Libreville a accueilli, le 14 juin 2019, la première édition des rencontres professionnelles du Linkedln Local Libreville dédiées aux chefs d’entreprise, acteurs des réseaux sociaux. Thématique : «La transformation digitale : suis-je en phase avec les évolutions de mon secteur ?»

Partage d’expériences sur la transformation digitale à la première édition des rencontres professionnelles du Linkedln Local Libreville. © Gabonreview

 

«La transformation digitale : suis-je en phase avec les évolutions de mon secteur ?» était le thème de la rencontre professionnelle de lancement du mouvement Linkedln Local Libreville qui a réuni plus d’une cinquantaine de personnes, le 14 juin dernier, dans une structure hôtelière de la capitale gabonaise. Objectif : ajouter de valeur à la communauté des professionnels participants, en catalysant une collaboration plus profonde pour le bien des personnes dans le pays.

Photo de famille du Linkedln Local Libreville acte 1. © Gabonreview

Alors que le réseau social professionnel LinkedIn est en pleine expansion, que de plus en plus d’entrepreneurs et salariés l’utilisent pour recruter, prospecter et plus encore, beaucoup ne ressentent pas moins le besoin de passer du virtuel au réel. «Nous savons tous combien les relations humaines sont importantes et c’est tout l’objet de LinkedIn Local : redonner une place centrale à l’Humain, dans un monde qui se digitalise de plus en plus», a indiqué Loyd Christian, l’un des participants.

Les réseaux sociaux sont ainsi très prisés pour créer des contenus innovants, gagner en visibilité et établir une veille efficace. «Dans la technologie, il faut se mettre à jour en permanence, il est donc indispensable de se tenir au courant des dernières évolutions», souligne un prénommé Stanislas, qui poursuit : «Sur les réseaux sociaux, on apprend aussi beaucoup de choses qui vont se faire avant qu’elles ne se fassent. Cela peut être très utile pour créer du business quand il s’agit de nouveaux projets par exemple».

Cette première édition du Linkedln Local Libreville s’est présentée, pour les participants, comme l’opportunité de découvrir toutes les évolutions sectorielles présentes dans l’écosystème numérique gabonais, mais aussi l’occasion de nouer d’éventuelles relations professionnelles, d’accroître son réseau de manière réelle, de partager ses idées et projets.

«Cette plateforme de partage d’expérience et de bonnes pratiques nous permettra d’avoir une visibilité à l’international, mais aussi de trouver des partenaires qui peuvent travailler avec nous. Cette plateforme est lancée pour valoriser notre savoir-faire. Nous sommes en mouvement», a déclaré l’ambassadrice du mouvement, Virginie Mounanga.

 
 

1 Commentaire

  1. Bikoro Ndemezo'o Albert Diddy dit :

    La digitale labour c’est bien mais comment en Afrique ?

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW