Le Pentelena, pétrolier grec ayant disparu le 14 août, a été repéré au large des côtes de la République du Congo, le 23 août dernier. Selon divers communiqués, il aurait mis le cap sur le port de Lomé, capitale du Togo. La piraterie maritime pourrait ne pas être en cause.

© Reuters/Jorge Silva

 

Disparu des écrans radars et de la surveillance satellitaire le 14 août dernier, le Pantelena, tanker de 121 mètres de long battant pavillon panaméen, a été retrouvé dans les eaux territoriales du Congo, le 23 août. L’information a pour origine le Centre régional pour la sécurité maritime en Afrique centrale (CRESMAC), basé à Pointe-Noire en République du Congo et contrôlant le Golfe de Guinée.

Selon un communiqué du ministère géorgien des Affaires étrangères relayé par l’AFP, le bateau «se dirige vers le port de Lomé au Togo», alors que selon Africanews, il a été emmené au port gabonais d’Owendo. «La vie et la santé des marins géorgiens n’est pas menacée», indique le communiqué des autorités géorgiennes.

Le Gabon, dans les eaux territoriales duquel le navire avait été porté disparu, a tenté des recherches, vaines et arrêtées le lundi 20 août.  Anton Spiridonov, le chef du service consulaire de l’ambassade de Russie au Gabon a déclaré à Spoutnik, un journal en ligne, avoir été «en contact étroit avec les autorités gabonaises, les forces armées et le ministère de la Défense gabonais qui ont pris toutes les mesures possibles et utilisé tous les moyens techniques disponibles pour rechercher le navire dans les eaux gabonaises».

«Ce qu’il s’est passé (…) n’a probablement rien à voir avec la piraterie», estiment les autorités géorgiennes. Toutefois, on ne saura ce qui est arrivé au tanker et comment les choses se sont réellement passées que lorsqu’il accostera quelque part, estiment les mêmes autorités.

 
 

5 Commentaires

  1. Ogoue fils dit :

    du 14 aux 23 aout 9 jours … porté disparu pendant 9 jours pour une petite distance côtière entre le Gabon et le Congo que beaucoup de bateaux pourraient faire en 2 ou 3 jours au maxi…
    Que faisait ce bateau dans les côtes gabono-congolaise…
    Un type comme Bob Denard avait fait débarquer un commando de 50 mercénaires sur les côtes des iles Comores en utilisant la même technique… Le résultat tout le monde sait ce qui s’est passé ensuite aux Comores… Coup d’État….

  2. Beka dit :

    Un super tanker… dans une zone maritime donnée. Ça fait penser à un pou sur une tête rasée. Comment de moyens de communication et de localisation modernes n’ont pu déterminer la situation géographique exacte de cet énorme navire dans une petite zone comme le Golfe de Guinée ? Cette affaire m’inquiète : un supertanker de ce type peut contenir toute la population d’une grande ville ; quand il vient sur les côtes gabonaises, on ne le détecte pas, apparaît puis disparaît et réapparaît à volonté ?

  3. Ponce Pilate dit :

    Il ont fait leur livraisons au calme au Gabon.
    Et il ne semble pas avoir fini.
    Il ne fait que les ports des “dictatures”

  4. Ikobey dit :

    Passer par le Congo pour aller d’Owendo à Lomé n’est pas le chemin le plus court !
    Enfin encore une fois , ceux qui parlent ne savent rien.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW