L’association des jeunes de l’île Mandji (AJIM) a procédé le mercredi 2 mai à une opération de nettoyage, avant une disposition des poubelles au centre d’accueil des personnes du troisième âge et sur les plages de la ville. Une initiative qui entrait dans le cadre de l’appropriation de la journée citoyenne.

POG Jeunesse Travaux collectifs

Au centre d’accueil des personnes du troisième, Jean Violas, les membres de cette organisation à but non lucratif ont procédé au nettoyage interne et externe de la structure et ont posés des poubelles pour faciliter le dépôt des déchets.

Selon  le président de l’AJIM, Juste Parfait Moussoungou, «Cette journée cadre avec les objectifs poursuivis par notre association dans la lutte pour la propreté de l’environnement».

Pour lui, le choix du centre d’accueil des personnes âgées, Jean Violas, est fondé sur le fait que «ces parents n’ont des forces pour des travaux qui nécessitent d’effort». «Abandonnés par les leurs, nous avons le devoir de rendre leur environnement propre. Nous avons également placé des poubelles, à l’intérieur et à l’extérieur du centre pour leur permettre de déposer les ordures», a-t-il expliqué.

Pour le doyen du centre, Jean Bouyou, cette action est à encourager. «Je remercie, au nom des pensionnaires, ces jeunes pour le geste qu’ils viennent de poser en notre faveur. La propreté est la base de toutes les conditions hygiéniques. Je suis ici depuis 17 ans. J’ai vu plusieurs associations et personnes de bonne foi passer pour nous témoigner leur amour par des actions de ce type.» a-t- il témoigné.

L’opération s’est poursuivie à la plage dite de SAGARA et s’élargira sur d’autres plages de la ville. Cette action annonce le concours dénommé ’’Gabon : villes  propres’’ prévu le 5 mai prochain. «L’objectif du concours est d’inciter les populations à mener des actions de propreté dans leur quartier durant un mois, du 5 mai au 5 juin 2012. Un comité de jury effectuera un travail de contrôle avant de primer le maire pour l’arrondissement le plus propre, le chef de quartier pour le quartier, le chef d’établissement scolaire, les commerçants pour le marché le plus propreté de la ville», a précisé Arnold Gildas Ignanga, chargé  de la communication de l’AJIM.

Cette initiative qui devrait trouver l’adhésion des Port-Gentillais qui aspirent à rendre leur ville plus propre, pour le bien du plus grand nombre.

Rappelons que cette action entrait dans le cadre de la journée citoyenne instituée par le gouvernement l’année dernière. Elle a lieu tous les premiers mercredis du mois, sur l’ensemble du territoire national, avec pour principal objectif, le respect de l’intérêt public, mais surtout de contribuer à la lutte contre l’insalubrité dans les villes et villages du Gabon.

 

Tags: , , ,

 

1 Commentaire

  1. Herve dit :

    Et si les tous autres citoyens gabonais pouvaient leur emboiter le pas! Coup de chapeau a cette association.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW