En négociation depuis plus d’un an avec la société Resto Group, déjà propriétaire de la franchise Paul à Libreville, l’ancien gestionnaire de l’aéroport international Léon-Mba annonce pour janvier 2019 l’ouverture dans la capitale gabonaise d’une franchise KFC.

Nader Hashem (main en poche) sur le chantier du futur KFC de Libreville. © Gabonreview

 

Resto Group espère également ouvrir une pâtisserie Paul, le 5 octobre, à l’aéroport de Libreville. © Gabonreview

Il aura fallu plus d’un an de négociation ayant finalement abouti à la signature d’un contrat entre Aéroport de Libreville (ADL) et Resto Group. La société dirigée par le libano-gabonais Nader Hashem entend ouvrir à Libreville, en mi-janvier 2019, «si tout se passe bien», une franchise de la chaîne de restauration rapide américaine Kentucky Fried Chicken (KFC).

Il l’assure, «tout sera prêt avant janvier 2019, d’autant que les travaux de construction du bâtiment devant abriter le restaurant vont bon-train.» Mieux, confie le jeune chef d’entreprise, «20 Gabonais sont actuellement en formation à Nairobi au Kenya, dans le but de se familiariser avec la façon de faire de KFC». Leur formation devrait durer 5 mois pour certains et 1 pour d’autres, selon leurs responsabilités au sein du restaurant. Le matériel de cuisine, lui aussi, est prêt à servir, bien que la société avoue avoir été confronté à «un véritable challenge quant au déplacement de l’équipement».

Propriétaire de la franchise Paul à Libreville, le patron de Resto Group dit devoir sa prochaine installation dans la zone aéroportuaire «au sérieux et à la facilitation de la direction générale d’ADL, qui a cru très tôt au projet». Modeste, le patron d’ADL, Daniel Lefebvre, justifie l’implication de son équipe et lui-même dans ce projet par «la volonté de remplir convenablement sa mission qui était de valoriser au mieux le patrimoine de l’Etat gabonais». Certains ne manquent d’ailleurs pas d’y voir une sorte de cadeau d’adieu, d’autant que l’ancien gestionnaire de l’aéroport international Léon-Mba cèdera officiellement sa place au nouveau concessionnaire Olam-GSEZ Airports le 5 octobre prochain. A cette même date, Nader Hashem et Resto Group espèrent pouvoir ouvrir officiellement la deuxième franchise de Paul à l’aéroport.

Si Nader Hashem n’a pas souhaité communiquer sur le budget lui ayant permis d’obtenir la franchise KFC, en évoquant simplement «d’importantes sommes dépensées», une recherche sur le site Internet du group Yum ! révèle qu’il est imposé au futur franchisé une capacité d’investissement supérieure à 2 millions d’euros minimum, dont 400 000 euros en cash et 49 000 euros de droit d’entrée. Des redevances de franchise (6%) et de publicité (4%) sont également à prévoir.

Pourtant, en dépit de cet important investissement, le patron de Resto Group assure que «les prix seront sensiblement les mêmes que ceux pratiqués dans la capitale pour la restauration rapide», mais il promet que le service sera différent, parce que «plus rapide».

 
 

3 Commentaires

  1. Oteteign dit :

    Bonne nouvelle. Mais la meilleure sera de faire des eleveurs de volaille gabonais leurs fournisseurs. Ce sera un plus dans leur engagement, apprecie, de participer au developpement du Gabon en contribuant a l’epanouissement du tissu entrepreneurial typiquement gabonais. Merci a eux si ils le font. Ainsi ils susciteront des creations d’emplois tels que: livreurs a domicile, des applications de commande de produits KFC en ligne pour ne citer que ces deux opportunites la.

  2. sousatte dit :

    On ne veut pas de tout sa ici pendant que le pays souffre de faim ect… L’etat gabonais nous met les doigt au cul et kfc vien aussi le faire. Pendant qu’on souffre de tant de chose vous pensser a nous enmener la merde de kfc. Les gabinais disent “non” a sa.

  3. Rosie dit :

    Là je reconnais le gabonais avec ses commentaires négatifs ,sousatte vraiment ,si tu veux le changement commence par toi même .

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW