Jusqu’à lundi, la commune de Lambaréné n’avait pas de nouveau maire. L’élection du nouveau bureau du conseil municipal est bloquée par l’opposition qui conteste depuis dimanche dernier la répartition des postes au sein dudit conseil.

Lambaréné Gabon

Une vue de Lambaréné. © D.R.

 

L’élection du bureau du conseil municipal de Lambaréné n’a pas eu lieu, le dimanche 3 février. Renvoyée au lendemain, celle-ci ne s’est pas non plus tenue lundi, au point qu’elle a à nouveau été reportée. Cette fois pour ce mardi 5 février. La raison de ces différents reports : le blocage créé par l’opposition d’une part, et l’hésitation de certains conseillers du Parti démocratique gabonais (PDG) à suivre les orientations de la hiérarchie de leur formation politique, d’autre part.

Pour ce qui est du blocage créé par l’opposition pourtant minoritaire, l’on rapporte que dimanche dernier, la coalition formée par le Rassemblement & modernité (RHM), l’Union nationale (UN) et Les Démocrates n’a pas souhaité prendre part au vote. Bien que ne disposant que de 12 conseillers municipaux face au PDG qui en a 19, la coalition n’en exige pas moins que les postes au sein du conseil soit équitablement répartis. Faire autrement serait «une injustice grave», estime Paul-Marie Gondjout dans un document cité par le quotidien L’Union. Pour l’opposant élu du 2e arrondissement de Lambaréné, il en va du respect du «principe de la représentativité de toutes les sensibilités politiques et socio-ethniques» dans le cadre des élections locales.

A côté du refus des opposants à y prendre part, le vote du bureau du conseil municipal de Lambaréné a également été marqué par les dissensions au sein du parti majoritaire. Si certains ont mal accueilli la désignation par le secrétariat exécutif du PDG de Jean Justin Maury comme potentiel maire central, à la place de Laeticia Diweckou, d’autres se sont attardés sur le supposé principe de rotation entre les différentes ethnies présentes dans la commune. Ils auraient souhaité que le parti adoube un fang.

 
 

0 commentaire

Soyez le premier à commenter.

Poster un commentaire


 

 
 

RECEVEZ LE BULLETIN D’INFOS MATINALES DE GABONREVIEW