Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a reçu au palais présidentiel, ce dimanche 26 mai, son homologue du Sénégal, Macky Sall, dans le cadre d’une visite de travail et d’amitié de deux heures environ.  

Macky Sall et Ali Bongo, le 26 mai 2019, à Libreville. © Communication présidentielle

 

Présent à l’aéroport de Libreville, un reporter de Gabonreview a noté que l’avion ayant amené Macky Sall au Gabon, ce dimanche 26 mai, s’y est posé à 12 heures 02 minutes et en est reparti à 14 heures 12 minutes. La visite de travail et d’amitié du président sénégalais à son homologue gabonais, Ali Bongo, n’aura donc duré qu’un peu plus de deux heures. Selon une source proche du dispositif de sécurité, Macky Sall a été accueilli au bas de la passerelle par le ministre d’État en charge des Sports, des Loisirs, de la Culture et de l’Artisanat, Alain-Claude Bilie-By-Nze.

La traditionnelle et protocolaire conférence de presse commune n’a été donnée que par Macky Sall… sans Ali Bongo. © Communication présidentielle

Si chaque célébration protocolaire, à l’arrivée comme au départ, a duré près d’une demi-heure, les travaux entre les deux chefs d’État ont logiquement occupé moins d’une heure. Ce qui a fait dire à un observateur, également présent à l’aéroport de Libreville, que «Macky Sall est juste venu pour la séance photo». Et le même quidam de s’interroger : «quel est donc le coût de ces photos pour lesquels un chef d’État fait un voyage de 5 heures environ en avion ? Très cher en tout cas !». Il y a, en réalité, que Macky Sall revenait de l’investiture de Cyril Ramaphosa en Afrique du Sud. Libreville pourrait donc n’avoir été qu’une sorte d’escale.

Dans la soirée, l’imparable communiqué de la présidence gabonaise a indiqué qu’au cours de cette visite de travail et d’amitié, «les deux dirigeants ont évoqué le renforcement de la coopération bilatérale, ainsi que les questions d’ordre régional, international et d’intérêt commun. Le Président Macky Sall s’est réjoui de revoir à nouveau son «frère» le Président Ali Bongo Ondimba. «Je remercie mon homologue gabonais, le Président Ali Bongo Ondimba, pour son accueil fraternel et chaleureux. Le Sénégal et le Gabon restent constants dans le renforcement de leur coopération exemplaire». Laconique.

Ainsi qu’il en a été avec les deux dernières visites de chefs d’État au Gabon et que le déplore un bon nombre de commentateurs, la traditionnelle et protocolaire conférence de presse commune n’a été donnée que par Macky Sall… sans Ali Bongo. «Le Sénégal et le Gabon restent constants dans le renforcement de leur coopération exemplaire», y a déclaré le président sénégalais. Selon la Communication présidentielle du Gabon, «cette visite du chef de l’État sénégalais a été l’occasion pour les deux hommes de hisser à un niveau supérieur les liens qui unissent ces deux nations soeurs

 
 

3 Commentaires

  1. Mezzah dit :

    Honte à Macky Sall d’accepter l’humiliation.
    Un président accueilli par un ministre des sports !

  2. Yves dit :

    Mack Sally s’est vraiment sali, moins d’une heure d’entretien avec Ali “Le Fantôme” après cinq heures de vol; abandonné à lui-même à la descente d’avion et à la conférence de presse. Il a bu toute la honte sénégalaise. Les sénégalais, d’habitude fiers et orgueilleux sont ridiculisés par Mack Sally. Chers frères et sœurs sénégalais du Gabon, à vous de tirer la leçon par rapport à vous-mêmes.

  3. Ari dit :

    En quelle langue faudra-t-il encore dire a certains de nos compatriotes qui sont toujours dans le doute que Ali Bongo est fini? Les actes que posent les affides de ce regime montrent chaque jour un peu plus qu’il y a un vide a la tete de l’Etat Gabonais. L’adage populaire dit qu’on peut se faire tromper une fois ou deux fois, mais la troisieme fois on ne devra en vouloir qu’a sois meme. Allons-nous nous laisser tomper une fois de plus par la FranceAfrique?
    Les faits sont tetus dans ce qui se trame au Gabon. Et le message est clair qu’une declaration de la vacance du pouvoir s’impose. C’est inevitable! Aux thuriféraires du regime decadant: A bon entendeur, salut !

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW