Le comité d’organisation a retenu 13 disciplines sportives pour ce rendez-vous, parmi lesquelles le Wushu, le karaté ou encore, le qwan ki do. Cette année, les regards seront certainement rivés la capoeira (1ère participation), le taekwondo, le wing chun et l’escrime. Près de 700 athlètes sont attendus sur scène.

En plus de l’animation culturelle qui agrémentera la soirée et les démonstrations des arts martiaux locaux en compétition en fonction de six critères d’évaluation (applaudimètre, esprit martial, chorégraphie, prestance vestimentaire, timing), la manifestation prendra fin avec la remise des diplômes de participation, des trophées et des awards aux meilleurs athlètes.

 
 

1 Commentaire

  1. Ulrich Ralph NZIGOU MOUNDJAMBA dit :

    Ça fait longtemps que je n’ai pas bu un jus d’orange aussi excellent que celui que vous nous proposez.
    En effet, il me fais pensé à orangina mais dans le format tout arrondi à la base. Par ailleurs, il perd sa saveur lorsqu’il n’est plus frais. Si et seulement si, vous pouvez résoudre cette équation à une inconnue… Ça nous fera amplement du bien car c’est un avis que partage mes confrères consommateurs

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW