Du 22 au 23 novembre se tiendront à l’Institut français du Gabon les soirées culturelles japonaises. Outre des ateliers et projections de films, l’évènement sera marqué par la prestation de Katahira Yoshimi. La dessinatrice animera un atelier sur les Manga.

Les journées culturelles japonaises se dérouleront à l’IFG. © D.R.

 

L’Institut français du Gabon abritera du 22 au 23 novembre, les journées culturelles japonaises. À travers plusieurs ateliers et projections de films, l’évènement permettra au public de découvrir les prouesses de l’Empire du Soleil levant dans la calligraphie, le pliage de papier et essayage de Yukuta.

L’évènement sera également marqué par la prestation de Katahira Yoshimi. Arrivée du Japon, la dessinatrice originaire de Tokyo animera un atelier sur le dessin Manga.

Au cours de ces journées, trois films seront projetés. Intitulé Mononoke Hime, le premier film réalisé par Hayao Miyazaki Ashitaka, porte sur Ashitaka. Pour lever la malédiction infligée par le Kali (Dieu), Tatarigami qui plane sur lui, le jeune homme voyage vers l’Ouest. Après une rencontre avec une jeune femme dénommée Princesse «Mononoke» qui protège la forêt et les divinités de la nature s’ensuit une bataille entre l’homme qui se fraye un chemin dans la forêt et la nature.

Le deuxième film, Ivu No Jikan, traite de l’avenir du Japon dans l’utilisation des rabots. Réalisé par Yasuhiro Yoshiura, ce film transporte dans un Japon futuriste où les humains cohabitent avec les robots dotés d’intelligence artificielle.

Le dernier film retrace l’aventure de Takao. Dans ce film, «le Jardin des mots (Koto No Ha No Niwa)», réalisé par Makoto Shinkai, le jeune lycéen rencontre une jeune femme plus âgée que lui dans un jardin japonais. Tout en échappant à leur quotidien, ils doivent tous les deux vivres face à leur avenir.

 
 

1 Commentaire

  1. Serge Makaya dit :

    Et le sumo, le Kendo, sports typiquement japonais ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW