L’Organisation des Nations unies a commémoré, le 24 mai 2019, la journée internationale des Casques bleus sur le thème « Protéger les civils, protéger la paix ». 119 soldats, policiers et civils sont morts dans les opérations de maintien de la paix, en 2018 et en 2019, dont deux Gabonais servant dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca).

Le secrétaire général des Nations, Antonio Guterres, rend hommage aux soldats morts au front sous les couleurs des Nations Unies au nom de la paix. © unmissions.org

 

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a le 24 mai dernier, à l’occasion de la journée internationale des Casques bleus, rendu hommage aux 119 soldats, policiers et civils morts dans les opérations de maintien de la paix en 2018 et en 2019, dont deux Gabonais servant dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (Minusca) : l’adjudant-chef major Alain Obiang Nguéma et le sergent-chef Aymard Achille Bidoumou. La cérémonie s’est déroulée au siège de l’ONU à New-York.

Tous deux ont reçu à titre posthume la médaille Dag Hammarskjold de la part du secrétaire général des Nations unies António Guterres.  «Nous exprimons notre plus profonde gratitude aux plus de 100 000 membres du personnel de maintien de la paix, civils, policiers et militaires, déployés aujourd’hui de par le monde, ainsi qu’aux pays qui fournissent ces femmes et hommes courageux et dévoués», a déclaré António Guterres, après avoir déposé une gerbe de fleurs en hommage à tous les soldats de la paix qui ont perdu la vie depuis 1948.

Le Gabon est le 40ème plus gros contributeur de personnel en uniforme servant au sein des opérations de maintien de la paix des Nations unies. Il déploie actuellement 450 hommes toutes dans la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine.

 «Les opérations de maintien de la paix des Nations unies sont déployées dans des endroits parmi les plus complexes et les plus difficiles, protégeant certaines des populations les plus vulnérables dans le monde. Nous travaillons en partenariat avec les États membres pour mettre en œuvre l’initiative ‘‘action pour le maintien de la paix’’, mise en place par le Secrétaire général pour renforcer le maintien de la paix, notamment améliorer la protection des civils, qui est au cœur de notre action. Pour des centaines de millions de personnes, le maintien de la paix représente le dernier espoir. Il a besoin de tout notre soutien», a assuré le secrétaire général adjoint aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW