La Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a livré, le 25 avril, les travaux de réhabilitation du réseau d’alimentation en eau potable du lycée Paul Emane Eyeghe d’Oloumi à Libreville. Ces travaux ont duré deux semaines.

Wilfried Andjayi, chef service distribution d’eau de la SEEG devant l’un des robinets réhabilité, le 25 avril 2019. © Gabonreview

 

Dans le cadre sa responsabilité sociétale, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a livré, jeudi, les travaux de réhabilitation du réseau de distribution d’eau du lycée Paul Emane Eyeghe d’Oloumi.

Selon Wilfried Andjayi, chef de service de Distribution, les travaux débutés il y a deux semaines étaient répartis en quatre grandes phases. La première phase a consisté au terrassement. Les équipes de la SEEG ont retrouvé à travers les fouilles, la conduite d’eau qui alimentait le lycée afin de reprendre le branchement.

La deuxième quant à elle a consisté à l’assainissement, c’est-à-dire, le curage et le vidange des caniveaux. L’autre étape a porté sur travaux d’hydraulique. Ceux-ci ont permis les branchements sur un linéaire de 50 PHD pour faire transiter de l’eau à partir du branchement et reprendre tous les points en eau dans l’établissement. La dernière étape a porté sur la plomberie, avec le remplacement de tous les robinets cassés dans toilettes et au sein de l’établissement.

Selon Wilfried Andjayi, «le lycée est alimenté par une très bonne pression d’eau. Celle-ci se situe à 1/7, avec 17 mètres de colonnes d’eau». L’action n’a pas manqué d’être salué par le proviseur qui estime que c’est une action humanitaire salutaire. Elle «vient redonner un certain confort à 5200 élèves qui étaient privés d’eau depuis plusieurs années», s’est réjouit Désiré Boucalt. Même son de cloche chez le représentant de la mutuelle de l’établissement. «Nous sommes très heureux de la réhabilitation du réseau d’eau, parce que cela fait plusieurs que nous éprouvions toutes les peines à nous alimenter en eau», a déclaré Aymar Boucka.

La réhabilitation du réseau de distribution d’eau au lycée Paul Emane Eyeghe a été lancée après la célébration de la journée mondiale de l’eau, organisée le 22 mars au sein de l’établissement. L’indisponibilité de l’eau courante dans cet établissement a décidé les autorités et la direction de la SEEG à agir. La société assure que des travaux semblables seront réalisés dans plusieurs établissements de Libreville et de l’intérieur du pays.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW