Le gouvernement est allé au chevet des victimes des inondations dans la Ngounié et le Moyen-Ogooué, les 9 et 10 novembre. Un demi-milliard de francs CFA a été remis aux 2000 sinistrés recensés dans les deux provinces.

Les provinces de la Ngounié et le Moyen-Ogooué ont reçu chacune, 250 millions de francs CFA pour les victimes des inondations (illustration). © D.R.

 

Les victimes d’inondations dans la Ngounié et le Moyen-Ogooué peuvent pousser un ouf de soulagement. Recensées par les services compétents, 2000 familles dans ces provinces ont reçu 500 millions de francs CFA du gouvernement. Ce soutien a été remis aux sinistrés par le ministre de l’Intérieur, à la tête de la délégation du gouvernement qui s’est rendue au chevet des victimes, les 9 et 10 novembre.

«Le chef de l’État a été très attentif à vos préoccupations, qui sont d’ailleurs fondées. À travers ce geste, il a voulu vous apporter un réconfort et vous dire que l’État ne nous abandonne pas», a assuré le ministre de l’Intérieur, s’adressant aux sinistrés. «C’est pourquoi il nous a instruits, moi et la forte délégation des ministres qui m’accompagnent, d’être proches de vous et toucher du doigt vos difficultés», a affirmé Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, relayé par L’Union.

Lors d’une audience avec plusieurs membres du gouvernement, le 1er octobre à Libreville, Ali Bongo avait donné des instructions au ministre de l’Intérieur, pour la mise en place d’un plan d’urgence en vue d’aider les victimes de  pluies diluviennes. Un mois et demi plus tard, le gouvernement est enfin passé à l’acte. Il vaut mieux tard que jamais.

Si le geste d’Ali Bongo et son gouvernement envers les sinistrés des inondations est louable, ils gagneraient cependant à combattre le mal à la racine. Le 19 octobre, Pour le changement (PLC), le parti d’Anges Kevin Nzigou, avait conseillé au gouvernement de mettre en place un «programme d’action de prévention» de ces catastrophes.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW