Robert Ayafor, Camerounais de 39 ans, et son ami Arsène Nguialebe, Gabonais de 43 ans, ont été appréhendés le 21 novembre à Mitzic par les agents de police judiciaire en possession de 120 kilogrammes d’ivoires.

Quelques-unes des pointes d’ivoire saisies à Mitzic, le 21 novembre. © Infos Gabon

 

Les agents de police judiciaire d’Oyem viennent de réaliser une grosse opération de lutte contre le braconnage, avec la saisie le 21 novembre à Mitzic de 27 pointes d’ivoires estimés à 120 kilogrammes, relaie l’Agence gabonaise de presse (AGP).

L’ivoire a été retrouvé dissimulé dans un sac de riz à la malle arrière d’un pick-up au bord duquel se trouvaient Robert Ayafor, ressortissant camerounais de 39 ans, et son ami gabonais de 43 ans, Arsène Nguialebe.

Menée conjointement avec l’ONG Conservation Justice, la traque a été lancée après une alerte donnée par des riverains sur la présence suspecte d’un sac dans un véhicule ralliant Mitzic. Après une traque de près d’une heure, Robert Ayafor et son complice Arsène Nguialebe ont été rattrapés à quelques kilomètres du chef-lieu du département de l’Okano, grâce à la bravoure des agents de la police judiciaire.

Soumis à un interrogatoire vif, Arsène Nguialebe et son ami ont fini par donner le nom de leur complice. Un certain Christian Mbongo, Gabonais âgé de 43 ans, résidant au village Ouesso.

Se trouvant tous les trois actuellement dans les locaux de la police d’Oyem, les prévenus devraient être présentés devant le juge dans les tout prochains jours. Ils devront répondre de leurs actes, conformément à la loi. Ils risque 10 ans de prisons chacun.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW