S’il a été accueilli avec les honneurs dus à sa fonction, le président de la République n’a pas suscité la grande mobilisation des compatriotes installés au pays de l’oncle Sam. Tentative d’explication par un jeune entrepreneur gabonais.

Ali Bongo et les Gabonais des USA venus l’accueillir. © facebook.com/ricardo.pdg
Ali Bongo et les Gabonais des USA venus l’accueillir. © facebook.com/ricardo.pdg

 

A son arrivée, le 3 août dernier à la base Andrews de Washington, où il devait prendre part au Sommet USA-Afrique, le président de la République a été accueilli par une foule clairsemée. Si pour certains, la faible affluence enregistrée peut se justifier par les occupations des uns et des autres, pour d’autres, la communauté gabonaise aux Etats-Unis a tout simplement voulu exprimer son mécontentement, alors même que l’ambassadeur du Gabon aux USA avait battu le rappel des troupes à travers les grandes villes États-Uniennes. Christian Nkombengnondo a d’ailleurs tenu à s’exprimer sur la question à travers son compte Youtube. Selon ce jeune entrepreneur gabonais résidant aux USA, la colère de ses compatriotes est suscitée par les différentes interventions des dirigeants gabonais dans les médias locaux ou internationaux. Notamment, indique-t-il, celles du porte-parole de la présidence de la République. «M. Bilie By Nze a insulté l’intelligence des Gabonais», a-t-il lancé, avant de justifier : «Il s’est permis de dire à la télévision que ce qui était posté sur la Toile était du virtuel. Ça veut donc dire que les Gabonais qu’on charcute, les crimes rituels, les étudiants qu’on bastonne dans les campus universitaires, le manque d’eau et de logement… c’est du virtuel. Je pense que c’est l’une des choses qui a affecté l’arrivée du président.»

De même, a-t-il ajouté, «les Gabonais des USA, politiques ou apolitiques, qui venaient pour accueillir le défunt président ne viennent plus parce que le président Ali Bongo nous a montré plusieurs fois ici aux Etats-Unis (…) qu’il n’était pas très content quand il voyait les Gabonais». Et il en veut pour preuve le fait qu’Ali Bongo n’ait, dit-il, jamais organisé un diner en l’honneur des Gabonais vivant aux USA depuis son arrivée au pouvoir.

Plus connu sous le pseudonyme de Dangher, promoteur de la marque de sportswear «Intché Jeans» et producteur de musique Rap, Christian Nkombengnondo avait activement soutenu Ali Bongo en 2009 durant la campagne électorale de la présidentielle de 2009. Ne parle-t-il pas pour lui ? Ne crache-t-il pas son mécontentement ? Il croit en tout cas savoir que la colonie gabonaise «n’a plus voulu se faire humilier et traiter de squatters». Pis, affirme-t-il, les militants PDG sont, pour leur part, déçus de n’avoir jamais été remerciés pour leur travail lors de la campagne présidentielle de 2009, quand ils ne se sentent pas carrément abandonnés. La vidéo complète

 

 

 

 
 

17 Commentaires

  1. olivier dit :

    Vivant aux usa, je pense qu il a dit l essentiel. La simple vérité c est qu Ali et son entourage donne l impression de ne pas aimer les gabonais, alors que son père pouvait remuer ciel et terre pour un Gabonais en difficulté a l’étrange, il avait une manière bien a lui de communier avec les gabonais même ceux qui n’étaient pas de son parti. Ali c’est le m en fou-tisse qui tokay a besoin de soutien fallait voir comment ses éléments ambassadeur en tête étaient a la recherches de Gabonais pour l’accueillir.

  2. La Fille de la Veuve dit :

    Parce que ce sont des Gabonais ! Tout simplement.

  3. sniper dit :

    Qui ne le boude pas? Ce pseudo-président, sans charisme, sans réalisme, vendeur d’illusions fraudeur etc

  4. L'ogooué tarie dit :

    Le kongossa courant en ce moment relate que le personnel de l’ambassade approchait les étudiants et autres gabonais, et que c’était a base de ” 100 USD si tu acceptes de porter le tee-shirt et de venir accueillir y’a Ali” . Ce qui fait même les non-gabonais ont été vêtu du tee-shirt. Coe quoi la contamination va du bord de mer jusqu’aux diplomaties d’outre mer; genre si les gabonais ne veulent pas travailler avec moi, les étrangers sont la et y’a leur pour eux tsouoooooooooh. Mdr

  5. edmond dit :

    Franchement pondre un article juste pour ca! Sérieux vous avez mieux à faire comme vous nous avez toujours habitués à des articles qui valent la peine…
    Il n’y a aucun problème sur ce sujet si ce n’est la frustration de ne pas recevoir des enveloppes et manger et danser jusqu a 3h du matin ou plus!
    Aillant vécu un bon moment chez ma tante au Maroc, je sais tres bien de quoi je parles et d’ailleurs il le souligne dans sa vidéo!L’ancien président Omar Bongo savait bien réunir les gabonais oui, à chaque visite du Président,les étudiants et gabonais en générale exigeaient une soirée avant le départ du Président juste parce qu’après chacun repartait avec une enveloppe et ça dans tous les pays où l’ancien président mettait les pieds…Ce qui n’est pas le cas d’Ali qui pense et c’est logique qu’on a pas besoin de tout ca, les etudiants et gabonais à étrangers sont déjà pris en charge par l’État étant donné qu’ils ont des bourses de l’État!pourquoi ce protocole?!Combien de pays le font!Et ceux qui y vivent par le biais de leurs parents, je penses que lorsqu on envoit son enfant à l’étranger et dans un grand pays comme les USA, c’est parce qu’on a les moyens de s en occuper à court ou long! Soit on veut le changement et on en finit avec les gatte-ries, soit on continu avec et quand ca se passe chez les membres du gouvernement on la ferme! Et qu’il sache que ce ne sont pas que ceux qui sont à l’étranger qui sont considérés comme des élites! y a des gabonais ici qui ne sont pas à l’étranger et qui sont des jeunes entrepreneurs, pourvoyeurs d’emplois même avec leur petite structure parce qu’il donne du travail à un ou 2 gabonais et qui ont déjà fait et font mieux que ces vidéos et lui…
    C’est vraiment triste pour ce gabonais qui est décédé et de facon vraiment déplorable! On devrait aussi apprendre à se calmer dans les pays d’autrui quand on va pour les études!Parce que c’est en sortant d’une boite de nuit au petit matin lors d’une embrouille qu’on lui a mis une balle,on devrait etre mieux aguerri quand on vient dans un pays pour un objectif en plus… Qu’il laisse ce gars reposer en paix!
    Reconnaissance!Tu parles! Futur politicien moi je dirais! T’inquiète t’auras un poste au gouvernement dans bientôt! Je pensais que les 42ans d’Omar Bongo étaient un désastre pour le Gabon et les gabonais! et là il trouve qu’il était mieux?! pfff franchement on est pas sortie de l’auberge! encore moins de la bergerie !

  6. Ali-Acrmobessi dit :

    Je pensais que tout ça été terminé avec Ali. Les memebres de l’ambassade m’ont appelé 36 fois (je dis bien 36!) pour que j’aille récupérer mon argent et le T-Shirt. Obligé de fermer mon portable. Je l’ai déjà fait par le passé, à présent je refuse. C’est fini. Vous qui avez encore l’envie, allez-y, même si je sais, pour avoir fréquenté tout un tas de jeunes Pdgistes ici, ce que vous pensez au fond de vous de ces gens de l’ambassade et d’Ali. Des gabonais crèvent ça et là comme des animaux sans aucune assistance et je dois aller me prostituer? Si je perçois une bourse de l’Etat il s’agit de l’argent de mon pays, et pas celui des Bongo. Par conséquent, vous ne me verrez plus jamais dans vos conneries. On nous prend trop pour des abrutis.

  7. Ozangué dit :

    C’est tout ce qu’il y a comme jeunes gabonais à Washington et ses environs?

    Là encore, je vois plein de têtes d’étrangers. Oui, je reste persuadé que les gabonais n’aiment pas Ali Bongo et que lui-même le sait, d’où son entourage composé essentiellement de la légion étrangère. Y a vraiment comme un sérieux problème entre Ali et le Peuple gabonais. L’avenir nous dira.

  8. DIKOKA dit :

    PDG douma douma PDG milouoooooooooooooo merci cammarade

  9. DIKOKA dit :

    pitieee donc se qui sont la au tour du président on reçu le gomboo?

  10. DIKOKA dit :

    je connais celui la ce le neveu de accrombessi?

  11. MatitiMapane dit :

    1, 2, 3, 4, 5, 6, 7…Voilà 7 têtes que je connais bien qui ne sont même pas pdgistes mais ils ont accepté de jouer le jeu. ça me dépasse…

  12. UnBangando dit :

    PDG “Fire”!, PDG “Ndouah”!, PDG “Rira rira”! éh djua Bongo: mbèmbèèhhhh!!!!

  13. Gabao.kool dit :

    Edmond bonjour!

    Il est vrai que lorsqu’on se met devant un mirroir on voit soi même, juste un petit rappel. Vous, comme tout autre gabonais a droit aux critiques concernant le fonctionnement de son pays. Mais ce que nous n’avons pas le droit, c’est de dire les contres vérités ou faire des analyses à 1 pi (180 degrés ) au lieu de 2 pis (360 degrés ). Le mot qui pèse dans votre text c’est bien ” la frustraction “, une émotion, un sentiment qui traduit l’opposition. Une opposition qui trouve son sens dans le mode de gouvernance d’Ali Ben Bongo et non dans le partage des enveloppes, expression très en mode à la RTPDG et dans les 360 degrés du bongoisme,Yyyyyyy faisant usage du pouvoir dans le sens d’une jouirssance strictement à leur privilège. Au fait, il semble que vous osez attribuer le patrimoine republicain aux bongo. Et que vous êtes PEACEFUL avec la ” bamboula” de Ives Ferdinand Mafoubi, Accrombassi, Ali Bongo lui même et le reste de son régime…

  14. Henri P dit :

    Loool c’est marrant les conneries que les gens viennent raconter.. Ils ont donné 100$ pour porter les t-shirts pour accueillir le président? Je peux comprendre votre frustration et autre mais évitons les ragots comme certains aiment si bien le faire. 1) Pour commencer ce n’est en aucun cas les pdgistes qui sont venus accueillir le PR mais les membres de la communauté GABONAISE venant accueillir le PR du GABON et non le PR des pdgistes.. chacun à sa préférence politique c’est un droit mais cet accueil n’a pas cette vision de réunir les pdgistes pr l’accueillir…2) les t-shirts ont été confectionnés et distribués par l’Association des Gabonais de Washington, DC et ses environs (Virginie et Maryland) donc les conneries racontées sur le port de ces t-shirts ne sont que des polémiques ridicules et mensongères.. Si la presse n’a rien d’autre à faire que vendre du chiffon sans base de vérité alors vous n’êtes pas mieux que ces personnes sur qui vous vous acharnez.. Je parle en connaissance de cause, j’y étais et j’ai participé à ce petit regroupement de la “communauté gabonaise” qui voulait bien s’y rendre.
    Il n’y a pas nécessité d’avoir 200 à 300 personnes, c’était un hotel avant tout et de cela il n’était pas le seul chef d’état présent.. Tant qu’il y a 5, 10, 15 personnes fier de porter les couleurs de leur pays, ils seront TOUJOURS largement suffisant.. Cet article est un vrai torchon et je plains le manque de professionnalisme de ces soit-disant “journalistes”.

    PS: @Ali-Accrombassi, tu t’ennuyais vraiment pr raconter de telles conneries, l’ambassade t’a appelé et demandé de venir prendre 100$ et le t-shirt? ahahhaha en fait toi tu es un comique.. @Ozangué, juste une info venant de quelqu’un qui étudie et vit ici depuis près de 10 ans, arrivée du président ou non, les gabonais de washington et ses environs, n’ont jamais été une communauté solidaire, rien n’est jamais fait en famille, en harmonie (quelques matches de foot ont essayé de nous rapprocher mais ça n’a pas fait l’enfeu) donc ne vous attendez pas à un miracle et voir des centaines de gabonais venir accueillir le président.. Enfin bref, ce qui me frustre c’est ce torchon d’article et les fausses déclarations de certains, je ne suis guère pdgiste mais soyons honnête avec sois même et autrui,

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW