Remercié après deux ans passés au gouvernement, l’ex-ministre délégué à la Santé assure ne pas être fâché de son éviction comme le prétendent certains confrères, et qu’on le lit sur les réseaux sociaux depuis lundi.

Sorti du gouvernement, Jonathan Ndoutoume Ngome dit être resté «attaché» à la politique d’Ali Bongo et solidaire de Julien Nkoghe Bekale. © D.R.

 

«Je n’ai pas l’intention de tenir une conférence de presse, ni pour expliquer les raisons de ma sortie du gouvernement et encore moins pour exprimer ma prétendue colère à la suite de cette sortie». Le ton de Jonathan Ndoutoume Ngome est ferme. C’est sa façon de réagir aux rumeurs diffusées ces dernières heures par certains médias et relayées sur les réseaux sociaux au sujet d’une prétendue conférence de presse annoncée pour le samedi 15 juin à Libreville. À en croire ces rumeurs, après deux ans passés au gouvernement, l’ex-ministre délégué à la Santé n’aurait pas apprécié son éviction et envisagerait de le faire savoir.

«Tout ceci est faux. C’est un pur mensonge», affirme-t-il, disant faire l’objet d’une «nouvelle cabale». Mais cette fois, il assure connaître les instigateurs : ses «détracteurs politiques du département de l’Okano» à Mitzic, où il avait manqué de se faire élire lors des élections locales et législatives d’octobre 2018.

Pour Jonathan Ndoutoume Ngome, l’objectif des «intox» diffusées à son encontre est de salir son image afin de le discréditer auprès du président de la République et du Premier ministre. «Comme quoi, s’amuse-t-il, même sorti du gouvernement, mes détracteurs politiques sont toujours frileux à mon égard.»

Disant retourner avec plaisir à l’enseignement, l’ex-ministre délégué ne précise pas moins qu’il reste «attaché à la politique du chef de l’État Ali Bongo Ondimba», tout comme il assure continuer d’être «solidaire du gouvernement».

 
 

3 Commentaires

  1. Nguema Paul de Vincent dit :

    C’est qui ce Mr en bleu à côté de celui qui se tient debout grâce à une canne. C’est quoi ce ventre de bouffe-cadeau. Je suis de passage.

  2. Meviane Lorraine dit :

    Vincent de Paul. Tu vis dans quel mapane ?. L’homme a la canne est un saoudien. C’est lui le président du Gabon malgré son état sanitaire évolutif vers la haut. Il porte pas d’autres ténues que celles de chez eux. Celui en bleu est inconnu des lecteurs de GR.

  3. breim dit :

    Ooooh seigneur dieu merci pour moi !!! j’ai failli répondre au commentaire des deux diables ,mais j’ai oublié que c’est nos amis là de l’autre planète là ,leur fond de commerce pour les critiques s’orientent essentiellement comment Ils mangent et boivent…

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW