Alors que le 4e adjoint au maire de Libreville faisait depuis quelques jours l’objet d’accusations liées à un prétendu détournement de fonds, Léandre Nzué, patron de l’Hôtel de Ville, assure qu’il n’en est rien et dément le limogeage du maire en charge des Marchés.

Edouard Nziengui Nziengui, le 4e maire adjoint chargé des Marchés de Libreville, dans son bureau à l’Hôtel de Ville. © D.R.

 

Contrairement à la rumeur véhiculée sur les réseaux sociaux ces derniers jours, selon laquelle Édouard Nziengui Nziengui (plus connu sous le pseudonyme Karim Nziengui) a été limogé de la Mairie de Libreville pour s’être rendu coupable de détournement de fonds, le premier responsable de l’Hôtel de Ville assure qu’il n’en est rien. Dans un communiqué, jeudi 10 octobre, Léandre Nzué affirme que son 4e maire adjoint chargé des Marchés est bel et bien à son poste, et que rien ne lui est reproché. L’édile y voit des «allégations dont le but n’est rien d’autre que de distraire l’opinion publique».

Aussi, affirme-t-il que, «jusqu’à ce jour, aucun détournement n’a été enregistré à la Mairie de Libreville depuis [sa] prise de fonction officielle, le 11 mars 2019». Le maire dit veiller, en plaçant notamment la lutte contre la fiscalité parallèle et les activités informelles parmi les priorités de son mandat. Son objectif, indique-t-il, est d’«assainir les finances municipales».

«À ce jour, réaffirme Léandre Nzué, je n’ai enregistré aucun comportement déviant susceptible de geler ou de retirer les prérogatives d’un de mes adjoints.»  

 
 

2 Commentaires

  1. diogene dit :

    Qui a dit que le Bongoland ou Gabongo, la fameuse ripoublique, abritait des corrompus ?

    0 corruption…

  2. Jacouille dit :

    Un truand à la mairie centrale. On aura tout vu dans ce pays. On passe de démarcheur notoire de nganga à grand type . quel raccourci !

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW