La célébration du traditionnel culte dominical à la chapelle Sainte-Dénise de Mindoubé a revêtu un caractère particulier le dimanche 27 Juillet 2014.

Le Dr Guy Patrick Obiang, Mme Danielle Ntoutoume Emane  et un membre du clergé. © D.R.

Le Dr Guy Patrick Obiang, Mme Danielle Ntoutoume Emane et un membre du clergé. © D.R.

En effet, l’épouse du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Danielle Ntoutoume Emane, a gratifié les populations du 5ème arrondissement à travers ses trois Eglises – Sainte Denise, Sacré cœur et Saint Joseph de Lalala – d’un don d’une valeur de 15 millions de francs CFA composé d’équipements informatique pour les prêtres (ordinateurs, onduleurs, imprimantes, etc.), mais aussi de 100 tensiomètres pour la prévention de l’hypertension artérielle et 100 glucomètres pour la prévention contre le diabète.

Une phase de l’œuvre caritative. © D.R.

Une phase de l’œuvre caritative. © D.R.

Les prêtres de cet arrondissement de Libreville, visiblement touchés par cette action d’une portée très humanitaire n’ont pas pu contenir leur émotion. Cet élan de générosité, a été suivi d’un autre, le jeudi 31 juillet, cette fois composé de produits pharmaceutiques de première nécessité d’une valeur estimée à cinq millions de francs CFA devant être distribués aux dispensaires d’arrondissements. Le président de la Croix-Rouge du Gabon, le Dr Guy Patrick Obiang, réceptionnaire de ces médicaments, se chargera de les distribuer. Celui-ci s’est, d’ailleurs, déclaré, lors de la cérémonie de distribution des tensiomètres et glucomètres, très heureux de voir des œuvres humanitaires se perpétuer à travers des belles initiatives citoyennes. Il a saisi cette occasion pour expliquer aux populations de l’arrondissement concerné, la nécessité et le bien-fondé de la prévention des maladies cardio-vasculaires.

Au regard des conditions de vie de certaines personnes du 3è âge pouvant inspirer cet élan de générosité un peu partout ailleurs, Danielle Ntoutoume Emane précise que si le cœur de son époux bat constamment pour le 5è arrondissement de Libreville, «il n’en demeure pas moins qu’il reste un ministre de la République». De ce fait, elle entend étendre cette initiative aux autres arrondissements de la capitale gabonaise voire à l’intérieur du pays, à travers l’association Idées et Actions dont elle est la fondatrice.

Pour rappel, l’entité Idées et Actions n’est pas à ses premières réalisations. Elle a notamment distribuée par le passé les machines à coudre ou réfectionné les Cyber café…

 

 
 

1 Commentaire

  1. Burkindi dit :

    Bravo Danielle! C’est formidable! Du courage

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW