Quatre jours avant le match aller contre le Ghana, comptant pour le second tour des éliminatoires des Jeux olympiques de Tokyo 2020, les joueuses de l’équipe nationale féminine de football jouissent d’un encadrement minimaliste.

L’équipe des Panthères féminines du Gabon. © D.R.

 

Alors qu’elles s’apprêtent à affronter le Ghana le 28 août à Libreville, pour le match aller du second tour des éliminatoires des Jeux olympiques de Tokyo 2020 au Japon, l’équipe nationale féminine de football fait face à plusieurs difficultés. Sans casernement, la préparation de cette rencontre est très minimaliste.

Présélectionnées dans les quartiers de Libreville, les joueuses ont suivi un entrainement de masse durant deux semaines. La deuxième phase de la préparation s’est achevée le 24 août. Elle a permis au sélectionneur d’arrêter la liste définitive des joueuses retenues pour la rencontre contre le Ghana. Cette préparation atone relativise les chances des protées du sélectionneur Cédric Mapangou, sevrées de matchs amicaux. Les deux rencontres prévues contre la Guinée équatoriale ont été annulées. Les joueuses se plaignent également de ne pas avoir perçu jusqu’ici leurs primes de qualification au premier tour, après leur victoire face au Congo. Malgré ces aléas, Cédric Mapangou espère que son équipe sera à la hauteur de l’épreuve.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW