Ce lundi 24 juin, les deux gorilles femelles nées au ZooParc de Beauval quittent la France pour le Gabon où elles seront accueillies dans 48 heures. Elles seront réintroduites dans leur milieu naturel à partir du parc national des plateaux Batéké.

Kuimba et Mayombé arrivent au Gabon pour être introduites dans leur milieu naturel, au parc national des plateaux Batéké. © ZooParc de Beauval

 

C’est une première. 9 et 12 ans après leur naissance au ZooParc de Beauval en France, deux gorilles femelles vont être réintroduites dans leur milieu naturel au Gabon. Leur départ est prévu ce lundi. Le voyage devrait durer 48 heures. Kuimba et Mayombé seront accueillies dans le parc national des plateaux Batéké au sud-est du pays. Mais devront vivre 6 à 12 mois sur une île surveillée par des rangers gabonais avant d’être rejointes par Joshi, un mâle dos argenté, qui arrivera d’Angleterre, informe le zoo.

Si certains peuvent craindre que les deux gorilles ne parviennent pas à s’adapter à leur nouvel environnement, Delphine Leroux, qui les soigne depuis plusieurs années, assure qu’il n’y a pas plus d’inquiétude à avoir. Le voyage de Kuimba et Mayombé a été préparé des semaines à l’avance, notamment avec la modification de leur alimentation. «Là-bas, dans la nature, elles trouveront des fruits plus acides que ce qu’elles mangeaient ici. Du coup, depuis environ un mois et demi, on leur donne un peu plus de citrons, d’oignons», explique la vétérinaire.

Pour ce qui est de leur éventuelle reproduction, là aussi Delphine Leroux rassure : «Elles ont vraiment tous les codes des gorilles pour vivre une vie familiale. Elles ont vu leurs pères se reproduire avec d’autres femelles, elles ont vu des bébés naître, elles ont vu l’éducation de bébés, elles ont participé à la vie familiale et c’est vraiment un atout, car quand on va les réintroduire avec un mâle, elles auront tous les codes pour que ça se passe bien.»

Les deux femelles n’auront accès à la totalité du parc qu’au bout de un ou deux ans. Histoire qu’elles se mêlent à la population des gorilles sauvages.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW