Pour sa première sortie officielle, la plateforme associative baptisée «Impact pour le Changement» a décidé de lancer, avec ses moyens propres, les travaux de réhabilitation de la route allant du quartier Montalier au quartier Bambouchine, dans le 6ème arrondissement de Libreville.

Hermann Kamonomono, secrétaire exécutif d’«Impact pour le changement», le 9 juin 2016 à Montalier (Libreville). © Gabonreview

Hermann Kamonomono, secrétaire exécutif d’«Impact pour le changement», le 9 juin 2016 à Montalier (Libreville). © Gabonreview

 

François Mba Engo, chef du quartier. Et, vues de la manifestation avant la photo de famille. © Gabonreview

François Mba Engo, chef du quartier. Et, vues de la manifestation avant la photo de famille. © Gabonreview

Le lancement de l’aménagement de  la voie secondaire se fera dans les prochains jours.  L’annonce a été faite le 9 juin courant par le secrétaire exécutif de la plateforme associative, au cours d’une cérémonie solennelle au quartier Montalier, un quartier  sous-intégré du 6e arrondissement de Libreville presque dépourvu de tout. «Dans les prochains jours, les engins se déploieront sur le site et vous serrez témoins de l’effectivité des travaux», a déclaré Hermann Kamonomono, indiquant par ailleurs que la mise en œuvre du projet se fait en étroite collaboration avec le conseil municipal du 6e arrondissement.

L’action communautaire rentre dans le cadre des missions que s’est assignées cette organisation pour, dit-elle, impacter positivement le quotidien des populations vivant dans  cette partie de la capitale gabonaise. Montalier  est un quartier très difficile d’accès du fait de l’état de dégradation très avancée de la principale voie d’entrée et de sortie. Le linéaire long de 7 Km est jonché  des crevasses et autres nids de poules. Rares sont les véhicules qui s’y aventurent. Le bienfaiteur a laissé entendre que «Montalier nous a beaucoup choqués, c’est comme un quartier oublié».

Dans un premier temps, les responsables d’Impact pour le changement indiquent que la réhabilitation de ladite route se fera avec de la Latérite. Ils devaient par la suite continuer le plaidoyer auprès des pouvoirs publics qui doivent à leur tour  pallier définitivement l’épineux problème.

’annonce de la réhabilitation de la route enchante les populations de, la zone. Toutefois,  le chef du quartier,  François Mba Engo, souhaite également «la construction du dispensaire, de l’école primaire» et d’autres structures communautaires de base qui font défaut à ce quartier populeux.  Pour des affections bénignes, les patients sont contraints de parcourir des dizaines des kilomètres à pied, les hôpitaux se trouvant loin en ville. Il en est de même pour  les écoliers.

Impact pour le changement qui se veut un «creuset d’espoir et d’épanouissement» du peuple gabonais dans son ensemble soutien la vision du développement impulsée par le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, candidat à sa propre succession. Pour Hermann Kamonomono qui promet d’autres actions communautaires, «nous volons qu’Impact pour le changement puisse être un instrument de gouvernance pour le chef de l’Etat ».

 

 
 

3 Commentaires

  1. jordy abdou dit :

    faite bien votre campagne.là par cette action vois allez nous mettre dans la merde d’ici le mois de septembre.

  2. Diambou-gavu dit :

    Ils nous prennent pour des idiots!? Financement avec leur propre moyen, et vous êtes persuader que les gabonais vont vous croire? Bande de traître, continuer à vous amusez avec l’argent du contribuable, que Ali vous donne.

  3. Mibs dit :

    C’est de la moquerie ça. Vous êtes oublié pendant 7 ans et vous osez croire que ces gens après les élections penseront à vous? C’est triste de prendre les gens pour des bébés que l’on raconte les contes de fées.
    Il n’est pas trop tard. Nous sommes dans un carrefour. Allons nous choisir le chemin de la perdition? Nous serons responsable du devenir de nos enfants

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW