Le Gabon dispose depuis le 10 mai du premier incubateur culturel durable dénommé «Iboga think tank Gabon», présidé par l’artiste et entrepreneur culturel Franck Ba’ponga.

Le président d’Iboga think tank Gabon, Franck Ba’ponga. © EEAS

 

La délégation de l’Union européenne au Gabon, en partenariat avec le ministère de la Culture, le ministère de l’Entrepreneuriat national, et l’Institut français du Gabon, vient doter le pays du premier incubateur culturel durable dénommé «Iboga think tank Gabon».

Accélérateur de l’entrepreneuriat culturel, cet outil vise à encourager et soutenir la création artistique, en réunissant artistes, chercheurs et travailleurs indépendants sous un même «toit», afin de favoriser une participation de ces différents acteurs au développement d’une industrie culturelle viable.

Le lancement de ce projet a été précédé d’une formation, organisée en mai 2018 par l’Union européenne,  initiée à la demande des artistes sur le thème «créer un incubateur culturel au Gabon», avec la participation d’une cinquantaine d’artistes issus de 5 filières artistiques (danse, musique, arts plastiques, théâtre, mode).

La vocation de cette formation était de favoriser une bonne appropriation par les bénéficiaires du socle de connaissances en «Management culturel pour le renforcement du dialogue interculturel et sa contribution à l’économie ». La formation était axée sur le  renforcement des compétences techniques des artistes afin qu’ils accèdent aux opportunités de financement ; les techniques de formulation et développement  de projets culturels ; la définition du cadre de création d’un incubateur culturel en phase avec les standards internationaux.

 
 

1 Commentaire

  1. Missambo dit :

    Il faudrait commencer par AGIR au sujet du 1er patrimoine culturel gabonais, l’Iboga dont vous utilisez le nom ! Cette cause majeure a besoin de renforts !!!!!!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW