Déterminée à investir Jean Ping à la présidence de la République, après plus de trois ans de contestation dans les rues européennes, la diaspora gabonaise se donne rendez-vous les 22 et 23 mars pour élaborer un plan d’action pour la restauration du choix exprimé dans les urnes le 27 août 2016.

La diaspora gabonaise tiendra ses assises les 22 et 23 mars 2019, à Paris. © D.R.

 

La Convention de la diaspora gabonaise (CDG) co-organise avec plusieurs autres associations établies en Europe, les 22 et 23 mars  à Paris, les premières assises de la diaspora gabonaise. L’objectif de ces rencontres est de mettre en place un plan d’action pour la restauration du choix du peuple gabonais. «Après plus de 965 jours que le peuple gabonais a été trahi, il est temps de faire un bilan pour changer de méthode ou de la durcir, afin de sortir le Gabon de l’œil du cyclone», estime le président de la CDG, Bruno Ella Nguéma.

Pour les organisateurs, ces assises ne sont pas le patrimoine d’un individu ni d’un groupe, mais celui du peuple gabonais. «C’est par l’union de toutes nos forces et de nos intelligences que nous mettrons fin au PDG-Bongo pour rendre au peuple sa souveraineté. Parce que la crise politique du Gabon ne sera résolue que par la validation du choix souverain du peuple du 26 août 2016. Jean Ping avait été choisi par le peuple gabonais» affirment-ils. Les rencontres de Paris sont organisées par 11 mouvements : la Convention de la diaspora gabonaise, Conscience Gabonaise, Némésis, Collectif Gabon Anjou, Collectif des Gabonais de Perpignan, AIGLE, RG33, Mobilisation 241, Femmes d’Honneur des 9 Provinces, Eveil-toi Gabon, Mouvement Trop C’ Trop…

 
 

4 Commentaires

  1. Dubois dit :

    Les Assises de la Diaspora doivent tendre à poser les jalons d’une nouvelle donne au Gabon. L’enlisement, à tous points de vue, de ce magnifique Pays doit cesser.

    Hâte de lire les actes de ces Assises, Acte I!!!!!

  2. Assises de la Diaspora gabonaise dit :

    Cet article, non signé est d’une fiabilité modérée. L’objectif de cette rencontre n’est pas “l’investiture de Jean Ping”.
    Par contre, que la diaspora se rassemble pour réfléchir au devenir de leur pays, est salutaire.

    • Bibang Serge dit :

      @Assises. Vous êtes un menteur. Non seulement l’article est signé mais en plus lobjectif de cette diaspora idolatre est connu. Il faut bien que Bruno Ella ou Mouketou soit ministre de l’Intérieur comme Ping vous l’a promis

      • Komilfo dit :

        Voilà typiquement le genre d’assertion fielleuse et susceptible de représenter une dénonciation calomnieuse. C’est en insistant ainsi dans le faux qu’on dézingue le peu de crédibilité restante quand on en a encore évidement mais quand on en a pas….Ce n’est vraiment pas un hasard si ce genre de déclaration mensongère est typique des immergés-échoués. Komilfo

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW