Le Secrétaire général du ministère des Sports, Frédéric Ndounda, a communiqué, le 2 mai, sur la non-participation de l’équipe nationale féminine de basketball aux éliminatoires de l’Afro basket à Yaoundé au Cameroun. L’inexistence d’un championnat national de la discipline depuis plus de trois ans et d’une équipe compétitive, explique cette décision gouvernementale.

Le Secrétaire général du ministère des Sports, Frédéric Ndounda (à gauche), s’est exprimé, le 2 mai 2019, sur la non participation de l’équipe nationale féminine de basketball aux éliminatoires de l’Afro basket. © Gabonreview

 

L’équipe nationale féminine de basketball n’ira pas à Yaoundé pour les éliminatoires de l’Afro basket. Il y a quelques jours en effet, le département des Sports annonçait la non-participation des Panthères à cette compétition. Ce 2 mai, Frédéric Ndounda, expliquant cette décision, a rappelé que celle-ci est conforme aux réformes engagées par le ministère.

Sur la participation des Gabonaises aux éliminatoires de l’Afro basket à Yaoundé, du 3 au 9 mai 2019, la tutelle assure avoir observé trois faits jugés préjudiciables : «l’inexistence d’un championnat national de basketball féminin depuis plus de trois ans, la mise en regroupement de l’équipe nationale féminine, «Les Panthères» par la Fegabab –Fédération gabonaise de basket- sans communiquer sur les conditions de ce regroupement et la constitution de la sélection nationale féminine sans l’accord préalable du ministère».

Ce sont donc ces «insuffisances» qu’invoque le ministère des Sports pour rappeler que «l’attention du bureau fédéral a été attirée sur l’extrême nécessité de disposer d’une sélection compétitive pour s’engager en compétition internationale». Globalement, défend le secrétaire du département des Sports, face à ces doutes, le président de la Fédération a rassuré de ce que la sélection serait renforcée par quatre joueuses professionnelles évoluant dans des championnats compétitifs à l’étranger.

À la suite de ces affirmations, le Secrétaire général, par correspondance datant du 23 avril 2019, a de nouveau sollicité du président fédéral que soient jointes au dossier les lettres par lesquelles les joueuses précitées s’engageaient à intégrer la sélection nationale aux dates retenues pour l’Afrobasket. «En date du 29 avril 2019, soit trois jours avant le démarrage de la compétition, le président a transmis la lettre d’engagement d’une seule des quatre joueuses attendues, à savoir Vanessa Anderson Ngouenya», a déclaré M. Ndounda.

Ce dernier affirme que le capitaine de l’équipe, Géraldine Robert, a déclaré son indisponibilité pour cette compétition. Face à ces atermoiements, la tutelle a tranché dans le vif : «la sélection nationale féminine, ne présentant pas des gages de réussite évidents et au regard des conditions approximatives de sa composition, le gouvernement a décidé de la non-participation du Gabon à ces éliminatoires de l’Afrobasket 2019», a précisé le Secrétaire général du ministère des Sports.

Selon ce dernier, «cette mesure obéit à la volonté du gouvernement de s’assurer désormais des participations honorables de nos différentes sélections nationales aux compétitions internationales et de rompre avec l’improvisation, l’approximation et la récurrence des défaites qui n’honorent pas notre pays».

 
 

1 Commentaire

  1. Olsen dit :

    De la médiocrité dans les secteurs c’est pas vrai que bande de tocard ces gouvernants là! S’il n’y a pas de championnats depuis trois à qui revient la faute? Qui dois dégager les moyens nécéssaires?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW