C’est l’un des messages que Brice Laccruche Alihanga a délivrés de la part du président de la République, dont il a porté la parole, ce jeudi 26 septembre, à Ntoum. Le directeur de cabinet a affirmé aux populations de cette localité qu’Ali Bongo se porte bien et qu’il tient à le faire savoir, y compris à ceux qui veulent lui ravir son poste à la tête du pays.

Se disant “en forme”, Ali Bongo entend conserver son poste encore pour 10 ans au moins. © D.R.

 

Ali Bongo se porte bien, voire beaucoup mieux qu’avant son dernier séjour privé à Londres. Le président de la République, qui n’a visiblement pas perdu son humour, a tenu à le faire savoir aux populations gabonaises par l’entremise de son directeur de cabinet. Ce dernier ayant lancé, mercredi, sa tournée dans la province de l’Estuaire, était en escale ce jeudi 26 septembre à Ntoum. Brice Laccruche Alhianga a livré un message plutôt particulier aux personnes venues l’écouter : un message adressé en fin de compte aux détracteurs de son patron.

«Moi, le président Ali Bongo, je vais bien. Je suis en forme. Qu’ils arrêtent de s’embrouiller. […] Ceux qui dans le Komo-Kango ou ailleurs étaient déjà très motivés et se disaient déjà que c’était leur tour d’être président, vraiment, qu’ils patientent», rapporte le directeur de cabinet du chef de l’État.

«Il m’a dit, ajoute le messager d’Ali Bongo : “ceux qui pensent que je ne suis pas là l’année prochaine ou dans 10 ans encore, je vais tous les enterrer”

 
 

5 Commentaires

  1. Julien N'goua dit :

    C’est vraiment un directeur de cabinet à l’image de son “patron” Ali Bongo. Autrement dit, un abruti. C’est d’ailleurs le genre de type adulé par le Quai d’Orsay, ou Bolloré et compagnie… Ils aiment les personnes limitées intellectuellement. Un Jean Ping à la tête du Gabon fait peur à ces VOYOUS de la francafrique.

    LIBERONS NOTRE PAYS LE GABON AU PLUS VITE SVP.

  2. Lavue dit :

    Mon cher Julien, tu as l’air tout aussi limité que BLA et ABO. Comment n’as-tu pas encore compris que PING ne peut pas être l’homme de la situation. C’est un pur et dur PDGiste aigri et frustré qui s’est rebellé. Il a grandi dans la mamelle. Quand on l’en a séparé il a voulu régler les comptes à ALI. Faut chercher quelqu’un d’autres. Retiens- le pour conseil 2023 ne sera pas 2016. Vous aussi de votre côté, vous devez avancer au lieu de continuer à rêver sur place.
    A bon entendeur …

    • Lacannerie dit :

      C’est toujours le même topo: Les masses maboulisées ont besoin de héros. Mais un héros vivant ne vaut rien par rapport à un héros mort.Rendre un hommage mème silencieux à une personne qui a tué des Gabonais est une honte.Si le Gabon était un Kévazingo ce type et ses séides auraient pu être comparés à des termites des simples parasites

  3. Prince Essonne Mfoulou-Zé dit :

    Omar Bongo disait en son temps qu’il avait un cercueil pour chacun de ses compères. On sait ce qu’il en est aujourd’hui. Ce n’est pas avec Ali que le monde va changer de paradigme. Il ferait mieux de revenir à la raison. Ce n’est pas par ce type de propos qu’il va conquérir le cœur des Gabonais.

    Mais bon. Pourquoi demander à un maccabé de raisonner ? Il n’est déjà plus.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW