Convaincu que le président Ali Bongo est entouré de «bras cassés» et d’hommes qui rament à contre-courant de la politique élaborée pour le développement du pays, Guy Christian Mavioga, le secrétaire général exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC, majorité présidentielle), l’a invité, le 7 mai 2016 lors du congrès du Centre des libéraux réformateurs (CLR) à «réajuster son équipe».

Guy Christian Mavioga. © Gabonreview

Guy Christian Mavioga. © Gabonreview

 

«Nous sommes conscients que le verre est à moitié plein. Nous sommes conscients des difficultés rencontrées tout au long du voyage, lesquelles ont été causées essentiellement par des bras cassés  qui ont volontairement mis du sable dans le moteur du train de l’émergence afin de freiner son élan. Heureusement, que votre clairvoyance, votre intelligence et votre détermination nous ont permis de faire escale pour une révision totale du moteur», a fait remarquer Guy Christian Mavioga.

Convaincu de ce que les difficultés rencontrées par le président du Parti démocratique gabonais, pour mettre en musique son projet de société, «L’Avenir en Confiance», proviennent des forces endogènes hostiles «au train de l’émergence», le porte-parole de la Majorité Républicaine a invité le président gabonais à réajuster son équipe dans laquelle se trouveraient encore quelques «pièces défectueuses». L’idée du leader du BDC est de voir Ali Bongo mettre en place une équipe gouvernementale de campagne, composée «des joueurs vifs, dynamiques et perspicaces, capables de marquer le maximum de buts pour assurer une victoire propre, écrasante et indiscutable», lors du prochain scrutin présidentiel.

Pour Guy Christian Mavioga, la présidentielle de 2016 sera simplement une mi-temps et une escale pour un voyage qui devrait durer au moins jusqu’à 2025. Dans son allocution, le porte-parole de la majorité présidentielle a lancé une pique aux opposants dont la moyenne d’âge se situerait à 70 ans, les qualifiant avec une pointe d’ironie de «vieux poumons essoufflés.»

 

 
 

8 Commentaires

  1. Rhody Junior dit :

    Hum… Si ça c’est pas du mangement alors on est aveugles.

    Tu es entrain de combattre un poste en direct devant les gens… Les bras cassés vont te répondre et votre guerre interne perpétuelle se poursuit, juste pour vos postes.

    Mais ce n’est pas moi qui vous révélera que quand vous lorgnez le poste de quelqu’un en lui plantant des couteaux dans le dos, une autre personne lorgne le votre en vous plantant aussi des couteaux. Ainsi va la vie au PDG, et en 50 ans de combats personnels le Gabon est toujours resté en bas.

    Et il paraît qu’il faut changer ensemble… Mais les autres pas vous même…

    En tout cas, mon ami Si tu veux le ministère à 2 pas de la présidentielle la “clairvoyance” et “l’intelligence” d’Ali que tu dis là ne te la donnera pas. Mais les bras cassés eux vont bien s’occuper de toi.

  2. leroy dit :

    C’est vraiment malheureux.!! Quoi même la honte n’existe plus? Tu trahis vraiment les chrétiens…que Dieu ait pitié de toi..

  3. Kem Wr dit :

    Guy Christian, permets-moi d’oser une petite objection fraternelle. Autant, je préfère que ce soit le journaliste qui en rajoute un peu sur les propos que tu aurais tenus, autant je t’exprime publiquement ma surprise si ces propos viennent vraiment de toi. Car celui qui ne rassemble pas les gabonais avec Ali Bongo, les disperse, donc n’est pas avec Ali Bongo ! Je peux me tromper et mon vœu est qu’il s’agisse d’une simple erreur de jugement de ma part, mais il me semble que tu n’es pas loin d’une certaine surenchère politique sur fond de frustration personnelle. Pourtant, ton appartenance à la majorité présidentielle t’impose l’impératif catégorique de la réserve. Les ivoiriens ne disent-ils pas : « C’est pas tout on dit » ? Donc, à l’avenir, laisse ce type d’observation aux autres.
    Fraternellement.

  4. kkk.KADANGAH dit :

    G.C.M
    Cet homme joue avec le feu,qu’il sache qu’on ne bati pas son image dans la denonciation en salissant des gens qu’on ne connait pas la capacité de riposte ou de nuisance.S’il croit que ceux qui le pousse a ce jeu dangereux le defendront demain ,il se trompe cranement.Que le profito situationniste chretien garde bien par devers lui les justificatifs de ses accusation de milliards volés à la ca…car il s’inscrit en piece utile pour les audits avenirs sur la Republique.

  5. nzam ata dit :

    Mavioghe,le vrai problème c’est que tu reconnais que le calaba est fini pour de bon.Qui va t’aider à entretenir ta gonzesse ?

  6. oko dit :

    Je pense que Guy Christian Mario ga à raison . Les événements nous démontrent quali était soutenu par des dévoreurs. Il temps quali se débarrasse de plusieurs bidgetivores.
    Bilie Bi Nze est trop climat c’est mieux qu’il denzill

  7. mèguengnamè dit :

    Je pensais que cet homme est un homme de Dieu mais vu ses oeuvres il convient de dire qu’il l’incarnation de Satan. il veut protéger son poste au mépris de la vérité voilà des gens qui ont contribué à pervertir notre société des gens auxquels une partie de notre population a cru Jésus est venu mourir à la croix pour nos péché il a pris fait et cause pour les faibles mavioga lui a choisi le camp de l’oppresseur il est écrit:«dans les derniers temps vous leur reconnaîtrez par leurs actes ils viendront parler à mon que cela ne vous étonne point se sont là les signes de la fin.»

  8. GABOND'ABORD dit :

    C’est vrais les pasteurs des eglises du reveil pour la plupart ils sont des Profitosituationnistes/bientot on les verra se bagarer pour les enveloppes de campagne/ vraiment pitie pour ces gens qui chaque jour recrucifie le CHRIST.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW