Les élections législatives partielles pour le district d’Ikoy-Tsini, dans l’Estuaire, et les élections locales d’Omboué, dans l’Ogooué-Maritime, conformément au calendrier fixé par la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cenap), ont eu lieu le samedi 20 octobre 2012. Actuellement, le candidat du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), Dieudonné Meyo-Me-Nkoghé, seul en lice pour le scrutin législatif, est certain de remporter le scrutin.

La ville d'Omboué était particulièrement calme le 20 octobre 2012 - © D.R.

Selon les premiers résultats rendus publics par l’Agence gabonaise de presse, Meyo-Me-Nkoghé et son suppléant Augustin Yeyet ont largement remporté le scrutin, avec des suffrages allant jusqu’à 100% dans certains bureaux de vote. Rien d’étonnant à cela puisque l’opposition n’a pas présenté de candidats à cette élection dans la localité du Cap Estérias.

La législative partielle d’Ikoy-Tsini est la résultante de la vacance de siège du député élu, Paul Biyoghé Mba, nommé président du Conseil économique et social (CES). La locale d’Omboué est due, elle, à la démission de la majorité absolue des membres du Conseil municipal de cette localité, conduisant de ce fait à l’éviction la mairesse, Huguette Ossinga Pam, à qui on reproche certains actes contre l’avis des autres élus ou contre le quitus du Conseil.

Pour ce qui est des locales à Omboué, rien ne filtre encore.  Cependant, relève l’AGP, le principal bémol au cours de ce scrutin dans ce département d’Ikoy-tsini vient du taux très faible de participation dans tous les bureaux de vote. «Le scrutin n’a pas connu un véritable engouement dans le département. Le taux d’abstention est très élevé», ont confié les scrutateurs.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW