Pour célébrer la femme, l’association l’Appel des mille et une (Amu) organise en collaboration avec Direct prod, le 8 mars, un concert dénommé “Chœur de femme”. Pour cette première édition, le concert rendra hommage à Monique Seka et Grâce Decca, deux icônes de la musique africaine.

Monique Seka (gauche) et Grâce Decca (droite), le 7 mars. © Gabonreview

 

Moment de la conférence de presse le 7 mars. © Gabonreview

«Chœur de femme», un concert live 100% féminin. C’est la formule à travers laquelle le mouvement féministe l’Appel des mille et une (Amu) a choisi de célébrer, en collaboration avec la maison de production direct prod, la femme. Pour la journée internationale de la femme ce 8 mars 2019, la 1ère édition aura lieu au chapiteau du Jardin Botanique de Libreville. Cette première édition, a fait savoir au cours d’une conférence de presse ce 7 mars, Noela Derecourt, responsable communication de l’Amu, rendra hommage à deux artistes issues de l’Afrique de l’Est et du centre. Soit, Monique Seka de la Côte-d’Ivoire et Grâce Decca du Cameroun. Elles seront accompagnées de l’orchestre 100% féminin, “Bella Mondo”. Même si Monique Seka a indiqué qu’elle passe désormais plus de temps dans ses «plantations que sur la scène», à travers leur prestation du 8 mars, les deux artistes comptent «interpeller la femme sur sa responsabilité et son positionnement dans la société».

Elles auront à leur côté des artistes qui, selon Noela Derecourt, «se sont démarqués sur le continent tout au long de l’année 2018». Notamment, Shan’L du Gabon, Daphné et Charlotte Dipanda du Cameroun et Josey de la Côte-d’Ivoire. En avant-première, Chandrika, une jeune artiste gabonaise ayant participé à The Voice Afrique, ainsi que deux artistes tradi-modernes gabonaises, Nicole Amogho et Lauriane Ekondo. Elles souhaitent apporter à ce concert une «couleur gabonaise». L’idée, a souligné Lauriane Ekondo, est de «dire aux jeunes générations de ne pas oublier ce que nous avons de plus cher. C’est-à-dire notre culture, nos valeurs».

Si selon le patron de Direct prod, Edgard Yonkeu, «les places sont complètes», les artistes promettent que «ce sera l’apothéose». Toutefois, ce 8 mars de l’Amu ne se limitera pas à ce concert. En matinée, elle sera avec les artistes du côté du service gériatrie de l’hôpital de Melen pour une action sociale. Le 9 mars en matinée, une conférence sera organisée du côté de Ndendé, dans la province de la Ngounié avec quelques artistes. En soirée, Monique Seka et Grâce Decca se produiront en live. Voyant en ce concert le symbole de l’unité africaine, l’Amu promet une prochaine édition de “Chœur de femme” qui mettra «certainement» à l’honneur, des artistes issues d’autres pays que le Cameroun et la Côte-d’Ivoire.

 
 

1 Commentaire

  1. Matho dit :

    A l’international, c’est la journée des DROITS de la femme et non la journée DE LA FEMME. Les DROITS!!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW