Le directeur général de la Société nationale immobilière (Sni), Hermann Kamonomono, et le Commandant du Génie militaire, le Lieutenant-colonel Gabin Oyoughou Lehiunda, ont procédé, le 20 août, à une évaluation des travaux d’aménagement du site des logements sociaux de Bikélé.

La SNI et le Génie militaire sur le site des logements de Bikélé, le 20 août 2019. © Gabonreview

 

La Société nationale immobilière (Sni) et le Génie militaire ont conclu un partenariat, pour l’achèvement des travaux du programme 2500 logements, situé dans le 3e arrondissement de la commune de Ntoum. Le directeur général de la Sni, Hermann Kamonomono, et le patron du Génie militaire, le Lieutenant-colonel Oyoughou Lehiunda Gabin, se sont rendus sur le site, le 20 aout, pour une première évaluation de besoins.

«Ce partenariat pour nous, société nationale immobilière sonne comme un ouf de soulagement. Car, le génie militaire pourra mettre au profit des populations son expertise dans des domaines qui nous aident à réaliser la vision du chef de l’Etat. Face à la difficulté d’accessibilité au site, nous sommes convaincus que ce partenariat pourrait nous amener à apporter des solutions au niveau de la création des voies d’accès, les canalisations et de parcellisation», s’est réjoui Hermann Kamonomono. Sur un autre plan, a-t-il poursuivi, cette collaboration qu’il espère fructueuse pourra intégrer «l’achèvement des travaux des maisons en construction».

Conformément aux clauses retenues dans le processus de cession en l’état de ces logements, les deux parties sont soumises à des responsabilités partagées. Pour le bénéficiaire du logement, il s’agit d’engager les travaux de finition des logements. Et, pour le promoteur qui est la Sni, il doit accompagner les bénéficiaires dans le processus d’aménagement des espaces, la réalisation des travaux complémentaires d’assainissement, la voie d’accès, l’adduction d’eau et la fourniture en électricité.

Selon le directeur général de la Sni, ce «partenariat public-public sans calcul de profil», ne se limitera pas qu’au site de Bikélé. Il touchera tous les pans du programme d’action de la Sni, afin de permettre très rapidement, l’accès aux logements à chaque Gabonais. Cependant, «le choix de Bikélé comme premier site d’opérationnalisation de ce partenariat est dû à l’urgence que comporte ce projet en terme de livraison», a souligné Hermann Kamonomono.

Le site de Bikélé compte plus de 1000 logements en location-vente (Lot Estuaire) et vente direct (Lot Atlantique), et les parcelles viabilisés, répartis sur une superficie de 148 hectares. Cinq ans après le début du projet, 900 logements sont sortis de terre mais aucun n’a pu être livré.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW