En parallèle de l’interpellation de Brice Laccruche, l’ex-directeur de cabinet du président de la République, l’ancien ministre de l’Energie, Tony Ondo Mba, ainsi que l’ex-ministre du Pétrole Noël Mboumba ont été interpellés mardi, a appris Gabonreview auprès du procureur de la République.

Les ex-ministres Noël Mboumba (à gauche) et Emmanuel Tony Ondo Mba ont été interpellé, le 3 décembre 2019, à Libreville. © Gabonreview

 

Mardi matin, Brice Laccruche et Noël Mboumba, l’ex-ministre du Pétrole et des Mines, étaient interpellés à leur domicile. L’ex-ministre de l’Eau et de l’Energie, Tony Ondo Mba, a quant à lui été arrêté aux alentours de l’Assemblée nationale, après une perquisition à son domicile d’Angondje.

Les services de la Direction générale des recherches (DGR) ainsi que de la contre-ingérence du B2, ont procédé aux interpellations, selon le procureur André Patrick Roponat, qui indique que les trois ex-hauts fonctionnaires sont entendus à la DGR.

Ces arrestations ont été effectuées à la suite d’une plainte déposée mardi matin par l’Agence judiciaire, représentante juridique de l’Etat.

Les interpellés avaient été cités par plusieurs prévenus  dans les faits de détournements de deniers publics, de concussion (quand on se fait remettre des sommes indues par abus de l’autorité due à sa charge), et de blanchiment de capitaux.

Selon de nombreux avocats de la défense des prévenus des personnes qui ont été entendues, les dossiers de leurs clients sont presque vides et les procédures n’ont pas été respectées.

Le procureur avance quant à lui que les normes sont respectées en matière de justice, et ajoute que des enquêtes sont en cours pour des détournements de plusieurs milliards de francs CFA.

 
 

2 Commentaires

  1. manguendzammmm@gmail.com dit :

    Allez y voir a la SEEG ce bandit a mis sont reseau en place, DT DG DF achats DBSG compta, ça vole un max la bas

  2. FINE BOUCHE dit :

    Les avocats s’indignent de la procédure, le procureur leur dit j’en ai rien à cure.
    Qui maîtrisent les subtilités de la loi

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW