Le personnel de la Société industrielle et frigorifique du Gabon (Sifrigab) est entré en grève, depuis le jeudi 10 mai dernier, pour réclamer le paiement du salaire du mois d’avril et de meilleures conditions de travail.

Pêche industrielle Gabon

Selon le quotidien Gabon Matin qui relate le fait, les employés de cette entreprise sont entrés dans cette colère du fait que depuis l’arrivée du nouveau directeur général, les salaires qui étaient reversés aux ayants-droit chaque 5 du mois, sont désormais payés entre le 15 et le 25 du mois.

Dès lors, pour manifester leur mauvaise humeur, le personnel a simplement déserté tous ses services de la base de cette entreprise à Owendo, non sans avoir barricadé le portail et bloqué l’entrée de cette structure.

Outre les problèmes de salaires, les agents de cette entreprise poissonnière souhaitent que la direction générale de l’entreprise revoie les conditions dans lesquelles ils exercent leur tâche au quotidien, tout en indiquant qu’il y a aussi une dette de l’entreprise à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Gabon Matin relève que «cette dette qui perdure depuis quelques temps ne permet pas aux employés de Sifrigab de percevoir leurs prestations familiales bien qu’ils soient assurés à la CNSS».

«Rien ne va ici, l’usine ne fonctionne plus depuis pratiquement un an et demi. Nous avons reçu hier (mercredi 9 mai dernier) des agents de la CNSS qui nous ont confié que la SIFRIGAB n’avait payé qu’un seul trimestre courant l’année 2011-2012», a déclaré au quotidien Eric Minko, porte-parole des agents de Sifrigab.

Même s’ils reconnaissent que le directeur de cette entité, Jean Claude Wora avait annoncé sa volonté de changer les choses à son arrivée, les agents de SIFRIGAB estiment qu’il est le vrai fauteur de trouble. Dans ce contexte, ils souhaitent simplement son départ.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW