Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Désiré Lassegué, ferait depuis quelques mois un abus d’autorité au quartier Bel-Air, dans le deuxième arrondissement de Libreville où il serait en train d’exproprier son voisin de sa parcelle de terrain.

Les photos du terrain querellé dans le 2e arrondissement de Libreville. © D.R.

 

L’histoire se passe de commentaires à Bel Air où Désiré Lasségué aurait acquis depuis 2010 une parcelle de terrain d’environ 500m2. Ayant entrepris de bâtir sur cet espace, l’actuel patron de la CNSS s’est rendu compte que son terrain était petit et ne pouvait pas contenir les divers bâtiments qu’il voulait dresser à cet endroit. Si au début, il a utilisé des relations de bon voisinage pour bénéficier des cessions de certains lopins de terre par leur propriétaire lui permettant de réaliser ses projets, aujourd’hui, il semble user de sa position de haut commis de l’Etat pour exproprier définitivement ses bienfaiteurs. C’est du moins ce qui ressort d’une plainte de l’un de ses jeunes voisins qui s’est retrouvé avec son portail scellé par sieur Lasségué, le 2 janvier dernier.

Les photos du terrain © D.R.

Selon les témoins et les explications de ce voisin, le terrain discuté par Désiré Lasségué a été acquis en mars 2008 par Stéphane Fotso. Celui-ci explique qu’il dispose de l’attestation de cession faisant foi. D’une superficie initiale de 1342 m2, la parcelle se dressait sur une colline qu’il a fallu terrasser. M. Fotso explique qu’il a toujours eu des relations de bon voisinage avec son entourage, de même qu’il s’est employé à entretenir sa parcelle de terrain en y érigeant des poteaux en matériaux durables pour sa délimitation.

En 2011, date à laquelle le directeur général a entamé la construction de ses logements, il constate que le terrain est étroit. «Il s’est rapproché de moi me demandant de l’espace pour construire la cuisine de sa femme et de mes «neveux»», a raconté M. Fotso. «Nous en avons discuté un moment et vue la relation de voisinage que nous entretenions, j’ai cédé gracieusement une surface d’un peu plus de 100m2 afin qu’il termine sa construction. Ce qui m’avait le plus motivé est que je savais que sa femme était enceinte et je voulais lui faire plaisir», a poursuivi le jeune homme qui ne se doutait pas alors que sa bonté le perdrait.

A ce niveau, tout allait bien puisque, selon nos sources, sieur Lassegué a terminé son chantier. Mais les choses se seraient détériorées lorsque Stéphane Fotso est tombé malade et s’est rendu à l’étranger pour se faire soigner. A son retour, a-t-il déclaré, «j’ai constaté que mon voisin, M. Désiré Lassegué a fait main basse sur mon terrain en érigeant une seconde barrière pour le diviser en deux quelques temps après sa nomination à la CNSS». Devant la gravité des faits, M. Fotso explique qu’il a tout fait pour régler le problème à l’amiable. Mais l’actuel directeur général de la CNSS, s’appuyant certainement sur sa bonne naissance provinciale et sur sa position au sein de la haute administration, aurait apposé une fin de non-recevoir.

Pis, il se raconte que, devant témoins, il aurait proféré des menaces à l’endroit de sieur Fotso, lui demandant d’«aller se plaindre où il veut», tout en lui indiquant qu’il gagnerait le litige quel que soit l’endroit où il l’entrainerait. Face à ce langage, Stéphane Fotso a entrepris la construction d’une barrière pour sécuriser sa parcelle en débutant l’édification d’un logis pour sa petite famille. Après la pose d’un portail en février 2016, le lot est resté fermé jusqu’à ce que le 2 janvier 2017, les voisins l’appellent vers 8 heures du matin et lui annoncent la destruction de son portail. Sur les lieux, il constatera en effet que son portail est ouvert et qu’on y avait déversé du matériel de construction. «Je me suis renseigné et on m’a expliqué que M. Lasségué était le responsable de la violation de ma propriété », a déclaré M Fotso qui ajoute que M. Lasségue lui a répondu que le terrain lui appartenait et que c’était sa propriété. Pour lui prouver qu’il était tout ce qu’il y avait de sérieux, il a fait sceller le portail empêchant «le vrai propriétaire» d’y entrer.

Ahuri et touché par la brutalité avec laquelle le directeur général de la CNSS lui enlève les efforts de toute une vie, Stéphane Fotso ne sait plus à quel Saint se vouer. «De 1342m2 de superficie initiale en 2008, les 2/3 se trouvent aujourd’hui être l’objet de litiges. Comment peut-on comprendre ça quand sait qu’il s’agit d’un haut cadre de l’Etat censé connaître la loi?», se lamentait ce jeune propriétaire exproprié.

En attendant de faire toute la lumière sur cette affaire, on peut inéluctablement se demander ce qui a poussé le directeur général de la CNSS à se comporter de la sorte. Quoiqu’il en soit, vivement qu’il accepte de donner sa version des faits dans cette affaire qui n’honore pas sa personne et tend à perpétuer la logique de la loi du plus fort dans ce pays déjà en proie à d’énormes injustices.

 

 
 

32 Commentaires

  1. le peuple dit :

    pouvoir est égal à abus au Gabon

    un peu de pouvoir et déjà en se prend pour le tout puissant.

    MERDE

  2. ma vie, ma terre, ma patrie, le Gabon dit :

    L’égalité des chances; c’est le temps

  3. Gaspard dit :

    Il est de la bonne province.

  4. Ozoua dit :

    M Fotso fait pareil. Il s’appuie sur ses amis de GR pour livrer Lassegue aux chiens.
    Ou est l’investigation journalistique ?
    Article inquisiteur pour salir.

    GR j’ai un problème. Mon voisin me doit. Sic !!

    • Bambou dit :

      Si M.Lasségué a les 3 pouvoirs avec lui, laissez au moins à M.Fotso la chance d’avoir un contre-pouvoir lui permettant de faire lumière sur cette affaire? Ou bien vous préfereriez que GR devienne comme l’Union?

  5. mouhamadou abdou dit :

    je suis envahis de chagrin,comme l’homme est injuste!!!

  6. Le Tsombi dit :

    Quand on dit que dans ce pays on cultive la division, le clanisme et la parentèle on nous insulte. Ce monsieur l’aurait il fait s’il n’était que simple médecin? le fait d’être DG du grosse boîte a sous l’autorise t-il à se comporter tel un animal? et après lorsque cette histoire ira au tribunal, un juge ou un magistrat s’asseyera sur le dossier et on va demander à Mr FOTSO de règler cela à l’amiable. je dis faite attention vous qui avez une parcelle d’autorité et de pouvoir, vous créez des tensions; de la xenophobie, et surtout vous développez chez certains un esprit djihadiste. Faite attention car le vase est plein et il pleut

  7. Joseph Junior dit :

    Ouééééééééééé!!!! Vive l’égalité des chance, c’est vraiment triste, ces émergents ne savent plus s’arrêter.

  8. piouf dit :

    toujours les mêmes brimades, on en peut plus de ces gens là

  9. alerte dit :

    Fotso est le nom de quel region du gabon?? avant de parler d’abus de pouvoir!!!

  10. lepuant dit :

    Monsieur LASSEGUE ,saches que lorsque ton tour viendra pour quitter la planete terre , tes parents n’auront pas besoin des hectares de terre pour t’entérer !!Pourquoi rendre la vie dure à ton voisin ?
    D’ailleur , attends toi à etre audité dans les prochains jours et etre exproprié . La derniere decision revient au peuple souverain .

  11. Mbonga la Future Exilée dit :

    ACCROMBESSI est le nom de quelle région du Gabon? Vous qui connaissez l’origine des noms des gens, sachez qu’il y a aussi des “FOTSO” nés et naturalisés GABONAIS. Sous l’ère des Bongo, Libanais, Français, Maliens, Béninois, Somaliens, Congolais et j’en passe… ont aussi acquis la Nationalité Gabonaise. Personne ne me contredira.

    Là n’est pas le débat! Nous assistons toujours à ces comportements abusifs et rétrogrades que nous font vivre ces émergents et arrivistes du Haut-Ogooué avec leur slogan :” TU SAIS A QUI TU AS AFFAIRE?”. Comprenez MR LASSEGUE et Compagnie que ce temps est révolu et le “pauvre” fera tout aujourd’hui pour défendre son petit lopin de terre que vous voulez lui ôter alors que vous trônez déjà dans un immense domaine. Ils n’en ont jamais assez ces nouveaux riches!!! “Rendez à César ce qui est à César” cher super DG de la CNSS!

  12. hollywood dit :

    c’est vraiment regretable pour des personnes qui connaissent le droit mais se servent de leurs titres pour abuser des honnete gens. sachez que tout ce paye ici bas.

  13. migoma dit :

    LASSEGUE EST UN GRAND VOLEUR A LA CNSS.
    Les salaires des DG avaient té plafonné à 5 millions par mois.
    Mais lasségué pointe à 10 millions par mois primes confondues.
    en plus il soutire l’argent sur des fausses expatrions médicales en Europe ou ils signe des contrats avec des pétites boites montées à la con.
    La facture des évacuations sanitaires est la plus lourde des dépenses de la CNSS. sachant que 30% des fonds lui sont rétribués par ses petites boites qu’il crée à la con, il croit que son micmac ne sera pas découvert un jour.
    De plus dans les petits marchés informatiques et autres, il sélectionne des sénégalais et des maliens. Les nationaux sous l’ere des bongos ondimba, n’ont pas droit au chapitre.
    La fourniture de la papeterie et des micro ordinateurs doit se faire par des gabonais de souche. pour quoi confier ce marché aux étrangers? les gabonais ne peuuvent t-ils pas aussi accepter la surfacturation que tu désires ?

  14. Ogoula dit :

    Lasseghe a mis le bordel à la CNSS, si tu n’es pas de Bongoville, impossible d’être recruté. La CNSS est au bord d’un plan social actuellement à cause de la mauvaise gestion de cet homme. Lasseghe à un salaire de plus de 30 millions de fcfa par mois.Il appartient à la bonne province et ne reçoit des ordres que du distingué camarade président Ali Bongo. Vive l’égalité des chances.

  15. maya pouzole dit :

    c’est honteux un tel comportement. ce terrain il va le rendre car il va etre exposé sur tous les supports médiatique. un directeur de CNSS voleur mais quelle honte pour Gabon…

  16. FOXI dit :

    Ce Monsieur, pense qu’il n’y a que la justice sur terre. Mais il a oublié la justice du tout puissant. il sera jugé pour chaque centimètres pris illégalement à ses voisins. il ferait bien de réfléchir sérieusement au jour du jugement.

  17. Akieeee dit :

    Mon beau père a encore fait quoi? Il n’a rien volé oh. Il est dans son Gabon natal aka. Vive le grand camarade c’est tout. Je t’aime mon beau père lassegue

    • AKOMA MBAA dit :

      Arrêtez de toujours indexer les Altogovéens. C’est un comportement propre à certains individus mal intentionnés. Il y’a dans toutes les provinces, des voleurs, des abuseurs de pouvoir etc. Il est peut être temps d’aider ce Compatriote à qui LASSEGUE a abusé, de pouvoir reprendre son terrain.

  18. Okoriville dit :

    La censure est-elle devenue la nouvelle ligne éditoriale de gabonreview ?

    Je m’interroge car depuis un certain temps, tous mes posts sont jetés dans la corbeille de la censure. Pourquoi ? J’espère que les administrateurs de gabonreview auront la gentillesse de me répondre.

    J’ai dit qu’il n’est pas normal qu’un seul individu, fut-il Fotso, ne doit pas disposer d’une aussi vaste parcelle alors même qu’il y a des nombreux gabonais qui peinent de se procurer un lopin de terre. Est-ce un commettre un crime de lèse majesté que de le dire ?

    Pardon, laissez la diversité d’opinions s’exprimer.

  19. Okoriville dit :

    Lire: j’ai dit qu’il n’est pas normal qu’un seul individu, fut-il Fotso, puisse disposer d’une aussi vaste parcelle alors qu’il y a des gabonais qui peinent à se procurer un lopin de terre.

  20. GABONAIS dit :

    FOTSO….. va au Cameroun tes ancetres ont assez de terre. Lassegue est cetes voleurs..mais il est chez lui au GABON. C’est quelle histoire que les etrangers nous prennent tout ic ??????

    • FOTSO dit :

      je reste pantins devant un argument aussi petit (rétrograde), et d’un autres temps. Donc du fait de son patronyme il n’est pas digne d’être propriétaire Terrien, harrussant. Question : Connaissez-vous vraiment l’histoire de ce (votre) pays ???.

      • mama bb dit :

        La loi interdit à un étranger d ‘être propriétaire au gabon.A moins kil soit complètement naturalisé. cad devenir gabonais,avoir un nom gabonais,s’imprégner de la culture gabonaise ect… mais nous savons tous que ces étranger vienne ici rien que pour s’approprié nos bien, s’enrichir ce n ‘est pas par amour du gabon mais par intérêt.On ne peut pas vendre nos terre comme ca aux étranger il faut que ca s’arrette et que les textes de loi soit respecter

  21. justice au gabon dit :

    (j’ai dit qu’il n’est pas normal qu’un seul individu, fut-il Fotso, puisse disposer d’une aussi vaste parcelle alors qu’il y a des gabonais qui peinent à se procurer un lopin de terre)pourquoi vous n’allez pas prendre les parcelles de patience dabani, d’acélé,de tout ces grands hommes du pays qui ont a eux seule tout ces biens.comme c’est un camère on fait ce dont on veut Dieu nous voit tous en claire

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW