A l’issue de son assemblée générale ordinaire, le 10 novembre à Libreville, la Ligue nationale de football professionnel (Linafp) a posé les bases du prochain scrutin à la tête de cette institution en 2019. Une réunion ayant débouché sur l’élection du président de la commission électorale et celui de la commission de recours.

Brice Mbika Ndjambou (assis) a installé les présidents des commissions électorale et de recours pour l’élection à la tête de la Linafp en mars 2019 (image d’archives). © Gabonreview

 

L’élection du nouveau bureau de la Ligue nationale de football professionnel (Linafp) aura lieu en mars 2019. Un processus dont le premier a été abordé lors de l’assemblée générale ordinaire de la Linafp, le 10 novembre à Libreville, avec l’élection des responsables chargés d’organiser la succession de Brice Mbika Ndjambou à la tête de la Linafp.

Ancien procureur de la République près le Tribunal de Port-Gentil et Lambaréné, Cyrius Kouely a été élu à la tête de la commission électorale. «Certes, c’est une autre expérience, mais il n’y a pas de différence», a-t-il affirmé. L’actuel directeur des Affaires pénales au ministère de la Justice entend ainsi capitaliser son expérience passée dans les commissions nationales dans le cadre des élections législatives.

«Cette expérience va nous servir. Les pressions (notamment), nous y sommes habitués», a assuré le président de la commission électorale, dans L’Union du 13 novembre. A la tête de la commission de recours, l’assemblée générale de la Linafp a porté Pierre-Marius Souanguele Mbome. L’avocat général à la Cour d’appel de Libreville a promis faire de son mieux pour mener à bien sa tâche.

«Il faut bien qu’une équipe de gens rompues à la tâche soit à la disposition pour essayer de regarder dans les textes, afin de trouver des solutions (en cas de contestation). C’est dans ce sens que la commission de recours (…) a été prévue», a rappelé Pierre-Marius Souanguele Mbome.

Les jalons sont désormais posés pour le scrutin à la tête de la Linafp. En poste de 2015, Brice Mbika Ndjambou ne s’est pas encore prononcé une éventuelle candidature à sa propre succession.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW