La team STA a remporté la coquette somme de 10 millions de francs CFA pour un projet basé sur la gestion des files d’attente, l’amélioration de l’information des structures hospitalières du pays.

La team vainqueur du hackathon national à Port-Gentil, STA avec son chèque de 10 millions de francs CFA. © Gabonreview

 

La deuxième édition de l’hackathon national organisée dans la capitale provinciale de l’Ogooué-Maritime sur le thème : “Le numérique au service des populations“, a récompensé ses meilleurs développeurs d’applications mobiles et web, le 17 novembre 2019, en présence du gouvernement de la province, Patrice Ontina.

Au terme des 48 heures de challenge, organisé par le ministère de la Communication et de l’Économie numérique, en partenariat avec la Banque mondiale, 18,5 millions de francs CFA, ont été répartis aux porteurs des trois meilleurs projets. Le vainqueur S.T.A a reçu 10 millions de francs CFA pour son prototype axé sur la gestion des files d’attente, l’amélioration de l’information des structures hospitalières du pays. Le deuxième au classement général, la team Dimeck a empoché 5 millions et l’équipe Imya, troisième de la compétition, a fermé la marche avec à son compte 3,5 millions de francs CFA.

«Notre qualité reposait sur le travail acharné. Et on est satisfait du résultat final. Notre ambition maintenant est de pouvoir utiliser nos compétences pour aider notre communauté. Merci à e-Gabon pour ce projet» a souligné derrick Noutals, le capitaine de la team S.T.A.

Photo de famille des trois vainqueurs du hackathon national à Port-Gentil. © Gabonreview

Selon les organisateurs, l’étape de Port-Gentil a enregistré 149 inscriptions, dont 62 candidatures retenues et reparties en 15 groupes de jeunes de 15 à 35 ans. Leur mission première était de développer une application ou une plate-forme numérique répondant aux problématiques de leur ville dans le domaine de la santé en priorité. L’objectif principal de cette compétition est d’identifier et de mettre en valeur les talents gabonais qui maîtrisent la technologie, de sélectionner les meilleurs projets pour un accompagnement au sein d’incubateurs TIC et, enfin d’animer et de dynamiser l’écosystème numérique local. Les prochaines étapes sont Franceville et Moanda dans la province du Haut-Ogooué.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW