Représentant le Gabon en tennis de table aux 12e Jeux africains au Maroc, Andy Bringaud ,17 ans, a été sorti en quart de finale, le 27 août, par le Nigerian Olajide Ademayi Omotayo. Au-delà de l’échec, il estime avoir appris de ses erreurs et entend s’améliorer pour les échéances futures.

Andy Bringaud. © Facebook/Gabonallsports

 

Le 27 août, Andy Bringaud n’a pas eu le poignet ferme pour venir à bout du Nigérian Olajide Adeyemi Omotayo. Plus adroit et plus leste, ce dernier a facilement remporté cette rencontre comptant pour le quart de finale de la discipline.

S’il regrette sa contreperformance, Andy Bringaud  assure qu’il a beaucoup appris de ses erreurs et entend s’améliorer pour les échéances futures. Il estime que le «long voyage» effectué entre la France et le Maroc,  deux jours avant le match, l’a quelque peu déstabilisé. «Faire un voyage France-Maroc était difficile pour l’organisme. Il a fallu digérer ça en peu de temps et être prêt pour donner le meilleur de moi-même. Malheureusement je n’ai pas pu face à un adversaire expérimenté. Il faut donc apprendre de ses erreurs et se remettre au travail et faire mieux la prochaine fois», a-t-il déclaré dans une interview à L’Union.

Se projetant dans un horizon visible, il  entend travailler d’arrache-pied pour répondre aux exigences du haut niveau. «Le professionnalisme a des exigences. Il faut donc que je continue de m’entrainer dur et faire régulièrement des compétitions. C’est la seule voie pour franchir les paliers», a promis l’international gabonais.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW