Au troisième jour des rencontres avec les fédérations en charge des disciplines sportives, le ministre des Sports a rencontré, le 1er juillet à Libreville, les responsables des instances en charge du kickboxing et natation. L’occasion pour Franck Nguéma de s’imprégner du fonctionnement et des difficultés de ces deux fédérations.

Les responsables de la Fegana devisant dans une première séance de travail avec le ministre des Sports, Franck Nguéma, le 1er juillet 2019. © Gabonreview

 

La Fédération gabonaise de kickboxing (Fegakick) et la Fédération gabonaise de natation (Fegana) ont figuré dans l’agenda du ministre des Sports, le 1er juillet à Libreville, dans le cadre des échanges avec les instances fédérales sportives. «C’est une première prise de contact entre le ministre et l’ensemble des fédérations», a précisé le président de la Fegana.

«Nous l’avons rencontré pour lui présenter notre programme, ce qu’on fait et surtout notre stratégie en matière de développement de la nation. Nous sommes axés sur la problématique de la sensibilisation et de la formation. C’est une jeune fédération et le but est d’asseoir la discipline au niveau national et de voir comment on s’organise. Il s’agissait aussi de lui présenter nos difficultés. Vous savez que pour nager, il faut avoir des piscines, des plans d’eau et c’est une grosse problématique dans le cadre de notre développement», a déclaré Crésant Pambo.

Si la discipline peine à se développer dans le pays, faute d’infrastructures, le président de la Fegana a assuré qu’il ne s’agit pas de construire ex nihilo. «On a par exemple une piscine au lycée technique Omar Bongo, au Stade omnisport qui est de très bonne facture. Il y a des piscines dans les hôtels Héliconia qui ont été construites pour la pratique. Il faut réhabiliter tout cela. Je pense que derrière, il y a des choses qu’on peut faire avec très peu», a-t-il dit, présentant les potentialités à développer.

Avec le président de la Fegakick, l’échange a permis de faire l’état des lieux de cette discipline et sa pratique dans le pays.  «Vous savez que la nouvelle vision du ministre des Sports est le rayonnement du Gabon à l’international. Cela passe forcément par le résultat et il accorde un crédit très fort aux sports de combat qui ont toujours permis un rayonnement du Gabon», a déclaré Eric Ella. En faisant ces états des lieux des fédérations, le membre du gouvernement veut se donner les moyens de relancer efficacement le mouvement sportif national en espérant au final des résultats et de meilleures performances.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW