Seule ville du Gabon disposant d’une telle structure, Port-Gentil vient de procéder au renouvellement de son Conseil communal des sages dont la présidence est restée vacante depuis le décès en juin 2011 d’Emile Otando.

Jean Philippe Igouwe installé par le maire de Port-Gentil.

 

Après l’élection des conseils d’arrondissements en début de semaine, le tour est venu au Conseil communal des sages de Port-Gentil d’élire et de faire installer son nouveau bureau. La capitale économique est du reste la seule ville du Gabon disposant de l’organe consultatif qu’est le Conseil communal des sages. La présidence de la structure est d’ailleurs restée vacante depuis le décès en juin 2011 d’Emile Otando qui en occupait les charges.

A l’issue d’une élection consensuelle, Jean Philippe Igouwé a été porté à la tête de cette ligue des sages. Il présidera pour une durée indéterminée et sera accompagné dans ses charges par Joseph Marie Mboumba (1er vice-président) ; André Nang Mendome (2e vice-président) ; Erneste Mombo Mboumba (Secrétaire général) et Augustine Bouyi (Trésorière). On notera également la nomination de Jules Ikouakoua, au poste du représentant du maire auprès du Conseil communal des sages.

Jean Philippe Igouwé, nouveau président du Conseil communal des sages de Port-Gentil, a d’ailleurs été installé par le maire de la ville pétrolière, Bernard Aperano. «L’arrêté que je viens de prendre faisant foi, il me plait de nommer, Jean Philippe Igouwé au poste de président du Conseil des sages», a déclaré l’édile de Port-Gentil en présence du secrétaire général de province, Joseph Makanga Louembé qui représentait le gouverneur empêché, des maires d’arrondissement et de nombreux sages.

Le nouveau président du Conseil communal des sages, qui se reconnait comme disciple de son prédécesseur, a exhorté ses condisciples : «Certes, chacun d’entre nous a des convictions politiques, morales, religieuses mais je souhaite, sagesse oblige, que nous transcendions toutes ces considérations pour ne voir que l’intérêt de la cité », et d’ajouter : « cette option nous épargnera de la subjectivité, renforcera notre crédibilité et nous conduira à nous positionner comme véritable force de proposition. Au demeurant, c’est ce que le citoyen attende de nous

Organe consultatif, instrument de démocratie locale n’ayant pas de rôle législatif, le Conseil communal des sages est un lieu de réflexion et de proposition. Il correspond plus à une volonté d’être utile à la ville qu’à l’expression d’un groupe social. Il permet d’une part, à certaines personnalités retraitées de continuer à jouer un rôle actif et déterminant dans la vie locale, et d’autre part aux élus municipaux de s’entourer des conseils et des avis de leurs aînés sur les projets et les décisions intéressants la commune de Port-Gentil. Le Conseil communal a beaucoup œuvré contre l’insécurité dans la capitale pétrolière et pour trouver les voies et moyens de ramener le calme lors des crises au sein du conseil municipal ou lors des violences politiques de septembre 2009.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW