Sept partis politiques, ONG et associations se sont engagés à Libreville, le 14 décembre 2019, à travers la signature d’une charte, à unir les efforts pour l’amélioration du quotidien des Gabonais et le développement économique du pays.

Les sept premiers signataires de la charte de la troisième voie, le 14 décembre 2019, à la Chambre de commerce de Libreville. © Gabonreview

 

Signature de la charte de la 3e voie et l’assistance lors du lancement du collectif, le 14 décembre 2019, à la Chambre de commerce de Libreville. © Gabonreview

L’écosystème de lutte contre les travers de la République, notamment la mauvaise gouvernance vient de s’enrichir d’une nouvelle plateforme dédiée aux «sans voix» : «La troisième voie». Elle se positionne comme une force de réflexion pour des actions concertées regroupant toutes les forces vives de la nation, dans l’intérêt exclusif des enfants du Gabon. Selon ses initiateurs, c’est une force tampon entre la majorité et l’opposition. Leur objectif est de fédérer tous les citoyens engagés pour combattre avec vigueur les maux qui minent le quotidien du peuple gabonais, mis en mal depuis plusieurs années par «un groupuscule de prédateurs sans vergogne et sans foi».

Selon le président en exercice de ce collectif, «la troisième voie offre une ligne idéologique explicitement définie et reposant sur une axiologie. Une offre politique réaliste, dynamique, perspective, qui se positionne comme un large rassemblement pour mener cette lutte commune à terme avec beaucoup de sérénité et obtenir une victoire qui est l’amélioration du train de vie du peuple gabonais afin de redonner vie à ceux d’entre nous qui n’y croyaient plus à un mieux-être», a déclaré Gérard Ella Nguema, par ailleurs président du Front patriotique gabonais (FPG).

Pour les sept premiers signataires de cette charte, l’heure est venue de passer à l’action pour le renouveau politique, pour assurer la sécurité et la santé des citoyens, à travers une construction raisonnée du Gabon. «Veuillez prendre dès ce jour, la part du risque qui vous revient pour nous rejoindre afin que la troisième voie porte haut et fort la voix du peuple gabonais, surtout du citoyen lambda qui n’avait plus jusqu’à ce jour la possibilité de s’exprimer que dans son for intérieur», a poursuivi Gérard Ella Nguema, prenant l’engagement d’être aux côtés des Gabonais, quel que soit le problème, quel que soit l’endroit.

Les sept premiers signataires de la charte de la troisième voie sont : Gérard Ella Nguema (FPG) ; Étienne Dandy Mouega (UFR) ; Gervais Roland Amogo (DN) ; Paskhal Nkoulou (BDP) ; Jean-Pierre Ndong Abessolo (CCDG) ; Noé Abeke Madola (groupe Madola) ; Patrick Ayambome Nze (AJPD).

 
 

3 Commentaires

  1. […] article La «troisième voie» : Un nouveau collectif dans l’arène politique est apparu en premier sur Gabonreview.com | Actualité du Gabon […]

  2. diogene dit :

    la troisième voie offre une ligne idéologique explicitement définie : laquelle ?

  3. Theo dit :

    Toujours dans la distraction

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW