Réfection des glissières de sécurité et réaménagement des voiries, réalisation de travaux d’assainissement… autant de chantiers lancés par le ministre des Travaux publics, les 25 mars à Libreville et Owendo.

Vue de la délégation au pont de Setrag avec (de la gauche vers droite) Robert Masumbuko (représentant de la Bad au Gabon), Tony Ondo Mba (ministre de l’Energie) et Arnauld Engandji, le 25 mars 2019 à Owendo. © Gabonreview

 

A la tête d’une forte délégation, le ministre des Travaux publics a visité certaines zones des communes de Libreville et Owendo, le 25 mars, où il lancé certains chantiers. A Owendo, la sécurité routière était à l’honneur. «Nous sommes venus ici avec les différents entrepreneurs pour lancer les chantiers de réfection des glissières de sécurité sur le pont de Setrag et le pont Nomba», a affirmé Arnauld Engandji.

Une initiative qui intervient 48 heures après le drame survenu au pont Nomba, où un véhicule a terminé sa course dans les eaux, et dont les trois occupants ont perdu la vie. «En plus des glissières de sécurité, il y aura désormais des bandes rugueuses à l’entrée des ponts», a confié le ministre des travaux publics.

Dans la commune de Libreville, en plus de la sécurité routière, les questions d’assainissement et voiries urbaines étaient également au programme. La délégation conduite par Arnauld Engandji a posé pied à la Fopi, zone où l’absence d’éclairage constitue un véritable danger.

La délégation s’est arrêtée au pont Nomba. Avant de poursuivre son périple à la Fopi et au niveau du Sénat, notamment. © Gabonreview

«Le ministre de l’Energie est là pour les questions d’éclairage, car cette zone est très accidentogène à cause du manque d’éclairage et l’inexistence des glissières de sécurité. Nous avons sollicité deux PME locales pour essayer de travailler sur ces questions», a souligné le ministre des Travaux publics.

Cet axe recevra également une cure de nettoyage de ces canalisations. «La Fopi est confrontée aux problèmes d’assainissement, qui se caractérisent par les inondations chroniques en cas de fortes pluies, due à l’absence de curage des caniveaux. Là aussi, nous avons une entreprise qui commence demain», a indiqué Arnauld Engandji.

«Nous allons avoir un plan agressif sur tout ce qui est assainissement et réparation de voiries avec un ensemble d’entreprise gabonaise qui seront sélectionnées en fonction de leurs dossiers», a-t-il ajouté. Un chantier déjà exécuté dans le 2e arrondissement de Libreville, sur l’axe carrefour du Sénat-rond-point de Nkembo-Atong-Ab. Objectif : fluidifier la circulation routière dans cette zone.

Après cette phase de réaménagement des voiries et réalisation de travaux d’assainissement, le ministère lancera deux autres chantiers : la sensibilisation des populations et les mesures coercitives. «Dans beaucoup de cas, les routes sont dégradées par eaux qui n’arrivent plus être évacuées par les canalisations, car celles-ci sont obstruées par l’incivisme des populations qui y jettent tout genre d’ordures», a regretté Arnauld Engandji.

Dans le cadre de son périple à Libreville et Owendo, le ministère des Travaux publics était également accompagné du représentant au Gabon de la Banque africaine de développement (Bad), dont il a sollicité l’accompagnement. «Il fallait qu’elle s’imprègne des réalités à l’intérieur de la ville afin qu’elle s’appesantisse sur les voiries urbaines et les questions d’équipement du ministère des Travaux publics pour l’assainissement», a conclu Arnauld Engandji.

 
 

2 Commentaires

  1. Olsen dit :

    Bande d’amatteurs on ne bous a pas enseigner que gouverner c’est prévoir? Il fallait que des familles soient endeuillées pour penser à réhabiliter ces différentes infrastructures? Pauvre GABON.

  2. Eternité dit :

    Je ne comprends toujours pas comment les gabonais soutiennent le PDG malgre les malheurs que ce parti fait subir aux gabonais depuis 60 ans !!!
    Medecin apres la mort…vraiment à part voler et assassiner, vous n’avez aucun projet et l’enfumage de cette pseudo visite ne cache que votre incapacite à gouverner ce pays

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW