L’organisation non gouvernementale, “le Refuge” a procédé samedi dernier à la distribution  des produits de première nécessité aux nécessiteux du 3e  âge, dans les locaux de la  maire du 1er arrondissement. Un geste de cœur qui doit s’élargir aux  quatre arrondissements de Port-Gentil.

Les personnes du 3ème âge et les veuves honorées

Les  personnes  du troisième  âge  et les veuves  qui manquent du strict nécessaire ont reçu des mains de responsables de l’Ong “le Refuge”, un  kit alimentaire qui doit les aider à soulager leur manque de certains produits.  «Ce geste symbolise l’amour que nous portons pour vous. Nous  sommes vos enfants, nous  éprouvons  de la gratitude envers  vous qui avez tout donné  pour nous donner à manger et  élever», a déclaré le président de “Refuge”, Dr Michel Bilie Enzeng Ndong.

«C’est  dans ce cadre que nous avons choisi cette année d’organiser dans les quatre arrondissements de la commune de Port-Gentil, à raison d’un arrondissement par trimestre, de distribuer de produits de première nécessité aux  nécessiteux du troisième âge et les veuves afin d’apporter un léger mieux-être dans leur quotidien», a précisé la responsable des œuvres sociales, Valerie Origo.

Emile Moussimbaloba, chef de cabinet du maire du premier arrondissement, au nom du maire empêché et en celui des personnes économiquement faibles, a remercié les donateurs pour cet élan de solidarité.

Le coordonnateur de la zone PNUD –ARTGOLD pour sa part, tout en félicitant les responsables de “Refuge” pour l’initiative, a profité de l’occasion pour inviter ces catégories des compatriotes à se regrouper en association  pour mieux exprimer leurs besoins. «En ma qualité de coordonnateur de la zone Pnud-Artgold pour l’Ogooué Maritime, je suis chargé d’identifier tous les problèmes auxquels vous êtes confrontés  et de trouver des solutions avec vous-mêmes. Si vous,  les personnes âgées et veuves, vous avez des projets, c’est-à-dire les activités génératrices de revenus,  venez me voir. Pour me dire que nous sommes vieux, mais nous avons des activités qui peuvent nous permettre de vivre aider nous tous les jours. En réponse, nous allons trouver des financements», a-t-il expliqué.

Cette cérémonie était aussi rehaussée par la présence de la coordinatrice du service provincial de la famille, représentant le chef de service. Pour Alda Georgette Nygone, cette  action s’inscrit dans la continuité. Car les Ong, dans leur rôle de partenaire, ont pour mission de relayer le gouvernement dans les actions de proximité.

C’est la troisième action d’envergure à mettre l’actif de “Refuge”, après les deux éditions de “Noël…Un jour d’amour” organisées en décembre 2010 et 2011 pour 3000 enfants issus des familles économiquement faibles.

L’Ong “le Refuge” a été créée le 25 avril 2010 et intervient dans  des actions de solidarité envers les personnes âgées, les orphelins et les démunis.

 
 

1 Commentaire

  1. ekotto mouity jean darrel dit :

    c’est un encouragement de oir les ong participées grandement au soutien des personnes économiquement faible et démunies. il faut tout de meme organiser des campagnes de sensibilisation des dites populations pour un environnement saint. pog est une fenetre pour le pays alors il faut la contribution detouteles couche sociales pour un meilleur rendement et un possible rayonnement de la cité ne laisser pas seulement les structure spéciaisées dans l’environnement y oeuvrer.
    merci.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW