Étranglés par trois mois de salaires impayés auxquels se greffent d’autres problèmes structurels, les employés de l’Hôpital Albert Schweitzer comptent entrer en grève ce 21 février si rien n’est fait.

Banderole d’une ancienne grève à l’Hôpital Albert Schweitzer. © D.R.

 

Une grève s’annonce à l’hôpital Albert Schweitzer de Lambaréné.  Le Collectif du personnel de l’hôpital a décidé de suspendre ses activités ce jeudi 21 février dès 14h30mn. Le collectif qui demande à tous «les médecins et les surveillants d’unités de bien vouloir prendre toutes les dispositions pour la prise en charge des malades hospitalisés jusqu’à leurs sorties», annonce que les services de consultations en polyclinique, maternité, CPN, PMI et pédiatrie seront suspendus ainsi que tous les services d’urgence.

Les agents revendiquent trois mois de salaires impayés et estiment que leur situation est «irrespirable». Pour sortir de cette asphyxie, le Collectif du personnel a adressé un courrier au gouverneur du Moyen-Ogooué, Paulette Mengue M’Owono, mais la correspondance est restée lettre morte. C’est ce qui a motivé la décision de passer à la vitesse supérieure. «Il y a eu une tentative de rencontrer madame la Gouverneur avant-hier (le 18 février Ndlr) qui n’a pas abouti. Au retour, le personnel s’est réuni et a décidé qu’à compter de jeudi si rien n’est fait on arrête toutes les activités», a confié une employée de l’hôpital.

Toutefois, certaines sources internes indiquent que la grève pourrait ne pas avoir lieu «car on va sans doute payer au moins un mois de salaire d’ici vendredi». Par ailleurs, précisent-elles, le problème de l’hôpital Schweitzer est bien plus grave que les trois mois de salaires impayés. L’hôpital du Grand Blanc de Lambaréné est paralysé depuis plusieurs années par des problèmes aussi bien financiers générés par  la mauvaise gouvernance.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW