Désavoué par ses pairs, y compris sur le plan national, l’inventeur du produit pharmaceutique à base de DHEA censé entrer dans le traitement de plusieurs maladies, à l’instar du Sida, annonce la sortie prochaine d’un livre explicatif.

Le Pr Donatien Mavoungou, inventeur de l’Immunorex DM28. © D.R.

 

Depuis l’invention de l’IM28-Immunor et la mise sur le marché de l’Immunorex DM28, le Pr Donatien Mavoungou n’a pas cessé d’être la cible de vives critiques. Au Gabon, l’invention du biochimiste originaire de Ndendé n’a pas connu plus de succès auprès de ses pairs chercheurs du Cenarest. Mieux, en avril 2017, dans un communiqué parvenu à Gabonreview, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Onusida avaient clairement mis en garde contre la commercialisation et la prescription du produit. Les deux organismes avaient indiqué que «l’Immunorex (connu aussi sous le nom DM28) n’est pas un médicament recommandé (…) pour le traitement de l’infection à VIH». Aussi, avaient-ils ajouté qu’«il n’existe actuellement aucun vaccin ou traitement curable du VIH».

Seulement, le Pr Donatien Mavoungou et ses partenaires de l’Institut international pour le développement et le soutien à la recherche scientifique innovante (IIDSRSI) croient en leur produit. Plus d’un an après la suspension de la commercialisation de l’Immunorex DM28 en République démocratique du Congo, et alors que le produit fait encore l’objet de «diabolisation» par une partie de l’opinion, son inventeur veut s’expliquer. Il a choisi l’écriture pour le faire. Un livre est annoncé pour les prochaines semaines.

Publié aux Edition Thierry Sajat, le livre «Immunorex DM28 – Approche thérapeutique anti-VIH par le contrôle du stress oxydatif de la formation à l’observation», 241 pages, «retrace l’histoire de l’élaboration du médicament», lit-on sur la page Facebook dédiée au produit pharmaceutique. L’auteur va «de la genèse à l’industrialisation, décrivant l’ensemble des études, essais et résultats obtenus. Sans oublier les peaux de bananes développées par quelques détracteurs souhaitant ralentir ou interdire sa distribution».

 
 

15 Commentaires

  1. AIRBORNE dit :

    Pr Donatien bat toi, les gens et comme les organismes comme l’OMS ONUSIDA ne veulent pas qu’un africain soit connu au niveau mondial après l’invention d’un médicament qui soigne le monde entier. Si ce médicament a fait ses preuves en RDC, j’espère que dans ce livre tu fais ressortir des témoignages des gens qui ont été guérit par ce médicament.

  2. diogene dit :

    Les avis de l’Organisation Maffieuse de la Santé sont dictés par leurs maîtres, les industriels de la chimie.
    Mais le SIDA, maladie mortelle à 100%, attire les charlatans de tous poils.
    Alors, qui nous donnera une information juste sur le sujet?

  3. retrLe citoyen dit :

    C’est vraiment dommage qu’un compatriote se bas pour un remède de santé public même les dirigeants de son propre le detruise quelle honte
    Ali ou es? pour encourager ce Briant chercheur? Au lieu jeté l’argent sur les fossiles de bongoville(MASUKU). ou en sommes nous?
    Bravo a toi professeur Mavoungou ce grand oeuvre sera reconnu tôt ou tard.
    Pitié a ces fameux chercheurs Gabonais qui ne fondent leurs recherches que sur les grèves, Pour ce faire un peu d’argent. Domage

  4. ébirane dit :

    bravo professeurs, au moins je suis convaincu que le cerveau du gabonais ne consiste pas seulement à créer des mouvements de grève et encore moins à critiquer les politiques publiques. si et seulement si ses crieurs pouvaient contribuer à trouver des solutions ou à apporter des innovations dans le pays,j’en serai comblé.

  5. Ngouss Mabanga dit :

    c’est des sorciers, ils sont jaloux. Des ignares qui ne savent que piller et voler.Incapable de soutenir le leur. si c’est un blanc qui était venu leur présenter de la merde, ils auraient tous courus comme des esclaves qu’ils sont.
    Félicitations à toi professeur et Courage. Que le Dieu de nos ancêtres t’aide.

  6. action dit :

    si jetais malade du sida ou si j’avais un entourage très proche malade du VIH, volontiers je me serai lancé anonymement pour guérir mon proche ou moi mm , ne vous laisser pas distraire par ces personnes à qui l’existence du VIH arrange avec leurs associations , vente de capotes , de antirétroviraux ( le business roule….)
    soignez vos compatriotes et ce sont ces derniers qui témoigneront des bienfaits de cette molécule.

  7. Elisé Essengui Mengue dit :

    NOUS SAVONS TOUS QUE LES LOBBIES DE L’INDUSTRIE PHARMACEUTIQUES TIENNENT L’OMS ET QUE NOS DIRIGEANTS AFRICAINS SONT TOUS DES MOUTONS. CHAQUE GABONAIS DOIT DÉCIDER POUR LUI-MÊME ET PRENDRE POSITION.

  8. Elisé Essengui Mengue dit :

    MAIS JE TROUVE LE TITRE DU LIVRE TROP SCIENTIFIQUE.

  9. OLSEN dit :

    Courage Pr le peuple d’Iboga te soutient ne te laisse pas intimider par nos lèches cul de dirigeants à la solde des colons.

  10. Koumbanou dit :

    Ne soyons pas chauvin !
    L’Autorisation de mise sur le marché (AMM) d’un médicament est un véritable parcours du combattant qui doit suivre un protocole scientifique rigoureux d’essais cliniques.
    Il est nécessaire que toutes les précautions soient prises, il serait irresponsable que les Autorités sanitaires provoquent une catastrophe sanitaire sous prétexte que l’inventeur soit Gabonais.

  11. Axelle MBALLA dit :

    Il y a plusieurs siècles, lorsque la science défiait et battait “la pensée unique”,celle qui expliquait tout par Dieu, le savant finissait embroché, avec sa tête au bout d’une pique. Pourtant, des siècles plus tard, ces savants étaient reconnus dans leurs disciplines.
    Ils finiront par reconnaître votre oeuvre…Professeur!

  12. Karys Edzanga dit :

    OMS, ONU Sida et autres sont sous le financement des industries des medicaments et ne veulent pas que ce produit sois commercialisé. C’est en Afrique qu’il y a plus de mort du VIH-sida et c’est pour cela nous africains devons soutenir ce médicament en demandant à nos ministères de santé d’accepter des essais cliniques et ainsi collaboré avec le Pr Mavoungou afin d’avoir des informations fiables et réelles.
    les lobbies des industries de médicaments feront le tout pour ne pas que ce produit puisse être sur le marché. A nous africains de se lever comme un seul homme pour mettre notre continent à l’abri de cette pendemie.
    aujourd’hui en parle Ebola en afrique parceque nous consommons de la viande de chasse, mais pourquoi ne parle t-on pas d’Ebole en amérique du Sud ou ailleurs? et tous le monde le connais, la vitesse ou la rapidité avec laquelle le vaccin a été trouvé et mis à la disposition des pays africains touchés contre la part d’argent que nous payons certainement à l4OMS ou dans je ne sais quelle organisation affiliée à l’ONU.
    Debout debout peuple de l’Afrique pour soutenir ce produit.

  13. Mindzie dit :

    Dommages mais j’y crois j’ai la preuve.
    Les sorciers vont mourir.

  14. koumamoto dit :

    bonjour prosseur comment en procurer le medicament car j’ai un proche atteint de cette maladie votre contact au gabon

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW