La nomination au gouvernement de l’ex-secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) suscite le débat et divise l’opinion nationale entre ceux pour qui le nouveau ministre de l’Environnement est à sa place, ceux qui se gênent de sa couleur de peau et ceux qui ne lui trouvent aucune qualité managériale.

 

Après une trentaine d’années dans la conservation de la nature, le biologiste d’origine britannique Lee White a été nommé au gouvernement. © YouTube

 

«Un Blanc au gouvernement du Gabon. Nous voici revenus aux belles heures coloniales.» Au Gabon, l’opinion est divisée sur la nomination, lundi, du Pr Lee White au gouvernement. C’est peu de le dire, le nouveau ministre de la Forêt, de la Mer, de l’Environnement, chargé du Plan climat ne fait pas l’unanimité. Il fallait s’y attendre. Pourtant, sur les réseaux sociaux, dans certains cafés et lieux feutrés de la capitale, beaucoup estiment que l’ex-patron de l’ANPN «est à sa place».

«Il a fait connaître le Gabon à l’étranger»

Binational (Britannique et Gabonais), Lee White n’a pas mis beaucoup de temps à se faire connaître, mais surtout à montrer son attachement à la préservation de la forêt et des animaux en Afrique et au Gabon en particulier. Dès 1992, il fait venir le Wildlife Conservation Society (WSC) au Gabon qu’il dirige 15 ans durant. Il serait l’instigateur de la décision d’Omar Bongo de créer, en 2002, les 13 parcs nationaux du Gabon. C’est donc sans surprise qu’il avait été nommé sept ans plus tard secrétaire exécutif de l’agence chargée de les gérer. Le biologiste dit être devenu par soif de connaissances botaniste, puis archéologue, avec l’objectif de promouvoir les richesses naturelles du Gabon à l’étranger.

Seulement, son passage à l’ANPN qu’il a dirigée pendant près de dix ans n’est pas forcément positif pour tous ses anciens collaborateurs, nombreux affirmant qu’il a sinistré la structure, réduisant presqu’à néant la visibilité des parcs nationaux à l’international.

 «Un bon maçon ne fera jamais un bon patron d’entreprise de BTP» 

Si certains soutiennent que Lee White est un des rares entrants du gouvernement à mériter sa place du fait qu’il a été nommé dans un secteur au sein duquel il évolue depuis une trentaine d’années, l’ex-patron de l’ANPN traine un boulet, à en croire ses anciens collaborateurs. «M. Lee White est un bon biologiste de terrain, mais un bon maçon ne fera jamais un bon patron d’entreprise de BTP, et surtout pas un bon ministre des Travaux publics. M. Lee White a d’ailleurs réussi à couler la WCS», prévient un ancien agent de l’ANPN.

Pour ce dernier, le nouveau ministre est loin de disposer de véritables qualités managériales nécessaires à la gestion d’un département ministériel comme celui des Eaux et Forêts secoué ces dernières semaines par l’affaire dite du kévazingo. Il aurait lui-même un rapport plutôt particulier avec la loi.

 «Il n’aime pas se conformer à la loi»

 «La naturalisation de Lee White, en 2009, s’est faite par le haut, en passant par le cabinet du président de la République dirigé à l’époque par Pascaline Mferry Bongo. Il n’a donc pas respecté la procédure normale de demande de nationalité. Par la suite, plusieurs faits ont confirmé qu’il ne se conforme pas beaucoup à la loi : l’ANPN a fait 5 ans sans conseil d’administration. Il portait un uniforme, il serait bien qu’il dise quelle loi ou quel décret a créé le corps pour lequel il portait cet uniforme ; qu’il dise où sont passés les 500 milliards qu’il promettait d’apporter au Gabon par le biais des taxes carbone ; qu’il dise enfin pourquoi les agents de l’ANPN ont des difficultés salariales depuis des années», s’interroge un ancien consultant de l’agence des parcs nationaux.

 
 

15 Commentaires

  1. tripodi herve dit :

    moi qui suit né au GABON ,, j’ai tenté d’obtenir ma nationalité sans payé , résultat zero

    Pauvre GABON

  2. Eternite dit :

    Cet Homme n’est pas meilleur qu’un Gabonais à ce poste et je suis contre son entrée au gouvernement et je clame oui , il est blanc et ca me derange !!

    N’en déplaise à ses contempteurs, la préférence nationale est mise à l’écart dans ce Gabon que dirige les Bongo depuis 60 ans; comment dans un pays qui regorge de talents et d’intellectuels, on en arrive à nommer un blanc à la tête d’un ministère important; alors qu’un Pygmée ( sans leur faire offense ) est plus légitime pour gerer notre foret!

    Ceux qui sont d’accord avec cela, ne sont jamais sortis du Gabon pour se rendre compte que le protectionnisme “politique” est la base des états démocratiques; mais ce pays tombe dans les abîmes… quand il brulera, faudra pas dire que c’est un fait anodin

    • Julien dit :

      Merci “Eternite” pour cette vérité. Et ce qui me dérange le plus, c’est qu’on ne fait rien, nous les gabonais. On regarde comment le pays s’en va en lambeaux. Incroyable mais vrai.

      Même ceux qui sont au PDG devrait se remuer un peu. Ce n’est vraiment pas normal ce qui se passe au Gabon. Le pays est entre les mains d’étrangers qui ont eu la nationalité gabonaise il y a seulement quelques années. Eh bien je dis à mes frères gabonais: faites attention aux libanais qui sont des envahisseurs autant que les français ou les britanniques ou les chinois… Le Gabon risque de se retrouver complètement dans les mains de ces gens d’ici 20 ans. Croyez-moi, ça va aller très vite si on ne réagit pas dès maintenant.

    • Okoss dit :

      Entièrement d accord avec Éternité.
      Le gros pb c est qu on ne sait plus à qui faire confiance.
      Autant Bongo pere ppouvait faire d un chien un ministre, pn connait tous le redultat,autant le fils a voulu faire confiance aux jeunes(fils à papa pour la plupart ),bardés de diplômes obtenus dans des grandes universités du monde avec les bourses présidentielles !!!!!ces jeunes ont pour la plupart excellé dans des détournements massifs au point de s enrichir à la vitesse Grand V.
      Solution : faut tout remettre à plat et repenser Gabon.Avons nous les mains libres ???That is the question
      En français facile.Faut que la France nous laisse faire nos choix,nous n avons sue trop payé l impôt colonial

  3. Kiliane dit :

    Tous ceux qui ont des relations avec la famille Bongo sont pour moi extrêmement DANGEREUX pour le Gabon. Ce monsieur est justement un ami des Bongo.

  4. le nouveau dit :

    Bravo pour le choix de Lee White
    Incroyable qu’on entende encore ou lise des arguments sur l’ origine des gens
    Puisque vous voyagez, vous savez peut être que les élus , députés, Sénateurs et ministres en Europe sont parfois des immigrés de fraiche date
    Arrêtez d’invoquer le pauvre Gabon qui tombe avec des arguments racistes et nuls
    J’ avais confiance en Nguéma et j’ ai confiance en White
    il sera plus probe que beaucoup de gens brillants , pas du fait de sa couleur ni de ses gênes mais parc que son caractère est ainsi.
    Bon travail Mr White
    Le contexte est très difficile et dans votre partie, soyez irréprochable
    Par contre pour votre couleur de peau , désolé , vous ne pourez pas la changer
    pour plaire aux aigris.J’ espère qu’ils changeront d’ avis

    • Et c’est tout. Arrêtons de faire dans de la critique qui nous arrangent; le monde appartient à ceux qui saisissent les opportunités qui se présentent. Obama, Fatou Ndiaye, et tous ces gens qui ont osé ont finalement réussi à atteindre leur objectif. Il faut sortir des arguments qui ne tiennent plus la route, le monde avance pendant que vous vous focalisez sur d’autres considérations. Ce qu’il faut analyser c’est plutôt les actions posées par l’Homme. Et critiquer, c’est bien mais il faut maintenant se lever et agir dans le sens de démontrer au yeux des autres compatriotes ce que vous faites au quotidien pour développer le Gabon.

      • LE KEVA VIVRA dit :

        Je ne partage pas votre argument dans le cas précis du Gabon. Saisir sa chance et les différentes opportunité suppose une parfaite égalité entre les citoyens, sans la récompense basée sur la profondeur du cul, du poids de ses testicules, ou du volume de sang à offrir.
        C’est simplement une imposture et une insulte envers nous tous de savoir que sur le million d’adultes gabonais aucun de nous est digne de ce poste au point de le confier à un blanc pur et dur raciste.
        demandez à nos compatriotes de l’ANPN comment il les traite.
        c’est une honte et une faute.

  5. 짐 - 루크 dit :

    Quand on pense que c’est le même homoncule qui à restreint drastiquement les droits des peuples autochtones à disposer de leur propre environnement au nom du respect sacré de la nature (ce qui au demeurant n’est pas mauvais mais sans jamais les consulter c’est carrément bidon)… Tout en étant l’un des plus laxistes en matière de législation sur les débordements de l’exploitation sauvage de ces mêmes forets.Des Gabonais meurent à court,moyen et long terme de la mauvaise gouvernance de CES gens de nos écosystèmes Avec ses photos toujours dans les jupons des auteurs de nos souffrances quotidiennes (l’image illustrative de cet article encore fait foi)c’est bien la preuve de son opportunisme simplement.La fausse science s’accompagne toujours d’une dose massive de tartuferie.On ne peut pas avoir 99% d’amis,et autres collaborateurs malhonnêtes sans l’être soi-même.Or c’est précisément ce à quoi ce faux tarzan là joue depuis des années: faire passer des vessies pour des lanternes .Si il voulait réellement du bien de nos écosystemes il aurait tiré les conséquences de ce récent scandales (la formule n’est pas de moi mais de leur propre chef je rappelle qu’il avait déjà quasiment rang et prérogatives de ministre) à la place tarzan est promu …le mettre à ce poste un pur et couteux instrument de lobbying inopérant.

  6. EHYA O.R dit :

    Mr WHITE, je ne le connais pas et ne l’ai jamais rencontrer, mais qu’on l’aime ou pas il est au Gabon depuis pas mal d’années déjà.
    On l’a tous vu au moins 1 fois à la télé dans les reportages sur la conservation de la nature. Il a apporter ses idées, sa force de travail et contribuer à son niveau avec un talent certain au rayonnement de la nature et l’environnement du Gabon à l’Internationale.

    Comme de tout homme, il a ses qualités et ses défauts, il a eu des réussites et aussi des échecs. Ce n’est un mystère pour nul d’entre nous.

    Aussi n’en déplaise à certains, il n’est pas gênant pour moi comme pour beaucoup de le voir à ce poste.

    Lorsqu’il s’agit d’encenser les noirs qui réussissent et obtiennent des postes importants en Europe et aux U.S.A dans des états démocratiques, on applaudi à s’en-rougir les phalanges.

    Le cas contraire doit être également possible ici, puisque l’on recherche à parfaire notre démocratie. Il est blanc et alors, il a prouver qu’il aimait ce pays depuis très longtemps (30 ans c’est pas 30 jours) comme Mme Maité MAPANGOU par exemple donc sa ne me dérange pas du tout.

    Ce n’est pas un politicien, c’est la récompense d’un technicien dans son domaine. Comme dans tous les gouvernements dans le monde, ce gouvernement regorge d’hommes politiques aguerri ou en devenir et de techniciens dont fait partie Lee White.

    Maintenant, comme n’importe quel maçon il sera jugé au pied du mur non pas pour la couleur de sa peau mais par rapport à la qualité de son travail.

  7. solide dit :

    ou il est le problème au juste? N’est il pas Gabonais(bien que naturalise)?
    Arrêtez vos commentaires racistes, quand notre sœur a été élu députe en France, personne n’était gêné.
    C’est pas comme ci il est venu au Gabon il y a 5 ans, il y est depuis des années et il a oeuvre pour la conservation de l’environnement bien plus que certains Gabonais de souche alors accorder lui une chance et jugez le sur la base des résultats, non la couleur de sa peau.

  8. Plutonium 241 dit :

    Soutenir un régime échoué voleur violent anti-démocratique, quel progrès écologique fulgurant !!!

  9. Fille dit :

    “Lee White : Et s’il était à sa place… ou pas du tout ?”

    Ca changerait quoi ?

  10. grrr boy dit :

    LEE WHITE FAIT Simplement tache dans ce gouvernement illégitime sous les ordres d’un tricheurs qui a perdu ouvertement et aux yeux du monde la présidentielle. Soit dit en passant il n’a jamais rien gagné de sa vie de façon légale…Bref intrinsèquement cette nomination ne passe pas et ne sonne pas bien dans ma petite tete… On compare avec la France etc.. c bien beau mais quand on de quel pays compare-t-on avec la France, on voit directement le décalage.

    On donne un peu trop la part belle aux étrangers dans ce pays, de DG, CDCP, MINISTRES et j’en passe…Cette pratique était déjà l’apanage du père ( que je ne regrette pas du tout) et le rejeton ne fait que perpétuer ça !!! Mais le protectionnisme, le nationalisme et notre fierté sont où? Juridiquement LEE WHITE a le droit d’occuper ce poste, mais culturellement c’est une aberration !!! GABON D’ABORD

  11. grrr boy dit :

    et n’oublions pas que c’est ce même LEE WHITE qui a manigancé l’obtention par Ali Bongo Ondimba du prix Théodore Roosevelt décerné pour sa politique environnementale. ce prix a fait grand bruit dans les coulisses car un problème de corruption se cache derrière tout ça !!!

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW