Anicet Mboumbou Miyakou a présenté le 5 novembre à l’Assemblée nationale les prévisions budgétaires 2020 du ministère de la Justice et de l’Intérieur. Contrairement à l’exercice 2019, l’allocation budgétaire de son département sera amputée 50 milliards de francs CFA.

Les ressources budgétaires de la Justice et de l’intérieure ont baissé de 50 milliards en 2020 contre 2019. © El Watan

 

Le ministère de l’Intérieur et de la Justice est moins loti en ressources budgétaires dans le projet de loi de finances 2020, contrairement à l’exercice 2019.

Selon les prévisions budgétaires présentées par le ministre Anicet Mboumbou Miyakou à l’Assemblée nationale, le 5 novembre, son département ministériel enregistre une baisse d’allocations budgétaires. Dans le cadre de la «mission» d’administration du territoire, l’enveloppe allouée est de de 25 milliards de francs CFA pour l’année 2020, contre 75 milliards francs CFA en 2019. Cette enveloppe sera consacrée à hauteur de 18 milliards de francs CFA à la gestion des collectivités locales.

Le volet Justice bénéficie d’une enveloppe de 27,7 milliards de francs CFA en 2020 contre 25 milliards en 2019. 16 milliards de francs CFA de cette enveloppe sera affectée au Programme de pilotage et de soutien à la politique de l’intérieur et de justice. Pour le compte de ses missions de sécurité et de défense, le ministère aura droit à 54,6 milliards de francs CFA en 2020 contre 50 milliards en 2019. Cette enveloppe sera affectée au programme de police nationale à hauteur de 49,7 milliards. 4,9 milliards francs CFA iront au programme de gendarmerie nationale.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW