Annoncés pour novembre dernier, les Jeux scolaires et universitaires (Ogssu) n’ont pas démarré. La compétition dont les modalités d’organisation et le calendrier avaient pourtant été déclinés le 12 août par le ministre des Sports, Franck Nguema, est toujours au point mort.

Les jeux scolaires connaissent un retard à l’allumage. © D.R.

 

Réhabilités l’an dernier après trois ans d’interruption, les jeux scolaires et universitaires (Ogssu) n’ont toujours pas démarré. Les compétitions dont le démarrage avait été programmé en novembre par le ministre des Sports, Franck Nguema, n’ont toujours pas débuté.

Pourtant le 12 août dernier, Franck Nguema avait présenté au Premier ministre toutes les modalités d’exécution et d’organisation de différentes compétitions. Lors de sa présentation, le ministre des Sports avait précisé que «les activités seront lancées dès la rentrée scolaire prochaine en novembre. À cette occasion, tous les plateaux sportifs du pays seront retouchés pendant la période des vacances avec l’aide de Gabon Oil company, un partenaire qui s’est engagé à accompagner l’Etat».

Sur le plan pratique, avait certifié le ministre des Sports, les jeux devraient se dérouler en trois phases: une phase départementale et une phase provinciale. Ces deux phases devraient déterminer les qualifiés de chaque province pour la phase finale prévue à Libreville. Cette dernière phase permettrait de sélectionner l’ensemble des joueurs devant constituer un vivier de sportifs appelés à intégrer les équipes nationales dans les différentes disciplines sportives pratiquées au Gabon. Plus de trois mois après les bonnes intentions de Franck Nguema la compétition est toujours au point mort.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW