L’esthétique et la réalité de la rue sous une forme ethnique se donnent rendez-vous le 29 novembre 2018 à Libreville, dans le cadre du défilé de mode des marques «Greco et ReDDiM».

Deux tendances, une passion Grego-ReDDiM. © Gabonreview

 

Conception ethnique de Fabienne Greco. © D.R.

Pour la vingt-deuxième année consécutive, la styliste-peintre Fabienne Gréco retrouvera le 29 novembre ses fans autour de ses créations 2018. En bonne «coloriste et amoureuse de l’Afrique et de ses couleurs», l’artiste promet de transporter les amoureux de la mode, ainsi que les néophytes, dans un nouveau coin de son univers artistique se rapprochant du «streetwear».

Prévue en deux temps, la soirée s’ouvrira sur la présentation de la nouvelle tendance Greco. La seconde phase de ce rendez-vous de fin d’année, sera dédiée au dévoilement de la marque gabonaise de sportwear, «ReDDiM», lancée par le jeune mannequin Dimitri Ahouna, en partenariat avec Fabienne Gréco. Pour les deux partenaires, ce défilé, dont ils espèrent qu’il ne sera pas le dernier dans ce style, devrait refléter le défi que souhaite relever la marque : injecter de la mode, de la peinture et l’Afrique dans son vestiaire.

«Je me lance dans cette tendance, en tant que jeune et parce que je veux faire des choses pour des jeunes. L’une des originalités de ma marque ReDDiM est qu’elle se trouve toujours sur mes joggings à l’arrière de la jambe gauche, contrairement à d’autres marques qui se portent le plus souvent dans le dos, ou dans un coin de la poche», a confié le jeune créateur qui, à travers ses pièces, entend se démarquer tout en restant Africain.

Si certains peuvent penser avoir tout vu de Fabien Greco ou toutes ses sensibilités artistiques, l’artiste leur réserve bien de surprises sorties de son «art pluriel». «Moi tout m’intéresse, du moment où je peux mettre les couleurs de mes pinceaux sur n’importe quel support (tableaux, meubles, des gens, du tissu). Donc lorsque Dimitri Ahuna a eu l’idée de me mettre sur ce projet, j’ai été emballé», a-t-elle déclaré.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D'INFOS MATINALES DE GABON REVIEW