Vertement critiqué par l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine, le président de la République s’est défendu lors d’une interview accordée à la télévision nationale le 17 août, accusant son contempteur de ne pas avoir de projet politique.

Ali Bongo durant son interview, le 17 août 2014. © Capture d’écran-Gabonreview
Ali Bongo durant son interview, le 17 août 2014. © Capture d’écran-Gabonreview

 

Ali Bongo ne pouvait pas laisser passer ça. A l’occasion d’une interview accordée à la télévision nationale en marge de la célébration du 17-août, le président de la République s’est défendu contre les critiques virulentes de l’ancien président de la Commission de l’Union Africaine à son encontre.

Raillerie entre chefs d’Etats

Anecdotique et non sans humour, Ali Bongo a rappelé : «Pour parler de monsieur Ping, il se trouve qu’il est sans emploi et lors de mon récent séjour aux États-Unis avec certains chefs d’État africains qui, en plaisantant, me disaient que monsieur Jean Ping se trouvant sans emploi, n’a rien trouvé de mieux que de vouloir mon emploi. C’est la blague qui circule dans le milieu des chefs d’État et, dans la même ambiance, beaucoup se sont retournés vers le président Zuma en disant «Jacob tu vois le problème que tu cause à Ali, tu as pris l’emploi de Ping et maintenant Ping en veut à l’emploi d’Ali

Ali Bongo a affirmé ne pas avoir de problème avec Jean Ping. «Ce que les Gabonais doivent savoir est que je n’ai pas de problème avec M. Jean Ping, même si, lui, il a un problème avec moi. Je constate simplement qu’il s’est joint à la cohorte d’un certain nombre de leaders politiques qui n’ont, vis-à-vis de ma personne et du parti que je représente, que de la haine. Il n’y a pas de projet politique», a-t-il lancé.

Entre autocratie et Front national

Lors de son passage sur France 24, Jean Ping avait notamment affirmé que «nous sommes gouvernés par un autocrate, entouré par ce nous appelons une légion étrangère dirigée par Maixent Acrombessi, directeur de cabinet d’Ali Bongo, qui est le véritable président du Gabon». En réponse de quoi, le président de la République feint l’étonnement, avant de renvoyer son contempteur vers l’extrême droite. «C’est moi que monsieur Jean Ping appelle un dictateur autocrate», a-t-il interrogé avant de poursuivre : «Les propos que Jean Ping a tenus sur France 24, certainement lui auraient ouvert, alors là, tout de suite, les portes du Front national». Au sujet de la nationalité de son directeur de cabinet, Ali Bongo s’est défendu en affirmant que «Monsieur Jean Ping, lui-même, a été ministre du Pétrole. Il a eu comme collaborateur Monsieur Samuel Dossou-Aworet, qui était le patron de la direction générale qui gère tout le pétrole gabonais. Vous l’avez entendu se plaindre, que Monsieur Dossou était étranger ? Non.»

Entretien d’embauche

Et l’on apprend que c’est Ali Bongo qui a trouvé un emploi à Jean Ping, alors qu’Omar Bongo cherchait un nouveau directeur de cabinet. A cet effet, dans une short-list notamment suggérée par Albert Yangari, «il y avait le nom de Jean Ping qui a l’époque était notre ambassadeur à l’Unesco. Le président de République a trouvé cela intéressant et m’a ordonné de le rencontrer et de discuter avec lui. C’est ce que j’ai fait en appelant monsieur Ping à Paris où nous nous sommes rencontrés chez moi. Nous avons discuté à bâtons rompus pendant plus de deux heures, moi je savais pourquoi mais lui non. Quand je suis rentré, j’ai fait mon rapport qui était positif au président. Quelques mois plus tard, Jean Ping devenait directeur de cabinet. C’est pour dire que moi j’ai jamais rien faire pour nuire à Jean Ping.»

Le père Kadhafi, Ping la tête à claques et le Conseil de sécurité

Toujours anecdotique et comme pour surfer sur le dernier livre de Jean Ping, Ali Bongo a raconté : «Pour être un peu plus récent, j’étais candidat déclaré pour le PDG à la présidence de la République lorsque j’ai reçu monsieur Bachir Saleh communément reconnu comme le directeur de cabinet du colonel Kadhafi. Ce dernier m’indiqua que le colonel Kadhafi se considère comme mon père. Moi, ayant perdu le mien je n’avais pas à m’inquiéter : j’avais donc un second père et qu’il était prêt à m’apporter tout le soutien que je souhaitais et que je désirais, mais à une condition : que je me débarrasse de Jean Ping, il voulait que nous puissions amener Jean Ping à quitter l’Union africaine car il gêne énormément le colonel et de l’aveu de son directeur de cabinet, il n’avait jamais vu son patron dans une aussi grande colère parlant de quelqu’un comme ça. Que lorsque Kadhafi parlait de Jean Ping il semblait même qu’il était à deux doigts de le gifler. J’ai répondu à monsieur Saleh que Jean Ping est un compatriote Gabonais, un ancien collaborateur de mon père et un membre du même parti que moi et que, je n’ai même pas encore été élu que le premier acte qui serait le mien serait de me débarrasser d’un compatriote. Pas possible ! Je n’en avais ni le désir ni le pouvoir. J’ai raconté cela à Jean Ping qui m’a dit oui, il souffre beaucoup et que la situation était vraiment pénible.»

Ali bongo a expliqué, au sujet du vote, le 26 février 2011, de la résolution de l’ONU imposant des sanctions contre la Libye, que «ne supportant pas les actes répréhensibles terribles du colonel Kadhafi en bombardant son propre peuple, cela nous a amené à voter la résolution pour autoriser la force contre la Lybie et j’ai été le dernier chef d’État à autoriser à notre ambassadeur de voter, vu le temps de consultation et de la réflexion.» Mais, a indiqué le président gabonais, «que n’a-t-il pas été notre étonnement aujourd’hui, de voir le même Jean Ping écrire pour soutenir Kadhafi.»

On en passe. La sortie du chef de l’Etat puait en tout cas le règlement de comptes. De nombreux observateurs estiment, du reste, que le président de la République a manqué de tact en réagissant aux propos de Jean Ping. D’autres estiment même qu’Ali Bongo a porté un sacré coup à son image en affirmant que c’est lui qui avait introduit Ping dans le cabinet de son père, Omar Bongo. La guerre est visiblement déclarée entre les deux hommes et la présidentielle de 2016 promet déjà d’être sans merci.

 

 
 

64 Commentaires

  1. Ta seyi dit :

    Jeux du chat a la souris entre ces deux pdgistes.

  2. Joseph Koumba Mouloungui dit :

    j’ai tres honte d’un tel president et pourtant son esclave porte -parole un certain alain claude affirmait le contraire;en disait qu’on ne pouvait compter ali dans la gestion idiote de bongo pere,et pourtant la ali lui meme apporte la preuve qu’il a participe au chaos du pays. Pauvre ali,Ping n’est meme pas encore candidat et tu paniques?!

  3. Fabrice Nze dit :

    je dis un grand merci a Ping pour avoir fait devoiler au grand jour les faiblesses de ce petit chef d’etat sans grandeur.

  4. Rodrigue Mali dit :

    Vraiment Ali vit dans un reve et prend les gabonais pour des enfants. Voila un gros bebe qui va a paris rencontrer Ping pour une raison que seul lui connait,et il ne signale rien a son ami. Quelques annees apres tu viens baver et cracher que c’est toi qui l’a fait nommer,ou est la preuve? Que dit albert yangari? Ali un grand comme toi tu oses mentir!

  5. Omar dit :

    @Mon fils Ali
    Fiston , du haut des cieux ou je me trouve , je n’arrive pas à croire à ce que je vois .
    Malgré les fortes réticences de tes oncles Georges ,Julien, Chirac ..,
    Malgré la mise en garde de ma chérie ,
    Malgré tes vices ,
    J’ai quand même réussi à te poser au palais!
    Seigneur ! Qu’ai je fais?
    Comment as tu pu te mettre à dos le Cameroun , la Guinea, SASSOU …????!!!!!
    Comment as tu pu faire disparaître le PAYS de la BEAC , UA ????
    Comment as tu pu voter un bombardement contre Kadaffi ?
    Seigneur ! Qu’ai je fais ?
    N’as tu pas vu les ivoiriens ? Qui est ACRONN je ne sais quoi ? …..
    Pourquoi attaque tu SAMUEL ?
    Seigneur ! Qu’ai je fais ?
    Tu promets de doubler le SMIG ,5000 maisons par an , suppression des fonds communs ….tu es fou?
    Seigneur ! Qu’ai je fais ?
    Pensais tu que les gabonais te regarderai faire ?
    Maintenant tu passes à la RTG provoquer les gens pendant les fêtes du 17 Août !!
    Connais tu qui est derrière le ” chinois” ?
    Mon fils , prépare toi a affronter des forces que tu ne maitrise guère !

  6. La Fille de la Veuve dit :

    “Plus un singe monte haut dans l’arbre, plus on voit son derrière”….

  7. Crocky dit :

    À un moment, il va falloir qu’il prenne de la hauteur,qu’il prenne une stature de chef d’État.
    Parce-que tout ce que j’ai lu là ne constitue que des anecdotes,des oui dire,…Bref! Du Kongossa.
    Aucun fait vérifiable

  8. j'y crois dit :

    BOA quel est ton bilan après 5 ans? tu ne peux pas prendre les moyens de l’état pour canarder un autre gabonais.Ping doit alors bénéficier d’un droit de réponse, sinon c’est de l’autocratie! Tel un serpent qui se mord la queue!

  9. lys dit :

    franchement pourquoi montrer 7commentaires et n’afficher aucun c’est inconcevable.

    • Madouka dit :

      Cher @lys

      Je vais essayer d’aider M. Ndjimbi. Faut savoir que gabonreview est responsable des commentaires que nous postons donc ils ont un modérateur qui valide les commentaires avant leur mise ligne. Mais il faut que tu saches aussi que leur site a un compteurs de commentaires qui incrémente chaque fois qu’un poste est émis. Cependant il ne sera visible qu’une fois que le modérateur l’aura accepté.
      Vous voyez ça n’a rien d’inconcevable c’est une démarche pour que certains postes racistes xénophobes injurieux … ne soient pas affichés sur le site.
      “Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement – Et les mots pour le dire arrivent aisément.

  10. Kleths dit :

    Un homme d’etat prend de la hauteur…et cela ne semble pas etre le cas du notre!!!

  11. kango dit :

    Finalement donc Ali Bongo nest pas un chef detat mais tout simplement le representant dun parti politique tchouuuuuooooooo AMO avait raison Ali laaa vraiment cest un amateur. Même au primaire un chef de classe sait quil est le chef de classe de tous les eleves qui l’on vote ou pas. Tchoooouooooo atarezame. Et dire quil est chef detat . Egogol

  12. delpino dit :

    finalement on se demande qui a vraiment de la haine pour les autres ? cmt comprendre que quelqu’un qui se retrouve plus dans votre politique decide d’aller ailleurs en quoi cela est-il une trahison ? en plus mr le PR ce nè pas votre emploi mais celui que les gabonais donnent à qui ils veulent . menant si vous voulez vmt un pour vs créez dont une entreprise

  13. Guyro dit :

    Quelle honte cemonsieur, une vraie honte pour notre nation d’avoir un tel chef d’Etat mon Dieu qu’a-t-on fait pour mériter ça!!!! en même temps je ne suis pas surpris, voici un chef d’etat en plein ragoût, je n’ai jamais vu ça même en Afrique

  14. Le vrai Gabonais et non le faux dit :

    C’est vraiment honteux d’entendre cela de la part d’un Président de la république, je cite: c’est moi qui est trouver le boulot à Ping.
    Cela revient à dire que le Gabon est une entreprise qui a été crée par la famille Bongo en 1960. Et que tous les gabonais doivent leur être redevable car nous travaillons dans leur société.
    Vraiment quelle honte. Pauvre Gabon.

  15. sniper dit :

    Sa c’est président sa,allez au diable salté

  16. azerty dit :

    C la politique.
    Le cadre était mal choisit.
    Mais il a raison de le PR

  17. Bouka Rabenkogo dit :

    Michel Bouka Rabenkogo était hier 14 aout 2014 de 8 heures à 13 heures en casquette blanche et tee-shirt blanc devant l’entrée de “l’assemblée nationale” avec d’autres Patriotes invisibles aux yeux du fort dispositif d’agents spéciaux en civil déployé pour la circonstance. Les gabonais ont répondu massivement à l’appel. Traumatisés par la vue des vos instruments de guerre (dissuasion colonialiste oblige), comme-ci, votre indépendance, vous l’avez acquise armes à la main (médiocrité).
    Transformation médiocre de ce qui pourtant devait être une réjouissance en parade militaire.
    Devant une telle aberration, Les Patriotes venus nombreux ont opté pour une autre stratégie en poussant cette exclamation(!) : pas de routes, pauvreté (dans un pays richement doté), pas de salles de classes, pas d’enseignants, pas de dispensaires, etc… Les médiocres achètent des armes de guerres pour tuer qui? L’objectif médiatique a été atteint car celui-ci fait l’objet ce matin, d’un Grand Titre dans Gabon Review, Conférence nationale : La pétition de Michel Bouka Rabenkogo est-elle un canular (canulard)?
    Nous avons créée hier 17 août 2014 le mouvement “ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT” composé de Patriotes à 100% Gabonais (pas des blancs à la peau noire, utilisés par l’occident et l’orient pour perpétuer l’ordre esclavagiste, coloniale, néocoloniale et l’auto colonisation au 21ème siècle).
    Le mouvement “ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT” à pour objet d’éradiquer le nouvel ordre colonial (esclavage, colonisation, néo colonisation), perpétrer, perpétuer et entretenu par Albert Bongo, le système et son clan.
    Le mouvement “ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT” à démarré ce 17 aout 2014, le Programme : “LA RESTITUTION” dont les actions avenirs sur le terrain seront traduites et exécutés de manière méthodique par Les Patriotes.
    Pour le mouvement “ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT” la journée du dimanche 17 aout 2014, met fin à la célébration et à la commémoration de l’indépendance du colon (esclavagiste) en fixant de fait, l’éveil d’une Aurore Nouvelle annonçant la Naissance de Nouvelle République et l’Indépendance Réelle du Gabon et de l’Afrique.
    “UNION – CONCORDE – FRATERNITE”
    (Les plus Grandes Victoires sont Pacifiques).
    L’Adhésion au mouvement “ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT” est libre.
    Large diffusion
    Contact : 07364378

    Ça doit se faire maintenant!

    Le PDG, parti au pouvoir depuis presqu’un quart (1/4) de siècle, perpétue l’ordre ESCLAVAGE, COLONIAL ET NÉOCOLONIAL.
    Nous ne voulons pas l’Auto colonisation pour nos enfants.
    J’appel tous les patriotes à la signature d’une pétition convoquant dans les délais les plus rapides :
    Une Constituante
    (Conférence Nationale)
    Pour l’Avènement de la “Nouvelle République” et d’un “Pays”.
    “Le Patriote”

    Le mouvement « ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT » soutien à 100% le propos du Révérend Mike Jocktane.

    Nous ne sommes que 460 000 gabonais. Preuve: voir récapitulatif (CENAP) du rapport de l’élection 2009. (Parole du Commissaire CENAP 2009 que je fus).

    Le projet est conçu en 1953. Mise en oeuvre en 1960. En 1964, Léon Mba Minko trop nationaliste aux yeux des concepteurs est fragilisé par un coup d’état qui lui rend à dessein malade. Il faut trouvez un remplaçant pour perpétuer le nouvel ordre colonial, l’analphabète Albert Bongo. D’où, le 1/2 siècle de médiocrité à tous les niveaux: Structurel, organisationnel et fonctionnel de notre pays. Fraternellement

    Jeune homme le PDG a mis en place en système diabolique qui nous rend tous, qu’on le veut ou non, voleur actif ou passif. Voleur de nous mêmes. Sans exclusif. Mêmes nos enfants, nos petits enfants et nos arrières petits le deviendront, si le 17 août 2014 ne déclarons pas la fin de ce système. Fraternellement.

    Mesdames, messieurs,

    Ça doit se faire maintenant!

    Le PDG, parti au pouvoir depuis presqu’un quart (1/4) de siècle, dispose d’une majorité à l’Assemblée Nationale et au SÉNAT qui fait observer, qu’aucune révision des dispositions de la Loi électorale favorisant l’équité et l’égalité des forces politiques protagonistes en présence ne peut être adoptée par la majorité actuelle.
    Ne souhaitons pas le chaos pour notre beau pays.
    J’appel tous les patriotes à la signature d’une pétition convoquant dans les délais les plus rapides :
    une Constituante (Conférence Nationale), Pour l’Avènement de la “Nouvelle République” et d’un “Pays”.

    “Ça doit se faire maintenant”!!

    Le PDG, parti au pouvoir depuis presqu’un quart (1/4) de siècle, perpétue l’ordre Esclavage, Coloniale et Néocoloniale.
    Nous ne voulons pas la guerre civile dans notre beau pays.
    J’appel tous les patriotes à la signature d’une pétition convoquant dans les délais les plus rapides :
    une Constituante
    (Conférence Nationale)
    Pour l’Avènement de la “Nouvelle République” et d’un “Pays”.

    Ça doit se faire maintenant!!!

    Le PDG, parti au pouvoir depuis presqu’un quart (1/4) de siècle, perpétue l’ordre ESCLAVAGE, COLONIAL ET NEOCOLONIAL.
    Nous ne voulons pas l’Auto colonisation pour nos enfants.
    J’appel tous les patriotes à la signature d’une pétition convoquant dans les délais les plus rapides :
    une Constituante
    (Conférence Nationale)
    Pour l’Avènement de la “Nouvelle République” et d’un “Pays”.

    Ça doit se faire maintenant!!!!

    Marie Madeleine Mborantsuo a utilisé en 2009, mon nom Michel Bouka Rabenkogo pour justifier la forfaiture : l’élection d’Ali Bongo Ondimba président de la ‘’République’’.
    Pour l’Histoire mon Devoir est de corriger le parjure.
    J’appel à cet effet, tous les patriotes à la signature d’une pétition convoquant dans les délais les plus rapides :
    une Constituante
    (Conférence Nationale)
    Pour l’Avènement de la “Nouvelle République” et d’un “Pays”.

    Ça doit se faire maintenant

    “La Restitution”
    “Union – Concorde – Fraternité”

    • Ta seyi dit :

      M.Bouka arretez ce que vous faites hier griot du pere aujourd’hui opposant du fils. Allez dites au peuple que toi et ta clique de perfides trompeurs vous rendrez ce Gabon la meilleur que le bongoland. Car si vous en tant qu’homme politique vous venez poster des insultes et des incitations a la revolte, c’est que votre ideologie politique n’a ps les memes aspirations que celle du peuple gabonais. Un vrai leader n’incite ni a la haine ni a la revolte. Mais plutot a lutte pacifique ou l’ideal commun d’un peuple triomple sur le despotisme d’un regime. Le pouvoir au peuple, par le peuple et pour le peuple. Est un grand principe democratique.

  18. Calypso dit :

    On s’en prend tous de manière assez virulente à ABO en oubliant que dans le jeu du chat et de la souris il faut bien évidemment qu’il y ait un chat et une souris. Concrètement et ce jusqu’à présent mis à part l’envie de tout un chacun de voir ABO et son clan ( dont PING faisait partie ) quitter le pouvoir, qu’est ce que ce dernier a déjà proposer pour améliorer le sort des gabonais. Il ne suffit pas seulement d’etre assis sur le trône très convoité du boulevard du bord de mer car meme en tant qu’opposant dont il se réclame après des années de magouilles avec le pouvoir en place qu’à t-il apporter? Et c’est cela qui caractérise notre opposition gabonaise .. Toujours dans d’élogieux discours incitant à la révolte, surfant sur le mécontentement des gabonais et jamais d’actes concret. Ailleurs, l’opposition est active et engagée. Elle investit dans la jeunesse en créant des écoles et réaménageant des hôpitaux etc. mais chez nous chez que la bouche et la pseudo fierté de se réclamer de l’opposition très souvent à l’approche de périodes électorales. Y EN A MARRE AU BOUT D’UN MOMENT QU’EST CE QUE VOUS AVEZ A PROPOSER.

    • Rodrigue Mali dit :

      @calypso,
      Ta mauvaise lecture de la politique et de la democratie est a l’image de tes absurdites emergentes. Un principe simple dit que la majorite gouverne et l’opposition s’oppose. A quoi sert le budget national si les opposants se mettent a faire le travail regalien du gouvernement? Donc dans ta cervelle d’emergent l’executif doit dilapider les fonds publics et l’opposition travaille. Ce n’est pas etonnant que tu ais voter pour ali en 2009 car a vous deux vous resumez la pensee emergente: betise!

    • Le citoyen libre dit :

      Nous prpoposons de remettre aux gabonais leur pays voila notre projet. Il n’y ques aveugles ou des sourds pour croire que le pays est bien geré par ALI. Non mon frere le Gabon merite mieux, il y a une epoque etre gabonais etait une fierté mais depuis qu’ALI est president par interim nous avons perdu toute consideration aupres des autres pays d’Afrique, la voix du Gabon n’a plus de credibilté.
      Le role de l’opposition est de controller l’action du gouvernement et non de faire le devoir du gouvernement, si le gouverment est incapable de satisfaire les gabonais qu’il demissionne tout simplement, je sais que ce n’est au Gabon où le position est comptable des actions du pouvoir en place.

    • j'y crois dit :

      vous faites preuve de cécité et ce qui est d’autant plus grave c’est qu’elle est volontaire. pourquoi ali devrait continuer à gérer le pays au seul motif que les autres n’ont rien à proposer.d’ailleurs, comment vous pourrez savoir ce que ping propose alors même qu’il n’a pas accès aux médias d’état? le reproche que les gabonais comme moi faisons à ali c’est d’avoir lamentablement échoué en 5 ans. quel est le projet phare de son mandat mené à terme?lorsque vous vous agrippez au fait que ping a été aux affaires, là encore vous faites étalage de votre inconsistance. devrais-je vous rappeler que IBK, MACKY SALL, OUATTARA avaient déjà été premiers ministres dans leurs pays respectifs avant de livrer bataille à leurs anciens frères d’arme. ce n’est pas une spécificité gabonaise que de voir un ancien hiérarque passé à l’opposition. mais en vérité ping ne fait qu’emboiter le pas à amo qui, connaissant boa mieux que quiconque, avait pris ses distances dès le départ, et l’histoire lui donne raison.pour votre gouverne, un pouvoir en place défend son bilan et non battre campagne contre son opposant
      Et même, à l’analyse de la fameuse interview, pensez-vous que le crédit de boa augmente lorsqu’il affirme que c’est lui qui fait rentrer ping au Gabon? etc…
      Quand obama s’offusqu’un président invite des stars à coup de milliards pendant que son peuple crie famine, là aussi c’est ping?
      Boa me fait penser à un garçon de salle qui décide un bon matin de pratiquer une chirurgie à coeur ouvert!vous connaissez le résultat.

      on a échoué on passe le relais à un autre, c’est ça que commande le bon sens.

  19. Oss' dit :

    véritable jeu de mots entre ces 2 politiciens,

  20. gabon tchouooooo dit :

    AMO nous avait prévenu : “ce sont des amateurs ” lui et sa bande.

  21. Nza Fe dit :

    le peuple Gabonais a été plus que choqué de la teneur des propos tenus par le chef de l’État lors d’une interview à la RTG1 au cours de laquelle on s’attendait à priori qu’Ali nous fasse un temps soit peu le bilan du Gabon depuis son accession à la souveraineté internationale. Occasion solennelle pour lui de fixer un nouveau cap afin que notre pays connaisse des lendemains mailleurs qu’aujourd’hui où la majorité du peuple semble attristé à cause des promesses électorales non tenues par lui à moins de deux ans de son magistère. Voilà à mon sens l’intérêt qu’il pouvait accordé à une interview de ce genre. Mais, comme on pouvait s’y attendre, l’homme a plutôt continuer à vendre ses mirages au peuple dont il sait pertinemment qu’il n’est plus preneur. Dans le même temps, il a montré par ses attaques dirigées contre Ping qui n’est qu’un simple citoyen n’ayant ni poste de responsabilité au sommet de l’État, ni affirmé de manière officielle qu’il a été déclaré par ses pairs de l’opposition comme celui qui devait s’opposer à lui en 2016. Qu’acculé et ébranlé par les dénonciations faites sur sa mauvaise gestion du pays tant au plan national qu’international. Que conscient de la véracité du diagnostique, il s’est vu obligé de sortir très maladroitement de son hivernage pour espérer encore entuber le peuple et se redonner du crédit et de l’épaisseur sur le plan international tant la RTG1 est satellisée. Mais ce fut un fiasco total. David Ella Mintsa qui a arrangé ce coup médiatique tordu avec le cocom a cru bien faire pour sauver son beau frère mais, comme le dit un adage populaire fang, ” on ne sauve pas un nouveau né alors que le lit sur lequel il dormait s’est déjà consumé”. A la lecture donc de sa sortie à la télé, il convient de faire quelques observations: D’abord, il n’a rien dit sur aucun sujet fâcheux du moment allant dans le sens d’un avenir radieux et rassurant. cela lui a plutôt servi de tribune pour espérer assombrir l’image de son contempteur Ping. Il a fait des comparaisons impensables et idiotes en voulant défendre ceux de ses amis appelés vulgairement la légion étrangère. Qu’est ce qui a bien pu le convaincre au point d’établir des similitudes entre le premier ministre français, Emmanuel Valls, A. Hidalgo maire de Paris,à un individu comme A. Maixent son dir cab et compagnie? A-t-il eu le recul nécessaire de connaître d’abord l’itinéraire de ces personnalités d’origine étrangères mais devenus français selon les normes édictées en la matière en République française? C’est intolérable ce manque criard de culture, de profondeur, d’élégance langagière vis à vis d’autres personnalités. Cela m’amène aujourd’hui à penser qu’Ali se définit comme un cerveau de petit enfant dans un gros corps gras, sans plus… L’émergence qu’il promet tant à ses amis qu’aux Gabonais est une simple vue de l’esprit car, lui et sa bande ne connaisse pas par où commencer pour la mettre en musicalité. Le constat est aujourd’hui patent et scandaleux voire honteux! Est-ce un crime de lèse majesté que de dire qu’il n’y a point d’amateurisme au sommet de l’État? Les dégâts que cela engendre plongent ou ruine tout un pays. Ali et thuriféraires doivent savoir qu’aucune arme, aucun canon, aucune dictature, aucune corruption, aucune injustice, de milliers assassinats n’ont vaincu la soif de liberté, de démocratie, de justice, de bien être social dont aspire tout un peuple. Et c’est ce qui sera le cas en 2016.

  22. NASH74 dit :

    Calypso comprenez que cà fait parti du jeu politique Ali n’ a fait que montrer qu’il est et reste un enfant gaté et fait comprendre clairement aux gabonais que nous sommes des demandeurs d’emplois dans leur entreprise Sté.B.O GABON et enfants avait t-il besoin de sortir toutes ces choses il aurais mieux fait de se taire tout simplement et de demander conseils avant de repondreaux questions. Ali n’est pas sâge c’est un enfant gaté

  23. Bouka Rabenkogo dit :

    Nous devons être des cigales et non des fourmis dixit Ali Bongo Ondimba himself (position lecteur audio-vidéo: 1:59:55/2:03:01). INDÉPENDANCE AN 54: ALI BONGO ONDIMBA FACE A LA PRESSE NATIONALE. Vidéo a consulter sur YouTube. Ali Bongo confirme lui même que son équipe et lui sont des cigales et non des fourmis. Le mouvement « ÇA DOIT SE FAIRE MAINTENANT » soutien à 100% le propos du Révérend Mike Jocktane qui appelle au départ d’Ali Bongo.
    “Le Patriote”

  24. le 9 dit :

    excusez moi, c’est qui ALI?

  25. Ladragouille dit :

    «Les assertions mensongères d’Ali Bongo m’inspirent l’écœurement»

    Un sentiment d’écœurement quand je vois des accusations qui se sont étalées ce 17 aout sur Gabon Télévision à partir de déclarations d’un Président de la République dont on apprend le lendemain les rétractations. Voilà quelqu’un qui a expliqué aux Gabonais pendant la campagne électorale de la présidentielle anticipée de 2009, les sortir de la précarité se contredire devant tout un peuple et devant l’opinin internationale. Quand je vois le débat politique tourner autour d’assertions qui se révèlent mensongères, quand je vois les personnes mises en cause sommées de prouver leur innocence, cela m’inspire de l’écœurement.À partir du moment où quelqu’un revient sur certaines de ces accusations, on est en droit de remettre en doute l’ensemble de ses propos.Y a-t-il une loi au Gabon qui interdise à une même personne d’être psychopate dépressif et président de la république? Non. Et l’on vit dans un pays où ce qui n’est pas interdit est autorisé. De surcroît, ce n’est pas une nouveauté puisqu’il exerce ses fonctions d’assassin depuis des années. Pour moi, c’est une question d’interprétation politique. C’est à Marie-Madéleine Mborantsouo d’apprécier la situation.

  26. Stestockfr dit :

    Moi je dis “1 partout, balle au centre”. À un moment donné, le président a aussi le droit de se défendre.

  27. Gabson dit :

    Ali Bingo, l’homme qui est chef de tout, roi de tout, monarque de tout, mais jamais responsable de la misère des gabonais, c’est fou! En plus il fait dans le Kongossa des petites gens. Aucune hauteur!

    Le xénophobe manipulateur c’est Ali qui traite Dossou avec qui il mangeait sur la même table aux côtés de papa Omar d’étranger. Je rappelle que la femme de Dossou est gabonaise et que celle d’Acrombessi est de surcroît Sénégalaise. Y a pas photo entre les 2. Même moi à mon humble niveau je sais faire la différence entre un gabonais naturalisé il y a 40 ans et un débarqué et opportuniste comme Acrombessi. J’ai été à l’école primaire avec des petits béninois ou guinéens que je considère comme des gabonais à part entière, et généralement ces derniers ne connaissent d’ailleurs que le Gabon. Et les insinuations de l’avorton Billie Bi Nzé sur les origines de Ping et d’Adiahénot? Y aurait-il au Gabon des bons et des mauvais xénophobes? Des bons et des mauvais tribalistes?

    Le tribaliste c’est Ali qui cautionne qu’un débile mental comme Ogandaga son ersatz de directeur de communication se targuant d’un complexe de supériorité parce qu’il est métis,demande que soit exterminée une frange de la population gabonaise.

    Ali Bingo s’occupe de faire ses affaires, son business à l’étranger par l’entremise d’Acrombessi. Il fait le strict miminum pour les gabonais car il a compris que cees derniers ne sont pas exigeants et se contentent de très peu. Demandez de vrais échangeurs et Ali vous construira des passerelles comme à Lbv; Demandez lui de financer et de construire un pont tel que celui sur la Banio à Mayumba, il ira faire appel à un vieil Italien de 77 ans nommé Guido Sentullo pour faire le job. Bien évidemment, l’argent prévu à cet effet: hop, dans ses caisses privées!

    En 5 ans Ali et ses fossoyeurs de la République (Acrombessi, Louèmbè, Souleyman, Mamfoumbi, pour ne citer que ceux-là)ont détourné plus qu’en 42 ans de gestion du père Omar. Chez les autres on élit pour gouverner et apporter les solutions aux soucis du peuple, chez nous ils sont élus pour s’enrichir et balancer les miettes aux populations, surtout en période pré-électorale. Un pays en paix avec des grèves partout. C’est ça votre pacte sociale?

    En tout cas, même s’il n’est pas le candidat de la vraie opposition, je compte sur Jean Ping pour nous débarrasser de cette vermine. Ping n’est pas parfait mais il contribue efficacement à parfaire la stratégie de cette opposition. Et il a un carnet d’adresses à l’international entre autres(je rappelle que Ping est passé par l’OPEP, l’ONU, la Commission de l’UA,)à faire pâlir d’envie un Ali qui n’a rien fait d’autre que de récupérer simplement les contacts de papa Omar que Ping avait déjà de toute façon.

    • Mouthou dit :

      Merci pour la fin de votre texte. Un petit rire, ça fait beaucoup bien…..!

      Tous derrière PING et les autres. Débarrassons-nous des fossoyeurs de la République que sont Ali et sa légion étrangère, par les urnes, nul besoin de violence. A nous de prendre nos responsabilités et de mettre dans l’urne, le bulletin du changement véritable.
      Il est temps pour nous de rendre notre Gabon envieux aux yeux du Monde entier. Notre destin est entre nos. Personne ne ferra notre Gabon à notre place. Que ceux qui sont habitués à jouer les bœufs électoraux, il est temps pour vous de regarder devant vous et de vous dire que l’avenir de votre (notre) pays……!

      • MAYOMBO MAPANGOU JEAN CLAUDE dit :

        Mouthou,

        prendre le pouvoir par les urnes, on a déjà essayé ça, depuis les années 90, mais ça ne marche pas.

        Comme le disait quelqu’un c’est l’oppresseur qui détermine la forme et le type de combat…à bon entendeur..!

  28. jean jacques dit :

    Les propos du Président montrent de la pure vérité ,il a oublier de dire qu’au Gabon 99% qui se declarent opposants, ONG, ils veulent les nominations et leur loges les font la pression.Si j’étais Ali je mettrais les gabonais hors la gouvernance dans les postes nominatifs, et placer , les français , americains, canadiens, suisses,chinois, je souhaiterais que la presse puisse faire ce sondange en allant dans les entreprises dirigées par un blanc et par un gabonais vous allez voir une très grande difference dans la compétence.

    Tout ce qui est impotant ce le travail, Si vous n’est pas informé en italie il y a une ministre d’origine congolaise. la petite agence des bourse du Gabon chaque anné il y a des problèmes les choses que vous n’allez pas trouver en France, en ce moment c’est déjà à la mode la GREVE DE FAIM pour resoudre les problèmes en ce moment la prime qui est destinée à tous les fonctionaires il y a encore la mafia des responsables qui sont les propres gabonais, il faut la greve, Et ceux qui font le bruit ce sont les mêmes personnes qui étaient déjà habituées à recevoir les millions chaque fin du mois.

    Nos profs de l’UOB incapables d’hamoniser le systemes LMD, mettez les françias dans chaque departement en 2 mois le systeme serait effectif.

    Pensez vous que c’est le pdt de la République qui doit harmoniser le système LMD ou un traitement efficace des bourses d’Etudiants?

    Ce qui est curieux certains pensent que les LOGES avec les GROSSES BAGUES au doigt, Nominations detournements d’argent public, voitures de luxes, costumes avec les chaussures pointues, maîtresse , les cellulaires en mains , le vin
    feront d’eux des personnes compétentes, vous vous trompez.

    C’est tout ça qui vous rend abruti.
    La seule personne qui avait fait un geste positif c’était MBA ABESSOLO quand il avait une petite somme de son salaire pour rendre dans la caisse de l’Etat, Ou Emile Dumba quand il avait recuperé les enveloppes que les ministres recevaient chaque conseil des ministres Myboto avait refusé de remettre son enveloppe, c’est pour montrer qu’il participait aux conseils des ministres c’est pour son propre interêt et non pour la nation.jusqu’aujourd’hui il ne pense pas à prendre sa retraite soutenir les jeunes , Non il est toujours dans le rêve de revenir remplir leurs comptes.

    A quand la limite d’âge pour la politique au Gabon? Au maximum 65 ans devrait être l’âge limite pour faire la politique. les choses ont evoluées, la politique, les idées de ses hommes venues caduques. Faite comme Divungui , Emile DUMBA voila les vraies personnalités qui ne comptaient pas seulement sur la politique pour vivre.

    Et J.PING le montre que ce chômage lui fait perdre la tête malgré les milliards qu’il a eu avec la famille Bongo. Dans ses propos, quand il a accusé les autorités de son échec pour le second mandant à UA,ou sa candidature au poste de S.G de la Francophonie, les affaires qu’il voulaiet le soutient du pdt.

    Tous ces échec lui posse à écrire un livre pour parler de la mort de kadafi or il était incapable de lever son doit pour éviter l’intervation internationale.

    Je souhaiterais voir les vrais hommes qui ont l’amour du Gabon qui n’ont jamais geré le pays devenir opposants comme MOUBAMBA, voila un jeune qui contribuer pour le pays. mais tous ces vieux qui ont participé au retard du Gabon doivent prendre la retarite svp.

  29. jean jacques dit :

    Gabson c’est d’hommage, je ne suis pas au Gabon , mais je vous dit J.Ping n’a rien fait pour notre diplomatie.Et dans sa province la même chose il est mechant, vous allez comparer J.Ping, à un j,Massiva, Doupambi Matoka,ou encore Narcisse massala, Asselé? Voila les gabonais malgré il s ont peut être eu assez des moyens á cause des fonctions que certains ont occupé, mais c’est leur vision qui est importante , ils ont mis des oeuvres qui ont chagées l’image de la localité ou quartier, le lycée Djoue DABANY aide les familles pour inscrire leurs enfants, massima la même chose.
    Mais PING, EYEGHE, MYBOTO, Paulette, Casimir,et mayila ils ont fait quoi quelles sont leurs oeuvres?
    c’EST POUR CELA JE DIS ET JE REPETE au Gabon il existe les opposants de postes, nominations, ils ont faim c’est tout.
    Personne va changer le Gabon, peut etre ping comme il est chinois , et la femme ivoirienne, il mettra tous les gabonais au chômage et plcer les chinois`et ivoiriens á l’assemblée Nationale, au Senat, cours constitutionnelle, dans tous les secteurs du pays, Mais si c’est pour travailler avec les memes gabonais qui sont dans tous les secteurs les choses ne vont pas changées, le Probléme c’est la COMPETENCE,QUI MANQUE ÀCEUX QUI OCCUPENT LES POSTES DES RESPONSABILITÉS.

    • Ta seyi dit :

      @ jean jacques g suis d’accord que le nerf de la guerre c’est l’argent pour ces politiciens. Ils n’ont ps faim, ils sont plus gourmands et surtout egoistes. Sauf que tt systeme est appele’ a chute’ et c’est indeniable. Le Gabon changera a coup sur. Tt peuple a eu son ou ses liberateurs, Israel avait Moise, les noirs americains avaient martin luther king jr et d’autres successeurs cme malcom x, l’Inde avait Ghandi, etc. Le Gabon couve paticiemment ses heures de gloire. Le changement viendra forcement de quelqu’un et ses generaux suivront.

    • MAYOMBO MAPANGOU JEAN CLAUDE dit :

      Jean Jacques,

      Du haut de ton incontinence à la betise, voilà l’idée qui est derrière les gabonais. Le problème n’est pas qui de PING ou de Mayila ou de casimir; est plus apte et propre à diriger en lieu et place d’ALI le ROI
      Le problème c’est l’alternance, la capacité à changer de régime par les urnes quand le peuple n’est pas content. Meme si celui qui vient après fait pire, l’idée selon laquelle mon vote peut changer l’issue d’une élection est le plus important.

      mon frère ou ma soeur revient sur terre, c’est un conseil…

    • Yannickdu70 dit :

      Le paradoxe Gabonais: quelqu’un comme ASSELE, qui a posé des actes dans Libreville, lorsqu’il essai de briguer la mairie de la capital aucuns gabonais ne le soutient. Les mêmes, qui se plaignent du tribalisme et de l’ethnitisation de certains postes, lui demande d’aller se présenter a Akieni que Libreville c’est pour les Fangs et les Mpongwés.
      Les Gabonais gagneraient beaucoup a se demander ce que eux-même ils font pour l’avènement de la démocratie dans ce pays. Quels sont les actes que je pose ? C’est aussi ça être patriote. C’est aussi ça aimer son pays.

  30. Ontintin va nous tuer! dit :

    Non mais Ali me dépasse. C’est quoi ces gens qui nous gouvernent? Le 1er ministre va inaugurer en grande pompe une quincaillerie appartenant aux amis des Bongo alors que le Maire de la localité aurait pu le faire. Voilà Ali qui vient nous faire des règlements de compte personnels. Depuis 5 ans c’est règlements de compte sur règlements de compte, Agnambièèèèhhhhh!!!!!! C’est comment????!!!!! Un président de la République est président de TOUS les gabonais, y compris ceux et celles qui ne sont pas d’accord avec ta politique!! Il revient au PR de convaincre que son programme et sa feuille de route tiennent la route. Je n’attends pas d’une président qu’il fasse une fixette sur un individu qui n’est pas d’accord avec lui. Et puis franchement, cette affaire de “c’est moi qui lui ai trouvé le travail”, ça me rappelle trop un parent qui m’a aidé une ou 2 fois pendant mes galères d’études et qui chante partout que c’est grâce à lui que je m’en suis sorti. Y’en a marre de ce genre de langage!!!

  31. harvy dit :

    A un moment aussi important de notre pays ,je suis plus que ecoeuré d’un discours indigne d’un Chef D’etat.
    Mais Ya Ali, tout ce qu’on peut faire c’est Apprendre la sagesse dans la sottise des autres, donc ce discours n’avait pas sa place.

    Les gabonais attendaient etre fixés quant à leur devenir, et malheureusement, sont restés sur leur soif
    On a coutume de dire chez nous que: le Sage ne dit pas ce qu’il sait, le Sot ne sait pas ce qu’il dit..
    Quel est ton discours sur la Santé?
    Quel est ton plan sur l’Education?
    Quels sont les projets, pour l’Habitat?
    Quel est ta marque pour la Securité des Gabonais? Quel est votre bilan? Si en tant que Gabonais poser ces quelques c’est vous faire offense, alors il y’a peril en la demeure.
    voila un peu le juste minimum que les compriotes attendent non de vous,mais de l’Etat dont vous encore le Chef, sauf si la caravane s’est arretée avec les aboiements de J.Ping.
    Vous avez voulu le Pouvoir, il est trop facile d’esquiver les vrais problemes, pour avoir passé 3/4 du temps,à ne repondre à celui que votre valet a qualifié de non-evenement.
    ” L’homme politique s’exprime d’abord par ses actes, c’est d’eux dont il est comptable,discours et ecrits ne sont que des pieces d’appui de son oeuvre d’action” François Mitterand

  32. Orlando dit :

    Monsieur le Président de la République, vous n’avez pas besoin de vous rabaisser au niveau de vos détracteurs quand même! La seule chose que vous devez faire contre ces contres vérités c’est de parler de votre bilan en 5 ans, à savoir: 25000 logements, la zone Economique Spéciale de NKOK, le Smig à 150000 cfa, la route Port Gentil – Libreville, le nouvel aéroport de Libreville, les nouvelles universités, les Hôpitaux, les nouvelles routes, les nouveaux Lycées, les chiffres en baisse du chaumage, le climat social qui est convivial, la démocratie Gabonaise qui est enviée partout, le terrain de golf et le Zoo à l’ancienne cité de la démocratie, le tas de sable qui est au bord de mer, le tas de grava de Jeanne Ebori, Tes voitures blindées, tes avions, ton nouvel hôtel de Paris,le contrôle des médias de l’Etat, du Sénat, de la l’Assemblée Nationale, du CNC, de la cours Constitutionnelle, du CES, de la quasi totalité des conseils municipaux et départementaux par le PDG …. c’était juste pour vous aider le reste complétez vous même. Voilà tout ce grand bilan qui parle en votre faveur Mr le Président de la République, donc pas besoin de répondre à vos détracteurs qui brillent par leurs mauvaises foi. J’espère que ce qui peuvent lire mon message le comprendront aussi. Ah pauvre Gabon.

  33. jean jacques dit :

    Le probleme du Gabon c’est pas le President, mais par contre ce sont les gens qui occupent des postes de responsabilités qui sont incompétants.

    si j’etais Ali peut être on allait même pas avoir um ministres, DG, les gabonais tous les psotes de responsabilités de mettait les etrangers,qui sont capables de travailler.

    Tout ce qui ouvre leur bouches en disant que le Directeur de cabinet c’est un beninois ils oublient qu’on retrouve les etudiants gabonais au Benin c’est pour montrer malgré les richesse qu’ils n’ont pas comme nous la population élévée que celle du Gabon ils ont plus des ecoles, universités que le Gabon , d’ici on aura des étudiants au sudan du sul ou en Centra afrique ou les le systeme LMD sera appliqué dans tous les departements. Pas au Gabon ou les prof n’arrivent pas trouvent des enormes difficultés pour l’harmonisation du systeme LMD.

    Comment comprendre que le Benin arrive à payer les bourses de leurs etudiants annuel à l’etranger pas par mois comme le Gabon, comme ils font c’est la competence, la programmation au Gabon une petite Agence on arrive pas, cheque année pour traiter les dossiers c’est des problemes recevoir la bourse c’est la lutte, ou greve de faim. qui est à l’origine de ça notre incompetence absolue pour ceux qui occupent les postes de responsabilités.

    Les responsables du Budget je ne sais pas ou ce sont leurs loges qui font que les gens n’arrivent plus à bien travailler. On dit o va construire la marina sans être sûr de nos finances voila les travux bloqués.

    Les petites primes que chaque fonctionaire a croit il y a encore la fia.

    Je ne suis pas parent de Bongo ni du Haut Ogoué. je veux qu’il ait une opposition d’idées, et d’autre figure pas les vieux qui ont pillé ce pays.

    les gros discours que les gens font dans les medias, opposant opposant, on a besoin d’autres figures .

    Je demande svp de me donner le nom d’un deputé ou senateur du PDG ou opposition qui a pensé à reduir leur salaire de deputés? qui a penser à augmenter le SMIG? qui a pensé à augmenter les bourse ds étudiants? ou qui dit la population n’est pas bien logée, il faut un projet pour les logements sociaux?

    On venait de nommer les diplomates à l’etranger mais jusqu’aujourdui ceux qui doivent partir ou rentrer n’ont pas des billets pourquoi manque de planification, on nomme les gens les moyesn d’accompagnements ne suivent pas, motif l’incompétence et le manque de planification des gabonais.

    Moundounga dit il ya deja le BAC 1 en primiere et le le 2 en terminale sans expliqueer aux éleève comme les calcules de notes se feront il copie sans savoir un systeme qui fonctionne bien en France qui mis tout les moyens , pour venir imposer une telle reforme à la faim c’est l’autre qui voit la pression jusqu’à se mettre en genoux, comme à l’ecole primaire quand quelqu’un n’arrivait pas à bien reciter sa table de multiplication de 9

    Tout ces faits c’est l’incompetence de l’equipe ministerielle qui imposée cette reforme.

    Soyons reconnaissant depuis qu’Ali est au pouvoir il a au moins les idées que nos elus devraient avoir.Même si certains projets sont bloqués, mais ses idées, il faut reconnaitre, Eyeghe etait au finance il alait le plaisir d’avoir la prime du faite qu’il etait dans une regie financière, c’est Ali qui a vu cette injustice qui existait depuis des année la même choses avec la valorisation des bourses.

    La solution au Gabon comme on peut pas privatiser un pays, mais que le president les français ou canadiens dans les secteurs clés , ministre, DG.Recteurs et Directeurs des universités et grandes ecoles. les choses vont changées à un rythme suprenant.

  34. toule dit :

    Pauvre jean jacques, vous accréditez ‘idée que les blancs feront toujours mieux sans oublier qu’il y a des blancs qui se sont copieusement enrichis au Gabon en filant avec la caisse. Que préférez vous ? un Gabonais qui vole chez lui ou un étranger qui se barre avec notre argent?. Le problème du Gabon est complexe, car lié à la nature du régime et du système en place. Aucun Gabonais ne peut réussir tant que ce système ne sera pas démantelé. Il repose sur: Le culte du chef, la permanence d’une même famille au pouvoir, accaparement des leviers de pouvoir par les mêmes familles; la permanence des sociétés secrètes au pouvoir, la promotion des frères issus des sociétés secrètes au détriment de la compétence. Et enfin un système tourné vers la satisfaction des besoins des étrangers et non vers ceux des Gabonais et d Gabon. Le cécité sur les problèmes qui minent le pays pour favoriser le bling bling et ce qui frappe aux yeux, alors que les besoins élémentaires ne sont pas pris en compte tels l’eau l’électricité la santé le logement etc.Aucun homme politique ne réussira face à un tel système. Mamboundou l savait d’où le refus d’y intégrer et Mba abessole s’est brulé” les ailes. Voilà nos maux qui nous minent.

  35. LaNa dit :

    …pourquoi certains s’acharnent à dire que Ping est chinois quand bien même tant d’entre nous avons un métissage culturel flagrant?Et ne l’oublions pas, c’est tout de même son ex_A’Beau!…
    qu’ils se fassent la guerre ou pas , nous on crêve la dale. Les occidentaux viennent toujours ici pour s’enrichir.ils disent les chasser?en est-on seulement sûr? Allez voir à l’intérieur du pays savoir ce qu’il se passe réellement. les occidentaux pronnent tels des rois. De qui se moque-t-on?
    Xa passe à la télé, se plaindre comme un enfant qui a été brimé par ses camarades de classe. La HONTE…trop de bassesse dans ce pays. On veut tellement etre populaire qu’on se perd dans des choses qui dépassent…Ah mon cher pays…rien ni personne ne peut etre pour les jeunes des exemples à Suivre.rien…tout le monde au biberon…pffffffff

  36. Obalango dit :

    Serait-ce encore sous les conseils d’Ogandanga et d’Acrombessi que qu’Ali vient déverser ses vomissures à la télévision d’Etat? Tout ça n’est pas digne d’un président de la République. Mais comme nous ne sommes pas en République mais en Monarchie anarchique…

  37. mwane nguane dit :

    Pas surpris de voir la petitesse avec laquelle cet usurpateur de pouvoir veut se montrer au dessus du tas….Nous n avons pas besoin d anecdotes de ridicules et dictateurs presidents qui se comportent souvent comme des gamins et lui elephant man en donne la preuve…l allusion entre dossou aworet qui a ete place par albert bernard et non ping a ce poste n ait que une mauvaise interpretation de l histoire…qu il demande a ping s il aurait donne un tel poste de responsabilite a dossou dans le passe…pour le reste rien a en tirer qu il degage il continue d emmerder notre pays…
    peace

  38. Koulou la tortue dit :

    Monsieur Ali,
    Quel emploi occupe-tu que Ping veut te prendre? Parce que Nzouba Ndama et Mbourantsouo t’ont désigné PR que tu considère ça comme ton emploi à vie? Ping est un citoyen libre de briguer le mandat présidentiel et si le peuple gabonais le lui accorde ou à quelqu’un d’autre, où est le problème? C’est donc parce que tu étais au chômage au ministère de la Défense que tu as pris l’emploi de PR!
    Si toi et tes émergents voulez savoir le projet de politique du Front uni de l’Opposition, dis à Ella Mintsa d’ouvrir l’antenne de Gabon télévision à Ping et ses camarades, au lieu de l’envoyer s’exprimer aux médias internationaux.
    Monsieur Ali,
    Que Ping traite Accrombessi et Liban d’étrangers, tu cries à la xénophobie. Mais lors de ton interview tu n’as rien dit du projet du génocidaire Michel Ogandaga ton conseiller en communication d’exterminer les Fangs, en particulier ceux du Woleu Ntem “bastion du salafisme et du judaïsme” où tu as pourtant trouvé ta “perle rare”. Après ces propos d’Ogandaga et ton silence complice, compte-tu vraiment obtenir des voix au Woleu Ntem et chez les autres Fangs du Gabon, connaissant la solidarité légendaire du peuple Fang ! Ping est beau-fils et beau-frère des Altogovéens et c’est à ce titre qu’il va te damer le pion dans le Haut-Ogooué en 2016, raison pour laquelle tu paniques.

  39. Yannickdu70 dit :

    Demandons déjà a nos mamans de ne pas aller danser et accepter des tee-shirts lors des meetings du PDG. Boycotter, c’est aussi ça exprimer son mécontentement. Les mêmes qui se plaignent aujourd’hui rempliront les stades en 2016.

  40. voyage d image dit :

    yannivkdu70 c est exactementpar la que le changement doit commence personne ne bouge

  41. vouette philippe dit :

    Une fois de plus nous allons tenter de renverser les choses par les urnes .
    Si les mercenaires d’Ali veulent tirer sur des gens car ils se disent fort alors… BOKO HARAM est La!!!! qu’ils aillent se mesurer à eux .
    Nous sommes des gens paisible…..que la brutalité et la cruauté s’en aille de se pays avec ses sbires…..
    Vous ne savez apporter que la haine …la peine…
    Dans vos maisons de verres il n’y a que tristesse et suspicion…et vous pensez être heureux….

  42. gee dit :

    chef d’état n’est pas l’emploi d’une personne mais le choix de tout gabonais répondant au critère.c’est le peuple qui décide et non un employeur fictif qui t’emploi comme président de la République.

  43. ninalaetitia dit :

    blanc bonnet,bonnet blanc venez pas nous distraire nous les Gabonais allions délivré notre pays sans vous.

  44. Woulia Orety dit :

    Dosssou Aworet était embauché par OMAR BONGO ,Il était l’argentier de OBO /Jean PING a trouvé Dossou a ce poste/Prend s l’exemple du DG de la SNI/ BB Moumamba arrive,et essaie de le deboulonner de là ou tu lui a placé pour pratique illicite ,M; Ali tu avais donné raison à ton VPM/Non /BBM etait humilié/L’histoire de Dossou est la sele lecon que tu as assimilé /pitié

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW